28/03/2014

Question écrite de J. MAUS relative à la réfection des passages pour piétons aux alentours de la Place Gilles Gérard à Vottem

Question

 

Serait-il possible de refaire le marquage du passage pour piétons situé au carrefour entre les rues F. Nicolay et Vert Vinâve à Vottem, qui est en piteux état depuis un certain temps ?  Sachant qu’il est emprunté quotidiennement par de nombreux enfants en bas-âge  provenant ou se rendant à l’école libre de la rue F. Nicolay, dans quel délai pensez-vous pouvoir effectuer cette réfection ?

 

Qu’en est-il du passage pour piétons situé en bas de la rue de Liège, également en piteux état, où un chien accompagné de sa maîtresse s’est d’ailleurs fait renverser récemment ?

 

Réponse

 

La réfection du tarmac Place Gilles Gérard ainsi que des carrefours y attenant dépend de la phase 3 du droit de tirage.

 

Le Bourgmestre attend un retour du SPW (pouvoir subsidiant) afin de pouvoir lancer les marchés. Les travaux ne se feront donc pas avant 2014.

 

Conscient du danger que représente le manque de passages pour piétons, le Bourgmestre s'est engagé à ce qu'ils soient repeints durant l'été 2013.

 

Cette opération et la manière dont ils seront repeints n'est que provisoire puisque les passages ne pourront être faits d'une manière plus durable (thermoplastique) qu'après la pose d'un nouveau revêtement.

21/03/2014

Conseil communal du 30 mai 2013 : les points déposés par le MR

photo gpe.jpg

1. Question orale relative à la mise sur pied d'un Conseil uniquement réservé à la Police

2. Question orale relative aux moyens d’action en matière de propreté publique

3. Question orale relative au réaménagement de la Place Gilles Gérard à Vottem

4. Question écrite relative au stationnement des bus Place Gilles Gérard

5. Question écrite relative à la réfection des passages pour piétons aux alentours de la Place Gilles Gérard à Vottem

03/01/2014

Le Conseil communal du 26 avril 2012 en bref

maison cale.jpg

- Le Conseil a voté un projet de marché relatif à des aménagements de sécurité rue Célestin Demblon (face au n°90 et 54), rue Joseph Germay (école Nozé), rue du Bouxthay (école d'enseignement spécialisé), et au carrefour des rues du Tilleul, de la Halette, de Fexhe et de Liers. Les travaux consistent principalement en la reconstruction et l'élargissement des trottoirs, la réfection de la voirie et la réalisation de passages pour piétons. Rue Visé Voie face aux n°454 et 351, les travaux consiste en la réalisation d'îlots avec rétrecissement de la voirie à une bande de circulation, la pose d'un coussin berlinois, la pose d'une signalisation afin de donner une priorité de passage pour la traversée de l'aménagement et la réfection de la voirie.

 

- Le Conseil a également voté un projet de marché relatif à la construction de trottoirs dans diverses rues sur le territoire de la Ville de Herstal.

 

- Le Conseil a voté la modification du règlement communal du 10 juillet 2008 relatif à l'organisation d'activités ambulantes sur les marchés publics. Le marché retrouve sa place définitive (Place Jean Jaurès, rue Laixheau, Place Laixheau, rue Thier des monts) et le périmètre définitif est ainsi inclus dans le règlement.

 

- Interrogé sur la réalisation d'une nouvelle étude sur le développement commercial, le Bourgmestre a précisé que celle-ci serait menée par les mêmes spécialistes qu'en 2006 (le SEGEFA) mais serait cette fois plus ciblée sur l'hypercentre. D'une part, l'objectif est de voir s'il est opportun d'intégrer, via le cahier des charges, une dimension commerciale dans la promotion immobilière privée derrière NHV. Le Bourgmestre pense qu'il serait préférable de ne pas le faire et de se concentrer sur la place mais il souhaite l'avis de spécialistes sur la question. D'autre part, il souhaite également leur avis sur la manière de redynamiser le commerce qui, il le reconnaît, a subi un certain déclin avant et pendant les travaux, quelles enseignes aller chercher pour en attirer d'autres, etc.

 

- Lors du conseil communal du 6 octobre 2011, une convention-cadre relative à l’octroi d’une avance de trésorerie à l’ASBL Basse-Meuse Développement a été soumise au vote du Conseil. Le MR a voté contre. Il avait été dit aux conseillers que ce prêt à court terme avait pour but d'assurer la mise en oeuvre de projets pour lesquels des subsides européens tardaient à être versés, et que la date de remboursement de ladite avance, à l'aide desdits subsides, serait déterminée lors d'une réunion ultérieure entre les représentants de la Ville et les responsables de l'ASBL. 6 mois plus tard, la question s'est posée de savoir si cette réunion avait eu lieu et si ce n'était déjà fait, à quelle date l'avance de trésorie serait remboursée à la Ville ?

L'Echevin confirme que l'avance de 100.000 EUR devait être remboursée pour le 24 avril 2012 au plus tard et à une date antérieure si l'ASBL obtenait les subsides attendus. A ce jour, les subsides n'ont pas encore été versés et la somme n'a donc pas été remboursée. En effet, les délais de versement sont longs même si l'octroi des subsides a été validé. Une réunion avec les 2 communes ayant octroyé des avances aura lieu afin de prévoir une prolongation. Selon l'Echevin, le besoin de préfinancement demeure tant que les projets ne sont pas terminés, et comme le craignait le MR, l'avance n'est donc pas ponctuelle, contrairement à ce qui avait été annoncé. L'Echevin conteste toutefois ce point de vue : pour lui, l'avance reste ponctuelle puisque la Ville en a réclamé le remboursement, mais elle est renouvelable.

 

13/12/2013

Question orale de J. Maus relative à la création d’un rond-point au carrefour des rues du Plope, Bonnier du chêne et Gaillard-Cheval à Vottem

 

Question

 

Serait-il envisageable de créer un rond-point au carrefour entre les rues du Plope, Gaillard-Cheval, et Bonnier du Chêne ?

 

En effet, ce carrefour, qui est un point d’accès important vers Vottem en provenance de Liège et de l’autoroute, est actuellement dangereux

 

Les automobilistes s’y engouffrent relativement vite, spécialement en venant du haut de la rue du Plope, et souvent sans grand égard pour les règles de priorité. 

 

Aucun marquage routier ne permet à l’automobiliste de savoir où prendre son virage, ni aux piétons de savoir où traverser en toute sécurité. 

 

La place disponible à cet endroit permettrait sans nul doute de créer un rond-point afin de résoudre les différents conflits de priorité et de ralentir la vitesse des automobilistes ainsi que de tracer plusieurs passages pour piétons.

 

Réponse

 

Ce carrefour est compliqué et situé très largement sur le territoire de la Ville de Liège.

 

Il est au centre de 5 voiries et est peu lisible par les automobilistes, avec une différence de niveau entre Liège et Vottem.

 

Selon la police, le dessin des rues ne se prête pas à la réalisation d'un rond pont sans redessiner une des rues au moins.

 

Une étude approfondie est nécessaire pour aménager le carrefour, avec des répercussions sur les conduites des impétrants et l'égouttage.

 

Le thème a déjà été abordé avec la Ville de Liège, avec laquelle une concertation devra avoir lieu en termes d'étude, de financement et de capacité de puiser dans le plan triennal.

 

La question sera réabordée lors de la prochaine réunion de concertation avec la Ville de Liège mais quand à la question de savoir quand cette réunion aura lieu, le Bourgmestre n'apporte pas de réponse.

26/08/2010

Le Conseil communal du 19 novembre 2009 en bref

Maison cale.jpg

- Le groupe MR a tout d’abord demandé des précisions quant à une éventuelle modification de l’heure de début des débats, vu le retard systématique du collège (entre 30 et 45 minutes).  Il s’agit d’un réel manque de respect des Echevins PS-Cdh/Eph tant vis-à-vis des conseillers que de ceux qui les ont élus, sans parler de la presse et du public présent dans la salle.

 

- La proposition de tracer un passage pour piétons Chaussée Brunehault à Vottem, à hauteur de la pompe à essence (rue Sous la Ville), n’a pas été rejetée.  Au contraire, un examen plus approfondi de cette question (notamment quant à l’estimation du nombre d’usagers potentiels de ce passage) sera réalisé dans le cadre de la prochaine réfection de la voirie.  Outre la sécurité des piétons, il s’agirait en effet, pour l’expert en mobilité Guy HUBENS, d’un bon moyen de signaler le carrefour à cet endroit.

 

- Le Conseil a marqué son accord quant à la convention d’occupation signée avec la Régie communale immobilière pour la surface commerciale et de parking sise rue Laixheau 69 (ancien magasin Aldi).  Cet espace est destiné à accueillir une partie des services communaux pendant les travaux liés au Nouvel Hôtel de ville (NHV).  Le montant à charge du budget communal pour cette occupation s’élève à 2000 EUR par mois hors charges, avec des frais de mise en état de 101.650 EUR.  Le parking de la surface ne sera pas exclusivement destiné au personnel communal concerné mais restera accessible à tous. 

 

- Le Conseil a été amené à voter la modification d’une convention liant le PAC (Présence et Actions Culturelles) de Vottem et la ville de Herstal pour les animations musicales et/ou théâtrales lors des manifestations et cérémonies relatives aux noces de Diamant, de Brillant, de Platine et de Centenaires.  Le MR a tout d’abord interrogé l’Echevin LAVERDEUR sur l’opportunité de recourir au PAC pour l’animation de ces festivités officielles.  En effet, il s’agit d’un groupement clairement apparenté au PS. 

Mais de l’aveu même de l’Echevin, nous avons alors appris que dans ce cadre, le PAC fait appel à un groupe de musiciens âgés qui travailleraient sans facture  Raison de plus pour le MR de s’interroger : la majorité PS-Cdh/Eph de la Ville recourt à un organisme proche du PS pour assurer l’animation de certaines festivités officielles de la Ville tout en sachant que cet organisme élude les obligations fiscales et sociales liées au statut des artistes ! En synthèse : la majorité cautionne la fraude sociale et fiscale dans le cadre de l’animation de festivités officielles ! 

Selon l’Echevin et le Bourgmestre, il n’y a toutefois pas de problème car le PAC prend ses propres responsabilités.  Une clause du contrat stipule en effet expressément que le PAC doit rémunérer ses prestataires de services conformément à la législation en vigueur.  La Ville est donc couverte juridiquement. Pour le Bourgmestre, c’est comme si la ville faisait appel à un traiteur qui emploie du personnel au noir : elle n’en serait pas complice…Si ce n’est qu’en l’occurrence, la ville est parfaitement au courant de la situation, ce qui est tout à fait intolérable aux yeux du MR !

Après une intervention du secrétaire communal précisant son ignorance du procédé, le bourgmestre a conclu en précisant qu’une enquête serait menée à cet égard et que la convention serait révoquée si la fraude était avérée.

Lire l'article du journal La Meuse à ce sujet

19/08/2010

Conseil communal du 19 novembre 2009 : les points déposés par le MR

photo groupe MR.jpg

1.  Question orale relative au placement d’un passage pour piétons à Vottem

2.  Question orale relative au réaménagement de la place Gilles Gérard à Vottem

3.  Question orale relative au renouvellement de la peinture sur les passages pour piétons

23/09/2009

Conseil communal du 9 juillet 2009 : les points déposés par le MR

photo groupe MR

1. Question orale relative au projet d’implantation du stade du Standard à Coronmeuse

 

2.  Question orale relative aux passages pour piétons