15/04/2010

Question orale de J. Maus relative à la gare de Herstal

gare de Herstal

Question

 

Début 2009, la Ville a décidé de cofinancer, avec la SNCB, une étude permettant de fixer les objectifs partagés dans le dossier de réhabilitation du site de la gare.

 

Cette étude devait envisager le problème du stationnement, l’articulation des différents modes de déplacement, l’avenir de l’ancien bâtiment et la création d’un nouveau, ainsi que l’occupation des terrains actuellement en friche.

 

Pouvez-vous nous dire où en est cette étude ?  Qu’en est-il ressorti jusqu’ici ?

 

Le projet de zone d’activités économiques (avec la SPI+) est-il maintenu ?

 

Sera-t-on en mesure de respecter les délais fixés par l’Europe pour l’utilisation de l’enveloppe de subsides ?

 

L’idée d’un passage sous voie est-elle toujours à l’ordre du jour ?  En effet, tant les usagers que les riverains ne sont pas favorables à cette idée, pour des raisons de sécurité.

 

Réponse

 

L’étude en question est en cours et déjà bien avancée sur plusieurs points :

-         le sort de la gare actuelle

-         le moyen de créer la liaison entre les 2 cotés du chemin de fer

-         l’implantation éventuelle d’une nouvelle gare à droite des voies en venant de Coronmeuse (plus proche du carrefour Marexhe)

-         l’affectation du terrain à l’arrière de la gare (cour marchandises)

 

Des plans existent déjà.  Ils ont notamment été présentés à la SPI+, qualifiée par le Bourgmestre de « partenaire intéressé et intéressant ».  Elle serait en effet intéressée d’aménager, sur la cour aux marchandises, un espace entreprises.  L’ancienne gare servirait de bâtiment d’accueil pour entreprises naissantes

 

Un rendez-vous a été pris entre les partenaires (SNCB, SPI+ et Ville de Herstal) pour novembre 2009 afin de passer au montage financier (c'est-à-dire, la fixation du prix, les modalités pour la cession par la SNCB de la gare et du terrain, les possibilités de financement que la SPI+ peut obtenir de la Région Walonne).

 

Actuellement, l’idée d’un passage sous voie est maintenue mais plus sécurisé que ce qui était initialement prévu.  Le Bourgmestre précise que le dossier sera présenté lorsque la demande de permis sera introduite.

 

Lire l’article de La DH