18/11/2010

Le Conseil communal du 1er avril 2010 en bref

Maison cale.jpg

- Le MR s’est abstenu de voter le rapport financier et le rapport d’activités 2009 de même que le budget 2010 relatifs au Plan de Cohésion sociale.  En effet, tout cela semble fort abstrait et un peu creux.  Le Bourgmestre s’est pour sa part dit satisfait car il s’agit d’une mise en route.  Les projets ne sont donc pas parfaits et devront être évalués quant à leur mise en œuvre.  Il a également invité les différents groupes politiques à envoyer leurs suggestions et idées au Collège.

 

- Des informations ont été communiquées en ce qui concerne la toute nouvelle procédure de droit de tirage en matière d’entretien de voiries communales, mise en place par la Région Wallonne.  En complément du plan triennal (notamment affecté à la réfection des voiries), une enveloppe spécifique à chaque commune, dédicacée à l’entretien des voiries communales, sera déterminée pour une période de 3 ans.  Chaque commune choisira les travaux à faire ainsi que la part communale qui y sera consacrée et disposera ainsi d’un droit de tirage dans son enveloppe.  L’enveloppe attribuée à chaque commune est fonction de 3 critères objectifs : le kilométrage de voiries communales (à hauteur de 50 %), le nombre d’habitants par commune (à hauteur de 50 %), ces deux critères étant pondérés par le revenu moyen par habitant.  Le montant de la subvention est lui calculé en fonction de l’état de dégradation de la voirie (ou du tronçon de voirie) : les voiries ou tronçons de voiries en très mauvais état (qui nécessitent une réfection totale, du coffre et du revêtement) pour lesquelles le montant maximal de la  subvention s’élèvera à 30€/m2, les voiries ou tronçons de voiries en mauvais état (qui nécessitent un raclage éventuel et la pose d’un nouveau revêtement) pour lesquelles le montant maximal de la subvention s’élèvera à 10€/m2, et les voiries ou tronçons de voiries dans un état peu dégradé (qui nécessitent un seul traitement de surface) pour lesquelles le montant maximal de la subvention s’élèvera à 2€/m2.  Les travaux ne seront donc pas subsidiés à 100%

Herstal devrait sur cette base obtenir pour trois ans une enveloppe d’un montant avoisinant les 675.000 EUR.  Plusieurs réunions ont déjà eu lieu en interne pour déterminer la méthodologie à adopter ainsi que le choix des voiries.  Ce choix n’est pas encore définitivement arrêté et ne peut donc pas encore être communiqué au Conseil.

 

- Le Collège a demandé au Conseil de voter l’adhésion au projet de rationalisation des collectes d’Intradel.  Pour rappel, en octobre 2008, Herstal avait choisi d’attendre avant d’entrer dans le système, qui prévoit le recours aux conteneurs en lieu et place du sac poubelle payant, et l’introduction d’un nouveau tri pour les déchets organiques.  La réflexion sur cette question sensible a été étendue à l’ensemble des groupes représentés au conseil, à travers un groupe de travail pluraliste dont les travaux ont été nourris et constructifs.

Le MR s’est abstenu sur ce vote.  En effet, le Mouvement Réformateur ne marque pas d’opposition sur le principe de la rationalisation des collectes et se montre favorable au tri sélectif et à une meilleure prise en compte de l’environnement et du principe pollueur-payeur.  Mais trop d’inconnues demeurent à l’heure actuelle dans la présentation qu’en fait le Collège : quid des immeubles à appartements ? Lorsque l’on vit par exemple en studio, devoir trier les organiques, les PMC, les cartons, les verres et les déchets résiduels implique de transformer une pièce de vie en parc à conteneurs ! Quid aussi de l’aspect financier ? Nous n’avons pas de données budgétaires. Si par exemple, il est nécessaire de recourir à un système de conteneurs collectifs enterrés à certains endroits, qui va payer ?  Intradel ou la Ville ?  Quels sont les endroits où ce système de collecte ne pourrait être envisagé et qui donc resteront dans le système des sacs poubelles payants ?  Quelles seront les mesures sociales prévues  (personnes à faibles revenus, gardiennes ONE, familles avec enfant en bas-âges et personnes âgées utilisant des langes) ? Des pistes ont été fournies lors des réunions du groupe de travail mais la proposition soumise au vote du Conseil ne mentionne aucune garantie par rapport à celles-ci.  Le MR s’abstient donc dans l’attente de connaître les modalités concrètes de l’opération et les conditions financières de celle-ci.

Lire l'article de la DH à ce sujet

 

- La question du retour éventuel au vote papier lors des différents scrutins, en lieu et place du vote électronique, a été posée.  En effet, le 18 mars 2010, la Ville a été interrogée afin de voir si elle souhaitait continuer ou pas à utiliser le vote électronique.  Une première réponse affirmative de la part de la Ville permettra de tester la fiabilité du matériel.  Une fois le rapport à ce sujet obtenu, la Ville se positionnera de manière définitive.  Ce rapport permettra en effet de voir s’il y aura des réparations ou remplacements à effectuer.  Les investissements déjà consentis en la matière valent la peine qu’on se positionne une première fois favorablement pour connaître l’état du matériel. 

13/01/2009

Le Conseil communal du 30 octobre 2008 en bref

Maison cale

-  le Bourgmestre a annoncé trois mesures prises par le collège pour rehausser le pouvoir d’achat des plus démunis.  Il s’agit de la hausse du plafond d’exonération de la taxe immondices à hauteur de 25% (soit de 10 943 EUR à 13 685 EUR pour les ménages et de 8 207 EUR à 11 552 pour les isolés), de l’octroi de « chèques pouvoir d’achat » de 5 EUR chacun (5 pour les isolés, 10 pour les ménages) aux plus défavorisés de la commune, et d’une dotation spéciale au CPAS (50 00 EUR supplémentaires alloués au fonds Energie, pour aider les plus démunis à faire face à leur facture énergétique).  Coût de ces mesures : 250 000 EUR.  Le MR, pour sa part, a remercié Saint Nicolas (c’est de saison !) pour ses beaux cadeaux mais aurait préféré une mesure plus structurelle telle qu’une diminution du taux d’imposition (IPP), qui aurait eu des effets à long terme et aurait également bénéficié à la classe moyenne, également durement touchée par la crise.  S’il a dit comprendre notre souci, le Bourgmestre a reconnu préférer se focaliser sur les plus nécessiteux. 

 

- Le Bourgmestre a ensuite fait le point sur la question des déchets.  Tout d’abord en ce qui concerne le projet de rationalisation des collectes par Intradel : plutôt que d’utiliser des sacs, chaque ménage disposera d’un conteneur à puce reprenant ses coordonnées.  En fin d’année, chaque ménage payera en fonction des déchets produits, selon l’application du principe « pollueur payeur ».   Les communes ont été appelées à adhérer au système mais sans obligation.  Herstal y est favorable mais n’est pas prête à y adhérer pour l’instant en raison des nombreuses inconnues qui subsistent encore.   Herstal attendra donc de voir comment la mise en place du nouveau système va se passer dans les autres communes.  Un groupe de travail composé de représentants des différents partis politiques devrait être mis en place rapidement pour réfléchir à cette problématique.  Ensuite, en ce qui concerne la taxe immondices.  Le Bourgmestre a en effet soumis au vote du Conseil une modification du règlement portant taxe sur l’enlèvement des déchets ménagers faisant passer la taxe-socle de 92 EUR à 116 EUR pour les ménages et de 49,50 EUR à 61,50 EUR pour les isolés.  Afin d’empêcher une croissance des dépôts clandestins déjà fort présents sur notre commune, des sacs poubelles gratuits seront toutefois fournis à la population (20 grands sacs pour les ménages et 20 petits pour les isolés).  Le MR a voté contre le nouveau règlement-taxe, considérant que celui-ci revient à reprendre d’une main ce que l’on donne de l’autre.  Il n’est pas cohérent de prendre des mesures pour le pouvoir d’achat et puis d’augmenter des taxes.  Une fois de plus, la classe moyenne est lésée car elle ne bénéficie pas des mesures en faveur du pouvoir d’achat mais subira bien l’augmentation de la taxe !  Nous avons également admiré l’art du Bourgmestre qui a présenté une augmentation de taxe comme un cadeau !

 

- Le MR a voté contre les modifications apportées par la majorité au budget 2008 à l’occasion du Conseil d’octobre.  En effet, on constate à nouveau une augmentation des frais de représentation (+2000 EUR) et d’auto-promotion du collège (+ 2500) ! Le Bourgmestre a quant à lui réaffirmé l’utilité de communiquer pour faire connaître le dynamisme d’Herstal et attirer les investisseurs.  Mais où cela va-t-il s’arrêter ??

 

- Il a été question de l’état de la voirie Rue Petite Voie.  La commune n’avait prévu aucun projet de rénovation de la voirie car l’AIDE prévoyait de rénover l’égout en profondeur.  Mais de nouvelles techniques permettraient toutefois de le faire sans toucher à la voirie.  Dès que le collège aura obtenu des assurances sur ce point, la rénovation de la voirie sera entamée. 

 

- Le sujet du PAB a été abordé.  Le peloton anti-banditisme qui existait á Liège s'est étendu á Seraing il y a plus ou moins un an. A Herstal, cela avait été évoqué mais ce n'est toujours pas le cas a l'heure actuelle, alors que les braquages, notamment,se multiplient. La question se pose donc de savoir s'il va être mis en place a Herstal á court ou long terme.  Frédéric Daerden s'est dit favorable à la conclusion d'une convention entre Herstal et la Ville de Liège en vue de l'extension de la zone d'intervention du PAB à Herstal.  Depuis décembre 2007 - date à laquelle la commune a fait part de son intérêt par rapport au PAB - se sont tenues un certain nombre de réunions.  Le 27 mai, un groupe de travail s'est réuni à Liège pour échanger des informations entre les deux corps de police.  Le Bourgmestre souhaiterait conclure la convention avant la fin de l'année.  Un budget de plus ou moins 200.000 EUR devra être dégagé pour que Herstal soit intégrée dans le PAB (budget établi proportionnellement à la population)

 

- La commune a décidé de solliciter une nouvelle fois l’aide de la Région pour la construction d’un nouveau hall omnisports, vu la vétusté de la Ruche et le projet de rénovation urbaine.  L’objectif est d’avoir un hall dans le centre de Herstal, en plus du hall de la Préalle.  La nouvelle salle devrait se situer derrière la piscine communale.  Le montant est estimé à 3 millions d’euros