30/08/2012

Question orale de J. Maus relative à la pollution aux particules fines sur Herstal

Question

 

Il s’agit de revenir sur ma question posée en octobre dernier quant à l’implication de la société TERVAL dans la pollution aux particules fines sur Herstal.

 

D’après des articles parus récemment dans la presse, il semblerait que deux sociétés situées sur l’île Monsin soient aujourd’hui clairement incriminées par l’étude de la Région Wallonne menée à ce sujet (TERVAL qui concasse et stocke du charbon et CTB Magemon qui stock des produits minéraux).

 

Quels sont nos moyens d’actions concrets, sachant que ces deux sociétés ne sont pas établies sur notre territoire ?  Qu’en est-il actuellement du recours de Terval contre les conditions imposées dans le cadre de son nouveau permis d’environnement) ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre commence par signaler que le point de mesurage est à la limite entre Liège et Herstal et dépasse les normes à cause d’une pollution sur le territoire de la Ville de Liège.

 

Quoiqu’il en soit, nous avons enfin les resultats et il va falloir les affiner.  Pour le Bourgmestre, il serait bon de prévoir, dans le cadre d’une commission du conseil, un débat spécifique sur ce thème avec des représentants de l’ISSEP.

 

La société la plus incriminée a demandé un renouvellement de son permis.  A cette occasion, la Ville de Liège a indiqué les mesures qu’il serait bon de prendre en termes de protection environnementale.  Ladite société a donc introduit un recours.  Le Ministre a sans doute de quoi refuser celui-ci, au vu du rapport de pollution.  Par ailleurs, les comités de participation de Herstal ont récolté plus de 1000 signatures dans le cadre d’une pétition à ce sujet.  Le collège a relayé cette pétition auprès du ministre et espère que cela  aura un impact.  La Ville n’a pas de pouvoir décisionnel, bien que le problème implique son territoire.  La seule possibilité reste de sensibiliser l’autorité régionale compétente.

18/08/2012

Question orale de J. Maus relative à la pollution aux particules fines sur Herstal

Question

 

Est-il exact qu’une grande partie de la pollution aux particules fines sur Herstal  proviendrait de tas de poussière de charbon entreposés à l’air libre par la société TERVAL située sur l’île Monsin ?

 

Si tel est le cas, quelles sont nos possibilités d’action, sachant d’une part, que l’île Monsin se trouve sur le territoire de la Ville de Liège, et d’autre part, que TERVAL emploie une trentaine de salariés ?

 

Réponse

 

Selon l’Echevin, la campagne de mesure des particules fines autour de la station est presque achevée.  En septembre, quelques mesures étaient encore en cours autour de l’Ile Monsin.  Les résultats de l’étude sont attendus pour le mois de novembre

 

Par ailleurs, dans le cadre de l'examen d'un permis d'environnement sollicité par la société Terval, un avis favorable mais conditionnel a été émis.  Les conditions posées visent précisément à limiter les nuisances en termes de pollution (asperger régulièrement d’eau les tas de charbon, assurer une ventilation optimale, etc.).

 

Pour l’Echevin, il n’est actuellement pas possible d’incriminer les activités de Terval dans le cadre de la pollution aux particules fines sur Herstal.  Si tel s’avère être le cas ultérieurement, la ville de Herstal sollicitera les services compétents de la Région Wallonne afin d’examiner quelles sont les possibilités d’action.