24/02/2014

Le Conseil communal du 31 janvier 2013 en bref

berline,berline de luxe,voitures de fonction,éthique en politique,rue nadette,sécurité,sécurité routière,radar mobile,sidérurgie,arcelor,règlement d'ordre intérieur du conseil communal,pole marexhe-gare

- Le MR a voté contre le remplacement de la berline destinée au Collège communal (concrètement, au Bourgmestre).

Outre le principe même de l'achat, auquel il s'était déjà opposé en 2009, le MR a dénoncé le prix du véhicule (montant estimé du marché : 60.000 EUR), mais aussi les caractéristiques techniques que celui-ci devra remplir pour répondre aux attentes du Bourgmestre. En effet, selon le cahier des charges, le moteur devra être au minimum un 2,5 litres avec une puissance d'au moins 165 Kw. Quelle est l'utilité d'acquérir un des véhicules les plus puissants mais aussi les plus polluants et gourmands en carburant du marché ? Quelle est l'utilité d'avoir un véhicule capable de rouler à 240 Km/h alors que la vitesse maximale est de 120 ? Est-il nécessaire que le Bourgmestre se déplace si vite ?

Le Bourgmestre a tenté de minimiser le coût de cet achat, avançant qu'il couterait « seulement » 10.000 EUR/an à la Ville. Pour le MR, 10.000 EUR c'est le prix que le herstalien moyen débourse pour un véhicule, ce qui rend la dépense d'autant plus choquante. Il est également paradoxal de se permettre tant de frais et de prétendre en même temps défendre la cause des travailleurs d'Arcelor Mittal qui risquent fort de ne plus pouvoir s'offrir une Twingo ! Enfin, le montant avancé par le Bourgmestre ne tient pas comptes de tous les frais annexes tels que la taxe de mise en circulation et de circulation mais aussi le prix de l'assurance, des pneus, des entretiens...qui sont considérables pour un véhicule de cette gamme.

 

- Le MR a interpellé la majorité sur la vitesse de circulation excessive des automobilistes empruntant la rue Nadet afin que soit installée au plus vite un radar, un casse-vitesse ou tout autre dispositif ralentisseur de vitesse. Le Bourgmestre a promis l'installation d'un radar mobile, tant dans un but préventif que dans le but de mesurer la vitesse réelle dans cette rue.

 

- Le Conseil a voté à l'unanimité une motion de soutien aux travailleurs de la sidérurgie, issue de discussions entre les différents chefs de groupes (lire l'article de la DH)

 

- Le MR a voté pour une modification du règlement d'ordre intérieur du Conseil communal, visant principalement à le mettre en conformité avec les nouvelles dispositions du code de la démocratie locale.

 

- Dans la continuité du conseil du 5 juillet 2012, le MR a voté pour l'avant-projet de l'étude des voiries du Pôle Marexhe-Gare dans le cadre de la rénovation urbaine (phase 2). En effet, d'après les éléments fournis en commission, les remarques des riverains ont été prises en considération dans la mesure du possible, comme promis lors du conseil du 20 décembre 2012.

16/12/2013

Le Conseil communal du 1er mars 2012 en bref

audit,audit des services de la zone de police,police,police de herstal,sidérurgie,travail,travailleurs,zone de rebroussement,rue large voie,rue jolet,commerçants,embouteillages,parking,informatique,consultation des pièces du conseil communal,conseil communal,sens de circulation,nouveaux sens de circulation
- Le Conseil a voté à l'unanimité la passation d'un marché de services pour la réalisation d'un audit qualité des services de la zone de police. L'objectif poursuivi est double : connaître les points forts et les faiblesses des services de la Zone, notamment en matière de qualité et disposer des pistes de solution utiles pour augmenter la cohérence des services entre eux et la qualité du service offert à la population.

 

- Le MR a soutenu la motion de la majorité sur l'avenir de la sidérurgie liégeoise. En effet, le MR est un parti qui place le travail au centre de ses priorités. Il est donc logique qu'il soutienne les travailleurs qui montrent ici leur volonté de maintenir la perennité de l'outil.

 

- Le MR a, en revanche, voté contre la réalisation d'une zone de rebroussement au carrefour de la rue Large Voie et de la rue Jolet. En effet, le Mouvement réformateur maintient que les nouveaux sens de circulation nuisent au commerce local comme aux riverains et créent de surcroît des embouteillages. Par ailleurs, la zone de rebroussement va aboutir à une diminution du parking au niveau de la piscine alors que la Ville en manque déjà cruellement.

Le Bourgmestre ne partage pas cet avis : il veut modifier complètement la philosophie du centre de la Ville et lui rendre sa convivialité, ce qui, selon lui, ne peut se faire sans y modifier complètement la mobilité. Dans les prochaines années, des places de parking seront créées ailleurs. Le Bourgmestre comprend toutefois les inquiétudes soulevées et rappelle que rien n'est définitif : on verra à l'usage.

 

- La proposition visant à modifier le ROI du Conseil communal pour permettre la consultation des pièces se rapportant à l'ordre du jour du Conseil par le biais d'un accès informatique à distance sécurisé a été retirée de l'ordre du jour. En effet, le secrétaire communal avoue ne pas disposer des moyens humains ni logistiques pour ce faire à l'heure actuelle. Toutefois, le collège estime l'idée intéressante et celle-ci servira de base à une réflexion approfondie lors de la prochaine législature.

23/08/2012

Le Conseil communal du 27 octobre 2011 en bref

maison cale.jpg

- Le Conseil a voté la passation d’un projet de marché de travaux pour la réalisation de la gare, de la place et des voiries au carrefour Marexhe.

 

- Le décret du 27 juin 1996 relatif aux déchets prévoit que la commune a l’obligation d’imputer la totalité des coûts de gestion des déchets ménagers dont elle a la charge aux bénéficiaires, mais que cette répercussion peut être progressive jusqu'en 2012, sans  toutefois être inférieure à 90 % en 2011 et 95 % en 2012.  Conformément à ce décret,  le taux de couverture des coûts en matière de déchets des ménages à Herstal, calculé sur base du budget 2012, est de 95,16%.   Le Règlement portant taxe sur la collecte et le traitement des immondices (déchets ménagers et déchets ménagers assimilés) est donc adapté en conséquence pour l’exercice 2012.  Le MR s’est abstenu.

 

- Le MR s’est abstenu sur le programme communal d’actions en matière de logement 2012-2013. Celui-ci vise essentiellement à agir au niveau du bâti existant au sein du périmètre de rénovation urbaine et des Sites à réaménager.  Le programme d’actions 2012-2013 reprend l’acquisition de 10 logements sociaux au niveau du Pré Madame et la création de 19 logements et services rue Elisa Dumonceau.  Si des moyens financiers sont encore disponibles, le programme sollicite également des aides de la région dans le cadre de l’extension de la Cité des Prés à Liers (maximum 60 logements) et dans le cadre de la création de 22 parcelles à équiper au Champs d’Epreuves à Herstal.

 

- Le Conseil a discuté de l’impact de la restructuration en cours à la SNCB sur Herstal. Le Bourgmestre a confirmé que ce que l’on entend actuellement à ce sujet (la suppression du guichet à Herstal ainsi que la suppression de plusieurs lignes – même si cela reste marginal par rapport au nombre total de trains qui passent à la gare de Herstal) laisse entrevoir des difficultés financières.

Toutefois, les négociations avancent à grand pas entre la SNCB Holding et la SPI+ concernant la cour aux marchandises et l’ancienne gare des voyageurs.  Ce projet est positif pour tous les acteurs, y compris la SNCB à qui cela permet de pérenniser l’avenir de son patrimoine.  Il n’est donc pas question de le remettre en cause. La SNCB s’est également engagée par ailleurs à ne pas supprimer ce qui est en cours quant à la nouvelle gare. 

Quoiqu’il en soit, le Bourgmestre se veut rassurant.  L’intervention financière de la SNCB n’est, selon lui, pas indispensable à la réalisation du Pôle Marexhe.  De plus, le bâtiment de la nouvelle gare sera polyvalent, ce qui permettrait de l’affecter à une autre destination si un jour il ne devait plus y avoir de gare à Herstal. Il pourrait par exemple faire office d’espace commercial.  Enfin, les lignes de chemins de fer pourraient également  servir à une logique de RER dans une optique eurégionale.  Dans ce cadre, il serait bon que Liège soit relié à Maastricht et à Hasselt.  Il y a donc de l’avenir, mais peu de moyens.

 

- Après des années de combat de l’opposition à ce sujet, la majorité a déposé une proposition relative à l’organisation de l’affichage électoral basée sur une répartition égale des panneaux publics électoraux entre les différentes listes ( à l’exception de celles qui ne respectent pas les principes démocratiques) et une interdiction, assortie d’amendes administratives, de collage et de surcollage des espaces réservés aux autres listes sur ceux-ci. Au Bourgmestre qui argumentait sur le fait que la majorité était mure pour accepter ce principe, le MR a répondu que la maturation avait été longue, tout en votant évidemment favorablement à cette proposition réclamée depuis longtemps.  Une répartition équitable des emplacements publics d’affichage électoral réduira les gaspillages d’argent et de papier et permettra de se recentrer sur le débat démocratique.

 

- Le MR a soutenu la motion de soutien aux travailleurs de la sidérurgie et des sous-traitants suite à l’annonce de la fermeture de la sidérurgie à chaud de Liège.   Le Mouvement Réformateur a tout d’abord tenu à saluer la dignité des travailleurs du secteur qui ont manifesté dans le calme, ce qui renforce encore la crédibilité de leur action.  Au-delà des travailleurs salariés du groupe ArcelorMittal, ce sont aussi les sous-traitants du groupe et leurs propres travailleurs qui sont touchés, de même que le tissu commercial existant à proximité de l’entreprise.

 

- Le coût net du bal communal a, selon le Bourgmestre, diminué de 35% entre 2010 et 2011.  Sur le millier de participants de cette année, il est toutefois difficile de dire combien provenaient de la commune.

 

- Un conseil communal des jeunes a été créé, en plus du conseil communal des enfants.  Il sera composé de jeunes âgés de minimum 12 ans et maximum 14 ans au jour de leur élection.