07/04/2014

Proposition de J. MAUS relative à la construction de plaines de jeux accessibles aux PMR sur le territoire du grand Herstal

 

Proposition

 

Vu le décret du 25 février 1999 relatif aux subventions octroyées à certains investissements en matière d’infrastructures sportives, notamment les articles 2 à 4 ;

 

Vu l’arrêté du Gouvernement wallon du 10 juin 1999 relatif aux subventions octroyées à certains investissements en matière d’infrastructures sportives, tel que modifié par l’arrêté du Gouvernement wallon du 29 juin 2006 ;

 

Vu la délibération du Conseil communal du 28 mars 2013, renouvelant les engagements pris par la Ville de Herstal dans le cadre de la Charte Communale de l’Intégration de la Personne Handicapée pour la législature 2013-2018 ; 

 

Considérant la plus-value sociale de permettre à chaque enfant, valide ou non, de bénéficier d’espaces ludico-sportifs à proximité de son domicile ;

 

Considérant la volonté du Collège de sensibiliser la population, dès le plus jeune âge, à la thématique de l’égalité des chances ;

 

LE CONSEIL

 

1) invite le Collège communal à déterminer les lieux les plus adéquats permettant d’accueillir une plaine de jeux, en priorité dans les villages de Liers et Milmort qui ne bénéficient pas encore à ce jour d’une infrastructure multisports de rue de type « agoraspace » et à introduire auprès des autorités wallonnes compétentes une demande de subsides en ce sens

2) invite de la même manière le Collège communal, dans la mesure des budgets disponibles, à opter pour des modules de jeux accessibles tant aux enfants valides que non valides afin de faire des plaines de jeux nouvellement construites des espaces d’intégration dans lesquels joueront ensemble tous les enfants, handicapés ou non.

 

Réponse

 

La proposition, amendée par la majorité afin de rencontrer le plus large consensus possible, a été votée par le Conseil à l'unanimité.

02/04/2014

Conseil communal du 27 juin 2013 : les points déposés par le MR

photo gpe.jpg

1. Question orale relative aux nuisances générées par le charroi de poids lourds dans le village de Milmort

2. Question orale relative au projet de lotissement rue Gaillard Cheval à Vottem

3. Question orale relative au village italien

4. Proposition relative à la construction de plaines de jeux accessibles aux PMR sur le territoire du grand Herstal

5. Question orale relative au ramassage des cartons

19/02/2009

Budget communal 2009 : la position du MR

Le groupe MR s'est abstenu sur le budget communal 2009.  En tant que chef de groupe, je me suis exprimée pour justifier ce choix :

 « Comparaison de certains postes par rapport au compte de l'exercice 2006

 Tout d'abord, je me suis livrée à un exercice de comparaison de certaines des dépenses communales par rapport au compte de l'exercice 2006.

 Je commencerai par épingler les dépenses de propagande de la majorité :

  • le poste «organisation de conférences de presse» est passé de 0 à 2500 EUR
  • le poste «communications officielles communales» est passé de ± 10 000 EUR à 21.500 EUR
  • le poste «présentation des projets communaux» est passé de 0 à 15 000 EUR
  • le poste «maison de la presse» est passé de 0 à 300 EUR

 Donc, si on laisse de côté l'épisode « Natascha st Pier » (qui était sensé nous rapporter des retombées formidables que l'on attend toujours mais passons), on voit qu'avec le temps, la majorité consacre une part de plus en plus importante de l'argent du contribuable à son auto-promotion

 De la même manière, on constate que le « strass et paillette » tend également à prendre de l'ampleur à Herstal :

  • les de déplacement et de séjour des mandataires sont passés de 844 EUR à 5500 EUR
  • les frais de réception et de représentation sont passés de ±7600 à 16 000 EUR (augmentation de 1000 EUR par rapport au budget 2008)
  • le coût du jumelageest passé de ±7000 EUR à 12500 EUR

Comparaison du budget culture par rapport au budget consacré au sport

Le budget consacré aux halls omnisports est assez conséquent à Herstal mais nous ne le critiquerons pas car nous sommes pour la promotion du sport et qu'une grande partie se fait sur base de subsides. 

Nous sommes heureux de l'investissement dans les plaines de jeux et terrains multisports qui sont accessibles à tous contrairement aux halls qui sont surtout réservés aux membres de clubs. 

A côté du budget « sport », on peut regretter que la culture fasse un peu toujours office de parent pauvre, même si on note quand même des investissements dans le musée et le centre culturel.

L'augmentation des dépenses à la fonction « Educ. Popul. Et arts » est liée principalement à des investissements en matière sportive.

L'augmentation de l'intervention communale pour le CPAS

Nous saluons l'augmentation de l'intervention communale dans les charges de fonctionnement du CPAS même si nous trouvons fort particulier le raisonnement qui consiste à lier les allocataires sociaux et la lutte contre le banditisme (en effet, dans son rapport, le Collège écrit : « en parallèle à l'intervention communale supplémentaire de 200 000 EUR pour la sécurité, l'intervention communale dans les charges de fonctionnement du CPAS se voit augmentée de 200 000 EUR, en plus de l'indexation annuelle de 2% ») 

La taxation

Fidèle à sa politique de défense de la classe moyenne, le MR ne peut que dénoncer la pression fiscale sur le contribuable herstalien.

Le taux d'additionnels à l'IPP pénalise les revenus du travail, alors qu'Herstal connaît un taux de chômage extrêmement élevé.

Les sacs poubelles gratuits promis par St Nicolas dissimulent mal l'augmentation de la taxe sur les immondices.

Enfin, j'ai du mal à saisir la cohérence entre le projet de rénovation urbaine et le taux des additionnels au précompte immobilier. La rénovation est nécessaire mais engloutit des millions parce que pendant des années la majorité n'a pas encouragé les propriétaires à entretenir leur bien immobilier.  Il faut permettre aux gens de consacrer des moyens financiers à la rénovation de leur logement ! Or, vous étranglez fiscalement des propriétaires modestes dont le logement est tout aussi modeste.  Cela n'encourage pas à la dépense. La Ville de Liège, elle, octroie des remises de précompte immobilier correspondant au montant de la taxe communale additionnelle pendant 4 ans aux personnes qui réalisent une rénovation significative de leur habitation !  D'autre part, une étude sur l'évolution des loyers en Belgique menée par la SA Korfina Services révèle qu'Herstal est la commune de Belgique où le loyer moyen est le plus bas.  Or, la valeur de location ou de revente d'un bien est un incitant pour un propriétaire à entretenir correctement son immeuble, à investir.  Vous devez poser un geste pour le bâti de tout Herstal, pas seulement dans le périmètre de rénovation, même si c'est à cet endroit que c'est le plus crucial, sinon la rénovation ne sera qu'un emplâtre sur une jambe de bois.

Diminuer la pression fiscale aurait été un vrai geste pour le pouvoir d'achat des Herstaliens.

L'apport du MR dans ce budget

Enfin, nous ne pouvons que nous réjouir de voir consacrés dans ce budget des projets que nous avons défendus :

  • la lutte contre les déjections canines
  • la participation au peloton anti-banditisme
  • la création d'espaces multisports à divers endroits répartis sur la commune
  • l'investissement dans le logiciel cadastre des voiries
  • l'étude de rénovation de la Place Gilles Gérard à Vottem
  • l'engagement d'un consultant en environnement, ce qui prouve que nos multiples interventions au sujet de la propreté et du cadre de vie ont fini par vous pousser à réagir (bien que nous eussions préféré que l'Echevin lui-même trouve une solution...)

Pour cette raison, le MR s'abstiendra sur votre budget 2009 »

Lire l'article du journal Le Soir

Lire l'article de la DH

23/02/2008

Budget communal 2008 : les critiques formulées par le MR en conférence de presse

p09_herstal253_(600_x_600)  A défaut d'avoir pu s'exprimer lors du Conseil communal au sujet du budget, les conseillers de l'opposition ont émis leurs critiques lors d'une conférence de presse commune le 28 décembre 2007.

Le MR aurait voté contre le budget pour les raisons suivantes :

« Tout d'abord, alors que M. DAERDEN se dit, selon ses propres termes, « attaché au strict respect de la légalité », on note que le budget n'est pas voté selon le calendrier légal (premier lundi du mois d'octobre, article L1312-2 CDLD). 

On note aussi que parmi les annexes au budget, ne figure pas, comme le recommande la circulaire budgétaire, une copie de la page du budget du CPAS contenant la prévision de la dotation communale ou, à défaut, une copie du PV de la réunion du comité de concertation tel que prévu par la loi organique du CPAS.   Par ailleurs, la réunion annuelle conjointe conseil communal/conseil de l'action sociale, obligatoire en vertu de la loi organique du CPAS (comme le rappelle le ROI), n'a pas eu lieu non plus.  Les conseillers n'ont donc pu prendre connaissance du rapport relatif à l'ensemble des synergies existantes et à développer entre la Commune et le CPAS, ainsi qu'aux économies d'échelle et suppressions des doubles emplois ou chevauchements d'activités du CPAS et de la Commune, qui aurait dû y être présenté.  Parallèlement à cela, la dotation au CPAS est simplement indexée alors que l'on a entièrement puisé dans les réserves et que l'on va droit dans le mur.  Il existe dès lors beaucoup d'inconnues quant à la situation exacte du CPAS.

La tendance fancy-fairiste que la commune de Herstal a commencé à emprunter en début de législature se confirme : augmentation des frais de fonctionnement de la citoyenneté (12 500 EUR, soit +5000), augmentation des frais de réception et de représentation qui ne cessent de croître chaque année (15 000 EUR, soit +5000) et les coûts en personnel qui vont avec, toujours les mêmes frais de déplacement et de séjour des mandataires qui avaient augmenté lors du dernier budget (5500), le jumelage (12 500 EUR) etc.

La publicité occupe également une grande place dans le budget herstalien : le billet de bourgmestre, la page « actualités communales » dans le toutes boites, le Herstal magasine, les multiples conférences à la maison de la presse...

Dans la presse précisément, M. DAERDEN a longuement vanté son projet de distribuer 10 sacs poubelles à chaque ménage... Formidable ! Mais que compte-t-il faire pour les utilisateurs de conteneurs ?  La question est restée sans réponse.

Au niveau fiscal, la classe moyenne est toujours pressée comme un citron.  Ce n'est pas avec une pression fiscale si élevée et cadre de vie à ce point médiocre qu'Herstal va attirer des personnes bénéficiant de revenus plus élevés, qui permettraient de faire rentrer de l'argent dans les caisses !  Il est un peu paradoxal également de mettre les additionnels au précompte immobilier à un seuil si élevé lorsque l'on prétend avoir une volonté de rénovation de l'habitat herstalien.  Bien au contraire, il faudrait permettre aux gens de consacrer des moyens financiers à la rénovation de leur logement !  La Ville de Liège, par exemple, octroie des remises de précompte immobilier correspondant au montant de la taxe communale additionnelle pendant 4 ans aux personnes qui réalisent une rénovation significative de leur habitation !

Au vu de la situation politique actuelle entre le nord et le sud de la Belgique, pourquoi ne pas non plus investir dans des classes d'immersion linguistique à Herstal ?  Notre taux de chômage est pour le moins considérable.  Or, nous nous situons à proximité du Limbourg et de Maastricht.  Cela pourrait accroître fortement les chances de nos jeunes, une fois parvenus à l'âge adulte, de décrocher un emploi ! Ne serait-ce pas aussi l'occasion de créer une belle renommée pour certaines de nos écoles ?

Pour l'aspect positif, je soulignerai quand même que deux projets portés par le MR ont été retenus par la majorité, à savoir le développement du site Internet communal et l'aménagement de plaines de plaines de jeux et terrains multisports à divers endroits de la commune (en espérant que ces endroits ne soient pas concentrés uniquement sur l'entité de Herstal).  En revanche, suite à l'une de mes questions orales, le bourgmestre s'était engagé à procéder au réaménagement de la place Gilles Gérard à Vottem.  On n'en trouve toutefois aucune trace claire dans le budget ».

Lire l'article de la meuse

Lire l'article de la DH

Ecouter le podcast sur le site de zone 80        

01/02/2008

Conseil communal du 25 octobre 2007 : les points déposés par le MR

groupe MR

1. Question orale relative à la plaine de jeux du quartier des Monts

2. Question orale relative à la création d'une agence immobilière sociale à Herstal

3.  Question orale relative aux excréments canins

05/08/2007

Question orale de J. Maus relative à l’entretien du terrain bétonné situé dans la cité des Cascogniers à Vottem (réf cadastrale 6e division – section A – 195 G) et à la possibilité d’y créer un agora-space

Question

dalle098.jpgIl s’agit d’une dalle bétonnée entourée d’un mur d’une hauteur approximative d’un mètre, où jouent de nombreux jeunes de tous âges.  Avec le temps, cette infrastructure s’est fortement dégradée, et présente un risque d’accident pour les enfants : certaines parties du mur d’enceinte se descellent, risquant d’entraîner avec elles la dalle surplombant ces murs et les piquets en fer rouillés qui y sont plantés.

 

Pourrait-on, dans un premier temps, envisager de remettre ce lieu en état afin de permettre aux jeunes de Vottem de continuer à y jouer en toute sécurité ?

 

agora space097.jpgMieux encore, ne pourrait-on pas envisager de créer à cet endroit un agora-space comme cela se fait dans d’autres communes (aire de sport de plein air, ceinte d’un grillage, où l’on peut pratiquer plusieurs sports tels que notamment le mini-foot, le basket et le volley) ? J’ai lu ce matin qu’un tel projet est également à l’étude à Droixhe. 

 

Cela permettrait aux jeunes de la cité de Vottem de se rencontrer en faisant du sport dans leur quartier.  Vu le manque de liaison par transports en commun, on peut légitimement penser que peu d’entre eux ont l’opportunité de profiter du hall de la préalle. 

 

Je crois savoir que la commune pourrait solliciter une subvention « infrasports » dans le cadre du programme « sport de rue »  et que le taux de subvention dans ce cas est de 85%.  Les demandes de subsides peuvent être introduites par les communes ou les sociétés de logement de service public (je pense que le terrain en question appartient à la SRL).  Pouvez-vous me confirmer cette information ? Si tel est le cas, le financement du projet ne devrait pas constituer un obstacle majeur.

 

Réponse

 

De manière assez laconique, l’Echevin confirme que le terrain bétonné est bien la propriété de la SRL. 

 

Les autorités communales ont convenu avec la SRL de se réunir pour créer des aires de jeux dans le Grand Herstal. Il conviendra toutefois de bien réfléchir à leur localisation de manière à éviter les problèmes avec les riverains (ce qui a déjà été le cas précédemment).