17/03/2014

Question orale de J. MAUS relative à la mobilité intra-communale

Question

 

1- La centrale de mobilité de la Basse-Meuse a été créée en 2002 grâce à un financement conjoint des communes de Bassenge, Oupeye et Visé et à des subsides régionaux

 

Le TEC fournit le bus, effectue les entretiens et perçoit les recettes d’exploitation.  La centrale de mobilité doit quant à elle prendre en charge le carburant, les chauffeurs et le fonctionnement du service qui s’effectue à la demande.

 

La Centrale de Mobilité de la Basse-Meuse et le CPAS d’Oupeye ont également signé un accord qui permet au minibus du CPAS d’Oupeye (spécialement adapté pour les personnes handicapées) d’étendre son rayon d’action aux communes voisines de Bassenge et de Visé.

 

Afin d’apporter une solution aux difficultés de mobilité intra-communale déjà maintes fois évoquées au sein du Conseil et au vu des synergies existant entre Herstal et les autres communes de la Basse-Meuse, avez-vous déjà envisagé de demander à rejoindre la centrale de mobilité de la Basse-Meuse ? Cela pourrait-il être intéressant en termes de mutualisation des coûts, tant pour le service « à la demande » que pour le taxi social ? Si non, pourquoi ?

 

2 - L’amélioration de la mobilité intra-communale permettant d’améliorer l’insertion sociale des habitants, serait-il possible d’intégrer cette dimension dans le nouveau plan de cohésion sociale (PCS) en cours d’élaboration ?  Les minibus existant déjà dans le cadre du PCS ne pourraient-ils pas être utilisés de manière plus large qu’uniquement dans le cadre des activités organisées ?

 

3 – Vous avez déjà évoqué à plusieurs reprises l’idée d’élargir les possibilités de recours au taxi social.  Où en êtes-vous dans votre réflexion ?

 

Réponse

 

1- Selon l'Echevin, il existe beaucoup de similitudes entre le taxi social et la centrale de mobilité, notamment au niveau du tarif. En revanche, il est vrai que l'accès à la centrale est ouverte à plus de bénéficiaires que le taxi social. Des contacts avec la centrale de mobilité pourraient être menés à l'avenir, mais le Collège estime qu'il faut une réflexion globale qui intègre :

·la configuration de notre entité : emmener des clients des petites communes de la Basse-Meuse vers Herstal ne revient pas au même que l'inverse

·le problématique de la mobilité dans les Hauts-Sarts (mobilité douce, train,...)

·le nouveau maillage du bus : l'arrivée du tram jusqu'à Coronmeuse va impliquer une modification des itinéraires de bus

 

En février 2012, la Ville a entrepris des contacts avec les TEC dans le but d'éventuellement recourir au système de “taxi-bus” mais il s'est avéré que c'est extrêmement cher et que les conditions sont contraignantes. Le fait que la Région Wallonne soit en pleine période de restrictions budgétaires n'arrange pas les choses.

 

2- Le PCS, quant à lui, n'a pas de budget pour la mobilité et le seul véhicule dont ils disposent leur sert dans le cadre de leurs activités.

 

3- A l'heure actuelle, la réflexion concernant le taxi social est elle, toujours en cours. Il reste donc reservé à sa clientele bien definie.

05/03/2014

Question orale de J. MAUS relative à la chasse aux oeufs annuelle organisée à Herstal

Question

 

Chaque année, la ville de Herstal organise une chasse aux oeufs à la Préalle.

 

Sachant qu'il est difficile de rejoindre Herstal pour les enfants de Vottem, Milmort et Liers dont les parents ne disposent pas de leur propre véhicule, un transport collectif de type bus spécial ou navette est-il organisé par la Ville à cette occasion ?

 

Sinon, pourriez-vous envisager d'en instaurer un dans les années à venir, afin de permettre à l'ensemble des enfants de la commune de participer à cette sympathique manifestation ?

 

Réponse

 

Le bourgmestre a tout d'abord abordé la problématique plus large de la mobilité intra-communale, déjà soulevée à diverses reprises par le MR.

 

A ce niveau, il a déjà tenté de discuter avec les TEC et la SNCB, mais ceux-ci sont peu enclins aux changements.  Le taxi social pourrait, lui, être amélioré.  Enfin, il existe également le minibus de 9 places du PCS pour assurer la mobilité dans le cadre de certaines activités particulières uniquement.

 

En ce qui concerne la chasse aux oeufs plus précisément, le Bourgmestre rappelle qu'il y en a deux : une à Herstal et l'autre à Milmort.  Cela permet, selon lui, une accessibilité pour un maximum de personnes et les deux rencontrent d'ailleurs un grand succès.  Le Bourgmestre ajoute que, selon lui, il serait difficile de savoir quels sont les quelques enfants désireux d'un transport organisé, d'autant qu'il estime difficile de faire un appel public.  Il ne répond pas par ailleurs, à la question de savoir pourquoi cet appel ne pourrait être fait via les écoles de la Ville.

13/01/2014

Question écrite de J. Maus relative au nouvel Hôtel de Ville

 

Question

 

En complément à ma question du mois de mars, pourriez vous communiquer la liste des services communaux/de CPAS qui ne déménageront pas dans le nouvel hôtel de Ville ?

 

Réponse

 

En ce qui concerne les services communaux : la Crèche communale, le Centre de santé, les Maisons intergénérationnelles et de la Cohésion sociale, le Musée communal, le service des Travaux aux Hauts Sarts et les serres communales ne déménageront évidemment pas dans le NHV.

 

Les services du CPAS qui ne prendront pas place dans le NHV sont :

- l'atelier 4040, projet de réinsertion professionnelle cofinancé par le Fonds Social Européen et qui nécessite des locaux spécifiques pour l'apprentissage des métiers du bâtiment (localisation : anciens locaux RLD)

- le Service d'Insertion Sociale et ses ateliers : théâtre, couture et cuisine pour la même raison que l'atelier 4040 (localisation : anciens locaux RLD)

- La Cellule de Réinsertion socio-professionnelle (C.R.I.) car elle nécessite des locaux pour la remise à niveau et l'apprentissage du français

- le Service de Médiation de dettes et le Service Energie dont les problématiques sont proches

- la cellule administrative (3 agents) que se partagent le Service d'Aide et de Soins à Domicile et notre service “Titres services” qui doit rester proche de l'Atelier repassage, étant entendu que la grande majorité des agents de ces deux services travaillent à domicile;

- le Taxi Social

21/09/2008

Le Conseil communal du 29 mai 2008 en bref

Maison cale- Le collège a été consulté une première fois l’an passé au sujet d’une éventuelle extension du zoning des Hauts-Sarts et a remis un avis très conditionné.  Le ministre a examiné le dossier et a suggéré l’aménagement de 3 zones qui sont actuellement en zone agricole et dans une ZAC.  Cela représente 110 ha supplémentaires sur la commune de Herstal, qui seraient affectés au zoning.  Une discussion a eu lieu au sein du collège, qui a rédigé un courrier destiné à la SPI+, leur signifiant que le projet ne répond en rien aux exigences posées précédemment, qu’il n’apporte aucune solution aux problèmes de circulation routière et que la commune n’est plus demandeuse d’une extension du zoning.  Il ne reste déjà plus beaucoup de terres agricoles, si en plus on affecte celles qui restent à une activité économique, on risque un jour d’être confrontés à de graves problèmes

 

- Vu l’actualité, le conseil communal a approuvé une proposition de motion contre les émetteurs d’ondes anti-jeunes de type « mosquitos » et apparentés, ainsi qu’une ordonnance de police administrative générale relative à une interdiction temporaire de vente aux mineurs de moins de 16 ans de recharges de gaz pour briquet (moyennant un amendement : l’interdiction est temporaire et prend fin six mois – au lieu de trois comme initialement proposé – après la publication de l’ordonnance)

 

- il a de nouveau (voir ici et ici) été question de la navette qui devrait être mise en place pour permettre aux habitants de Vottem, Milmort et Liers de rejoindre plus facilement le centre de Herstal.  A ce niveau, la commune est dépendante des TEC et de la SRWT.  Il n’est pas simple, par exemple, de déplacer des arrêts de bus car ces sociétés calculent en fonction du coût pour le voyageur.  Le PCM s’inscrit dans le Plan urbain de mobilité qui est en cours de réflexion (il s’agit d’une étude supra communale en matière de mobilité, et qui concerne notamment la réintroduction du tram etc.).  Le Bourgmestre rappelle que le taxi social du CPAS sera opérationnel le 1er juin.  Celui-ci vise déjà, selon lui, une partie importante de la population (les personnes de 55 ans et plus, les minimexés, les surendettés, etc.)

 

- Concernant la rénovation urbaine, le conseil a marqué son accord de principe sur une liste d’expropriations de biens dans le cadre du schéma directeur de rénovation urbaine (pôle Marexhe), et ce, en vue de l’obtention d’un financement feder (non négligeable).

 

- un problème de pollution se pose à Pontisse depuis plusieurs mois déjà.  Les citoyens ont interpellé le service de l’environnement de la commune de Herstal pour lui signaler la présence de paillettes métalliques qui les inquiète beaucoup.  D’après l’Echevin, il n’y a pas de quoi s’alarmer, ces paillettes viendraient de Chertal