11/04/2014

Question orale de J. MAUS relative au stationnement payant dans le centre de Herstal

Question

 

Le stationnement payant suscite de vives inquiétudes tant auprès des commerçants du centre de Herstal qu'auprès des clients et employés de ceux-ci et des riverains.

 

Bien que le principe du stationnement payant soit connu depuis 2011, et en dehors des articles de presse parus très récemments à ce sujet, les conseillers communaux sont actuellement toujours dans l'ignorance en ce qui concerne les modalités concrètes de celui-ci.

 

Le stationnement payant aura immanquablement un impact considérable sur l'activité des indépendants établis dans l'hyper-centre. Si les informations en ma possession sont exactes, ceux-ci vous ont fait part de 4 revendications, à savoir :

- 30 minutes gratuites en zone orange

- une indication des parkings et de leurs tranches horaires gratuites

- la possibilité pour les commerçants d'offrir tout ou partie des frais de stationnement à leurs clients moyennant une intervention de la Ville (système de jetons)

- la possibilité d'utiliser les cartes d'abonnement et cartes riverains à la piscine communale et sur le parking Browning

Dans quelle mesure allez-vous tenir compte de ces revendications qui ne semblent pas du tout fantaisistes, mais au contraire, très raisonnables ?

 

La Ville va-t-elle intervenir de manière plus importante dans les frais de parking des clients des commerces dans l'attente de la construction du parking derrière le nouvel hôtel de Ville (NHV) étant donné qu'avant la fin des travaux, l'offre restera insuffisante ?

 

Envisagez-vous de revoir le prix annoncé pour les cartes d'abonnements au bénéfice des travailleurs des entreprises herstaliennes afin de sauvegarder l'emploi tant indépendant que salarié ?

 

Envisagez-vous une réunion de concertation ou au moins, d'information des

riverains concernés ?

 

Avez-vous rencontré la direction du Collège St Lambert afin de trouver une solution pour le stationnement de ses professeurs, qui semble problématique ?

 

Au vu de l'importance du sujet, envisagez-vous une commission extraordinaire afin d'en débattre avec l'ensemble des groupes politiques représentés au Conseil ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre a commencé par justifier le fait que les Conseillers n'aient pas eu connaissance des modalités concrètes du stationnement payant plus tôt. Selon lui, c'est parce que le Collège n'était pas prêt à avancer dans les négociations avec le partenaire privé. Aujourd'hui, après différentes consultations juridiques et la création de la poche de parking Browning, c'est le cas. En termes d'agenda, les règlements pourront être soumis au Conseil communal à la fin du mois de septembre, après être passés en Collège le 16. Le stationnement deviendrait donc payant dès janvier 2014, après approbation de la tutelle.

 

Rien ne sera finalisé avant le Collège du 16 et de nombreux échanges sont encore prévus avec Besix Park d'ici là. Toutefois, le Bourgmestre a estimé que certaines informations pouvaient déjà être communiquées sur l'état d'avancement des discussions.

 

C'est ainsi que des contacts ont pu avoir lieu avec les commerçants qui le souhaitaient, lesquels ont formulé plusieurs demandes complémentaires que le bourgmestre s'est engagé à transmettre à Besix Park pour examen.

 

Les Conseillers auront l'occasion de discuter des différents règlements dans le cadre des commissions qui seront organisées avant le Conseil de septembre au cours duquel ceux-ci seront soumis au vote. Il n'y aura aucun groupe de travail spécifique.

 

En ce qui concerne les travailleurs du centre qui ne sont pas domiciliés à Herstal (et ne peuvent donc pas utiliser une carte riverains), le Bourgmestre garantit qu'ils disposeront de facilités et d'un tarif réduit. Il espère par ailleurs que le Collège St Lambert trouvera une solution pour ses professeurs, comme la FN l'a fait pour ses salariés.

 

Enfin, une vaste campagne d'information sera organisée à destination des riverains concernés une fois les règlements adoptés.

 

Le Bourmgestre clôture en confirmant sa volonté de passer au stationnement payant, malgré la pétition et la manifestation organisée avant le Conseil. En effet, il rappelle que l'on vit dans un état de droit et que déchirer les contrats déjà signés avec Besix Park serait, selon lui, “de la folie totale et de l'irresponsabilité”. Au-delà de la contrainte juridique, il se dit convaincu d'avoir choisi la bonne solution en ce qu'elle permettra d'assurer une plus grande rotation des voitures en évitant les voitures ventouses et de mieux partager l'espace public entre les différents utilisateurs (salariés, commerçants, riverains,etc). Il insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une privatisation de l'espace public, mais d'un partenariat avec une maitrise publique conservée.

 

Le MR espère que cette “maîtrise publique préservée” sera démontrée concrètement par la prise en compte des revendications légitimes des commerçants...

 

Lire l'article du journal La Meuse

 

Lire l'article de la Dernière Heure

 

Lire les articles parus après le conseil sur l'issue des négociations avec Besix ainsi que sur les cartes riverains

10/03/2014

Question écrite de J. MAUS relative à la création d’emplacements de stationnement pour les taxis

 

Question

 

Lorsque NHV sera créé et que le manque de places de parking dans l’hyper-centre sera moins criant (bien que le stationnement sera payant), envisagez-vous de réserver certains emplacements en voirie sur la place communale aux taxis et si oui, combien et où précisément ?

 

Qu’en est-il à proximité de la future nouvelle gare de Herstal ?

 

Réponse

 

En ce qui concerne la Place Jean Jaurès, une fois l’offre de stationnement suffisante, le Collège pourrait imaginer réserver aux taxis un ou plusieurs des emplacements de stationnement situés sur la Place, face au magasin Point Chaud. 

 

Cependant, une alternative ne serait, selon lui, pas à négliger, notamment en fonction de l’installation hebdomadaire du marché sur la place : des emplacements de taxis pourraient être envisagés sur le parking de la piscine.

 

Mais le Bourgmestre rappelle qu’en tout état de cause, réserver des emplacements aux deux endroits ne paraît pas anodin, dans la mesure où les emplacements de taxis interdisent aux autres usagers de stationner.

 

Au niveau de la future gare, aucun emplacement n’a été prévu de manière précise Cependant, rien ne s’oppose à ce qu’ils soient créés par voie de règlement complémentaire une fois les travaux terminés.

 

Cette manière de faire lui paraît la plus adaptée et la plus pragmatique dans la mesure où la meilleure des études ne peut jamais imaginer parfaitement la manière dont le public va s’approprier un nouvel espace.

31/01/2012

Question orale de J. Maus relative à l’avenir du parking de la piscine communale

Question

 

Est-il exact que le parking de la piscine communale sera appelé à disparaître au moins en partie dans le cadre des travaux de réaménagement du centre urbain ?

 

Combien de places resteront accessibles ? Seront-elles payantes ou gratuites ? Seront-elles réservées aux usagers de la piscine ?

 

Si cette amputation du parking de la piscine communale est réelle, avez-vous prévu une solution de remplacement pour les personnes fréquentant la justice de paix (magistrat, avocats, greffiers, justiciables) ? Si oui, où ? Ces places seront-elles gratuites ou payantes ?  En effet, la justice de paix est une juridiction de proximité dont l’accessibilité doit rester facile et peu coûteuse.

 

Réponse

 

Dans le cadre des travaux viendra un moment où les personnes venant de la Licourt en direction de la Place Jean Jaurès devront faire demi-tour au niveau de la piscine. 

 

Pour permettre ce demi-tour de manière sécurisée, l’idée qui tient la corde en ce moment est de créer un petit giratoire sur le parking de la piscine, ce qui entrainera la perte d’une dizaine de places de parking, soit 10% du nombre de places total (actuellement, il y a 110 places de stationnement, 4 places pour les PMR et une zone pour les bus et autocars).

 

Cette solution est vraisemblablement appelée à être définitive.  En effet, à terme, cette logique de demi-tour va rester car le trafic de transit sera rejeté vers les Boulevards.  A ce moment là, les travaux seront finis, le Nouvel Hôtel de Ville et son parking seront réalisés et la nouvelle politique de stationnement sera mise en place. Le parking de la piscine pourra alors être repensé d’une manière plus conviviale.

 

Que ce soit à court ou long terme, il n’est pas envisagé de réserver des places pour la justice de paix sur le parking.

 

Lire l’article du journal La Meuse

 

Lire l’article du journal La Dernière Heure

Conseil communal du 31 mars 2011 : les points déposés par le MR

groupe.jpg

1. Question orale relative à l’accident survenu à la gare de Herstal le vendredi 18 février 2011

2. Question orale relative à l’avenir du parking de la piscine communale

3. Proposition visant à la création d’une aide communale aux indépendants en cas de travaux publics aux abords de leur établissement

13/09/2011

Proposition de J. Maus relative à la création d’une navette à l’intention des personnes ne disposant pas d’un moyen de transport

Proposition

 

« Considérant le souhait de l’intercommunale TEC Liège-Verviers de supprimer la ligne de bus 77 desservant le centre de Herstal et les anciennes communes de Milmort et Vottem ;

 

Considérant la volonté de cette même société de réduire la fréquence sur la ligne 76 desservant les Hauts-Sarts ;

 

Considérant la faible adéquation existant entre le réseau de transport en commun tel qu’il existe actuellement et les besoins de la ville en termes de mobilité interne entre les différentes entités qui la compose;

 

Considérant le plan communal de mobilité, qui confirme la nécessité d’améliorer la desserte intra-communale ;

 

Considérant l’importance de garantir à tous les citoyens une mobilité durable et efficace ;

 

Considérant la nécessité de permettre à tous les citoyens herstaliens de relier aisément les infrastructures de Herstal à savoir principalement le futur nouvel Hôtel de Ville, les deux halls omnisports et le futur centre culturel ;

 

Le Conseil décide

 

de faire l’acquisition d’un mini-bus (navette) mis à disposition de la population herstalienne dans les conditions suivantes :

 

1)      Bénéficiaires

 

Toute personne résidant sur le territoire de la Ville de Herstal, dans l’impossibilité matérielle de se déplacer par les moyens de transports habituels et n’entrant pas dans les conditions requises pour bénéficier du service de taxi-social

 

Les enfants de moins de 12 ans doivent voyager accompagnés

 

2)      Trajet

 

La navette viendra chercher et redéposera les usagers devant leur domicile.

 

Elle leur permettra de relier des arrêts stratégiques situés sur le territoire de la Ville de Herstal :

-         Administration communale de Herstal, Place Jean Jaurès, 1 à 4040 Herstal

-         Marché de Vottem, Place Gilles Gérard à 4041 Vottem

-         Marché de Herstal, Avenue d’Alès à 4040 Herstal

-         Hall omnisports, rue Emile Muraille, 158 à 4040 Herstal

-         Piscine communale, rue Large Voie, 74 à 4040 Herstal

-         Gare de Herstal, rue de la Station, 1 à 4040 Herstal

-         Gare de Milmort, rue de l’Escousset à 4041 Milmort

-         Gare de Liers, rue Provinciale, 165 à 4042 Liers

 

De nouveaux arrêts pourront être définis ultérieurement en fonction des besoins et de la création de nouvelles infrastructures sur le territoire de la Ville.

 

La navette pourra être utilisée entre le domicile de l’usager et les arrêts définis pour tous types de besoins.

 

3)      Coût

 

Le paiement de la course se fera au moyen de tickets de transport. 

 

La valeur d’un ticket, valable pour un trajet simple, est fixée à deux euros.

 

La gratuité du transport est assurée pour les enfants de moins de 12 ans.

 

Les tickets peuvent être achetés par unité ou par tranche de 10 tickets.  Le paiement se fait sur place, par virement, avec envoi des tickets par la poste dès réception du paiement, ou auprès de l’administration communale.

 

Les tickets non utilisés ne sont pas remboursés.

 

4)      Réservation

 

La réservation est obligatoire par téléphone au moins 48h à l’avance.

 

Les usagers sont dans l’obligation de respecter les heures prévues.  Le chauffeur n’attendra pas les retardataires.

 

Toute annulation du trajet devra être signalée au plus tard la veille au soir, auprès du service assurant les réservations.  Passé ce délai, la course sera facturée.

 

5)      Dispositions diverses

 

Le chauffeur de la navette sera disponible pour aider les personnes à entrer ou sortir du bus ou à sortir leurs courses.

 

Le chauffeur se réserve le droit de refuser l’accès au véhicule à toute personne dont le comportement serait inadéquat ou dérangeant pour les autres usagers.

 

En cas d’intempéries importantes, la navette peut ne pas circuler.  Dans ce cas, le service chargé des réservations en informera les usagers dans les plus brefs délais. 

 

Il est interdit de fumer, de boire ou de manger dans la navette.

 

Les animaux ne sont pas autorisés.

 

Le transport de pétrole, d’essence et de gaz est strictement interdit. »

 

 

Réponse

 

Le Bourgmestre reconnaît le caractère construit et intéressant de la motion proposée, sur laquelle il ne se prononcera toutefois pas favorablement avant d’en avoir examiné la faisabilité financière et d’avoir fait le point avec le TEC sur l’offre de transports en commun sur Herstal.

 

En effet, les communes ne doivent pas se substituer au TEC, mais avant tout revendiquer à ce niveau une offre satisfaisante dans les quartiers.

 

Actuellement, le Bourgmestre admet que l’offre n’est pas suffisante. Il rappelle à cet égard la motion alternative visant à garantir une offre de transport en commun suffisante à Herstal votée lors du Conseil du 30 septembre 2010. 

 

Il souligne en parallèle la politique proactive de la Ville en matière de mobilité avec le taxi-social (qui a effectué 2207 déplacements en 2009 et dont l’activité ne cesse d’augmenter), le minibus du plan de cohésion sociale et le minibus de l’école des sports.  Il rappelle aussi que la Ville a insisté pour être partie prenante dans les discussions relatives au tram, qui apportera indéniablement une plus-value à l’offre en matière de transports en commun.

 

Cela étant dit, le Bourgmestre se montre conscient que le TEC, au vu de son budget, ne pourra répondre à l’ensemble des besoins sur Herstal que ce soit actuellement ou dans un futur proche.  En cela, il estime que la proposition mérite d’être examinée et propose la création d’un groupe de travail pour analyser l’impact financier d’un tel outil.

 

J’ai, pour ma part, marqué mon contentement de voir que la proposition suscitait la réflexion au sein du Collège.  Le MR rejoint bien évidemment la majorité sur la nécessité de s’adresser prioritairement au TEC (ce qui explique que le Mouvement Réformateur a voté la motion alternative du 30 septembre, contrairement à d’autres partis de l’opposition qui se prétendent pourtant défenseurs du service public), mais il faut être lucide : l’intercommunale se dirige actuellement plutôt vers une réduction de l’offre alors que celle-ci n’est déjà pas satisfaisante. C’est donc à la Ville de prendre ses responsabilités et de suppléer à celle-ci.  Le Tram est un outil utile, mais qui n’améliorera pas spécifiquement la mobilité purement interne, et notamment celle entre les différents villages et le centre de Herstal.

 

Lire l'article du journal La Meuse

 

Lire l'article du journal La Dernière Heure

09/08/2011

Proposition de motion de J. MAUS visant à assurer une meilleure liaison en transport en commun entre Herstal et les entités de Vottem, Milmort et Liers

tec.jpg

Proposition

 

« Considérant le souhait de l’intercommunale TEC Liège-Verviers de supprimer la ligne de bus 77 desservant le centre de Herstal et les anciennes communes de Milmort et Vottem ;

 

Considérant la volonté de cette même société de réduire la fréquence sur la ligne 76 desservant les Hauts-Sarts ;

 

Considérant les conclusions du Plan de Mobilité signalant l’importance de prévoir un développement du réseau de transport en commun sur le territoire de la Ville qui favorise l’intermodalité TEC-SNCB ;

 

Considérant la faible adéquation existant entre le réseau de transport en commun tel qu’il existe actuellement et les besoins de la ville en termes de mobilité interne entre les différentes entités qui la compose;

 

Considérant l’importance de garantir au citoyen une mobilité durable et efficace ;

 

Considérant la nécessité de permettre à tous les citoyens herstaliens de relier aisément les infrastructures de Herstal à savoir principalement le futur nouvel Hôtel de Ville, les deux halls omnisports et le futur centre culturel ;

 

Considérant l’opportunité de commencer à revoir l’offre en matière de transport en commun sur le territoire de la ville de Herstal en fonction de la venue prochaine du tram ;

 

Considérant l’actuel projet de rénovation de la Place Gilles Gérard dont l’étude, toujours en cours,  a été confiée à la SRWT ;

 

Considérant le rôle de la ville de Herstal en tant que partenaire des TEC Liège Verviers ;

 

Considérant qu’un membre du Collège communal de la ville de Herstal siège au Conseil d’administration des TEC Liège-Verviers ;

 

Le Conseil DECIDE

 

- De demander au Collège communal de la ville de Herstal de négocier avec le Conseil d’administration du TEC Liège-Verviers l’allongement du trajet de la ligne 5 (desservant la Préalle) afin qu’elle poursuive son trajet jusqu’à la Place Gilles Gérard,

- De demander au Collège communal de la ville de Herstal de négocier avec le Conseil d’administration du TEC Liège-Verviers de modifier le trajet de la ligne 71 afin de permettre à se dernier de faire un arrêt au niveau de la gare de Milmort

- De demander au Collège communal de la ville de Herstal de négocier avec le Conseil d’administration du TEC Liège Verviers le passage de la ligne 34B les samedis, dimanches et jours fériés ainsi qu’en soirée

- De mandater l’Echevin Lefebvre afin qu’il défende cette motion au sein du prochain Conseil d’administration du TEC Liège-Verviers. »

 

Réponse

 

Selon l’Echevin, il y a double emploi entre les lignes 77 et 34b.  C’est pourquoi la ligne 77, qui est uniquement scolaire, va être supprimée.  La fréquence de la ligne 76 sera quant à elle diminuée.

 

L’Echevin rejoint en revanche le MR sur l’importance de relier les différents villages herstaliens et de favoriser l’intermodalité.

 

Le MR et la majorité se sont finalement rejoints sur une motion plus générale que n’ont pas soutenue les autres partis d’opposition.

 

Le 26 octobre 2010, la directrice du TEC Liège-Verviers a répondu à cette motion.

 

Lire l'article de la Dernière Heure  

02/08/2011

Question orale de J. Maus relative à l’offre de parking dans le centre de Herstal

Question

 

Le réaménagement du centre urbain entraînera la perte d’un nombre important de places de parking (entre 126 et 160 selon le Plan Communal de mobilité (PCM)).  Or, le manque de places est déjà criant à l’heure actuelle, et ce, même avant le début des travaux.

 

Cela inquiète fortement les acteurs économiques de l’hyper-centre.

 

Le collège a-t-il trouvé des emplacements de substitution hors voirie ? Si oui, où ?  S’agit-il uniquement d’une possibilité ou d’une solution définitive ? Autrement dit, les acquisitions nécessaires ont-elles déjà été effectuées ou des négociations sont-elles en cours ?

 

En ce qui concerne le stationnement en voirie, le PCM prévoit, pour les rues de la « zone tampon », un stationnement rotatif sauf riverains.  Les riverains devront-ils faire l’acquisition d’une carte riverains ?  Quel en sera le coût ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre souligne tout d’abord l’importance de la question.  En effet, pour rendre le centre attractif, il ne suffit pas de rénover la place, il faut également des places de parking.  Même s’il est probable que l’hyper centre sera traversé par le tram dans quelques années, il est illusoire de penser que celui-ci remplacera intégralement l’usage de la voiture.

 

Les possibilités de stationnement seront les suivantes :

-    Un certain nombre de places sous et à l’arrière du Nouvel hôtel de Ville (NHV), à savoir 150 places dévolues à celui-ci et 400 places destinées à répondre aux besoins des logements qui seront construits derrière le NHV mais aussi aux différents besoins en matière de stationnement dans le centre. 

-    Un certain nombre de places autour du nouveau hall omnisports du centre et à la piscine communale

-    Un certain nombre de places dans le parking du magasin Match et de l’agence Dexia.  Des contacts sont à prendre par le Collège à cet égard.

 

La gestion du stationnement dans le centre, tant en sous-sol qu’en surface, pourrait être confiée à une société privée qui  aurait ainsi une vision globale de l’offre.  Cela s’inscrirait dans le cadre d’un partenariat public-privé, actuellement en cours d’élaboration, la Ville gardant donc une maîtrise de la tarification.

 

A la question de savoir si le parking deviendra dès lors payant dans le centre de Herstal, le Bourgmestre a répondu que ce serait majoritairement le cas, avec toutefois des aménagements possibles (jetons pour les personnes se rendant à l’administration communale, première demi-heure gratuite, etc).  En revanche, le parking du nouveau hall sportif ne sera pas payant.

 

Par contre, il n’a pas été possible d’obtenir de réponse quant aux conséquences de ce passage au stationnement payant sur les commerçants du centre.  Ceux-ci ne vont-ils pas perdre des clients au profit du zoning commercial de Basse-Campagne qui bénéficie d’un vaste parking gratuit ?   Le Bourgmestre estime ces inquiétudes prématurées.  Les commerçants sont pourtant en droit d’attendre une réponse claire et de savoir à quelle sauce ils vont être mangés…

 

Lire l'article du journal La Meuse

 

Lire l'article de la Dernière Heure