31/08/2012

Budget communal 2012 : la position du MR

Le groupe MR a voté contre le budget communal 2012.  En tant que chef de groupe, je me suis exprimée pour justifier ce choix :

 

"Le budget communal 2012 donne l’impression d’être particulièrement ambitieux.

 

Toutefois, un examen attentif révèle que, comme l’année passée, le budget extraordinaire comporte majoritairement des réinscriptions de montants inscrits en 2011 voire avant.

 

Pire, parmi ces réinscriptions se trouvent des dépenses dont le Bourgmestre reconnaît lui-même qu’il y a une chance infime qu’elles soient mises en œuvre en 2012.  C’est le cas notamment du centre culturel promis par l’Echevin Namotte qui est réinscrit d’année en année alors que l’on sait pertinemment que cela prendra encore 4 à 5 ans.  On peut donc dire que le montant des investissements est artificiellement gonflé.

 

Par ailleurs, on constate que le NHV est un gouffre financier (+ 410.000 EUR encore d’honoraires complémentaires), alors pourtant qu’il ne remplira pas son objectif initial de regrouper tous les services et que même la CCAT doute de son intégration dans le patrimoine architectural herstalien.

 

Les investissements font la part belle aux infrastructures sportives.  La culture reste le parent pauvre du budget herstalien (centre culturel « au rabais » rue Large Voie, investissements relatifs au musée reportés,…)

 

Quel impact aura le budget 2012 sur le quotidien des citoyens herstaliens ?

- Les taxes restent inchangées mais étaient déjà à un niveau très élevé.

- Par ailleurs, le recours au système de rationalisation des collectes d’Intradel coute cher au contribuable, à qui l’on demande pourtant par ailleurs un effort supplémentaire de tri.  Il existe pourtant d’autres solutions, moins couteuses pour le contribuable et aussi écologiques, comme à Visé. 

- De plus, le parking va devenir payant dans le centre de Herstal.

- A côté de cela, le nombre de minimexés ne cesse d’augmenter.  La dotation au CPAS augmente, ce qui est une bonne chose mais traduit également une paupérisation de la population herstalienne.

- On ne voit pas d’investissements destinés à améliorer la mobilité intracommunale. La Ville investit de manière considérable dans les infrastructures sportives…dommage qu’un jeune qui habite à Liers, Milmort, ou Vottem ait du mal à en bénéficier par manque de transports en commun !

- Il fait toujours aussi sale et les audits n’y ont rien changé. 

- La politique économique et commerciale semble inexistante, tout comme la politique de la jeunesse.

- En revanche, on peut se réjouir des montants consacrés à la construction de trottoirs, à la réfection de voiries et à des aménagements de sécurité routière…On sent que l’échéance de 2012 approche ! La Ville poursuit également son projet de création d’un espace vert et de terrains multisports.  Bien qu’il soit regrettable d’avoir attendu la fin de la législature, ce sont des investissements, certes moins fastueux que le NHV, mais importants pour la population et réclamés par le MR depuis longtemps.  Espérons que ces investissements seront réellement mis en œuvre…et pas reportés comme le reste sur des années ultérieures !

 

En conclusion, le budget 212 est un budget électoraliste et un peu « bling bling », pour une qualité de vie et un cadre de vie qui reste globalement médiocre sur l’ensemble de Herstal."

 

Lire l'article du journal Le soir

 

Lire l'article de la Dernière Heure

 

Visionner le reportage de RTC Télé-Liège

06/03/2012

Proposition de J. Maus visant au remboursement des i-phones mis par la Ville à disposition des Echevins

iphones.jpg

Proposition

 

« Vu la décision prise par le Collège communal d’octroyer à l’ensemble de ses membres, à l’exception du bourgmestre, un Iphone 4 16G ;

 

Considérant que cet achat à charge du budget communal s’élève à plus de 5000 EUR ;

 

Considérant le revenu moyen par habitant sur notre commune ;

 

Considérant l’augmentation du nombre de chômeurs et de minimexés alors même que le nombre d’habitants a diminué sur Herstal ;

 

Considérant la pression fiscale pesant sur les contribuables herstaliens afin d’alimenter le budget communal et donc les services à la collectivité ;

 

Considérant que les membres du Collège doivent veiller à utiliser l’argent public en bons pères de famille ;

 

Considérant le montant des traitements perçus par les membres du Collège dans le cadre de leurs fonctions; 

 

Considérant la nécessité de restaurer la confiance des citoyens envers leurs représentants aux différents niveaux de pouvoir ;

 

Considérant l’existence d’autres terminaux remplissant les mêmes fonctions et permettant d’atteindre le même objectif  pour un prix nettement moindre ;

 

Considérant l’obsolescence rapide des appareils achetés, rendant vaine la restitution de ceux-ci à l’échéance du mandat des Echevins;

 

Le conseil décide

 

-                    de demander à chaque membre du Collège de rembourser au budget communal une somme équivalente au prix d’achat de l’Iphone dont il bénéfice

 

-                    de demander au Collège d’affecter intégralement la somme restituée à l’opération « restauration solidaire » du CPAS »

 

Réponse

 

Le Bourgmestre a tenu à souligner qu’il s’agit d’un outil de travail, même s’il est également utilisé à des fins privées.  Les Echevins ne pourraient remplir correctement leur mission sans GSM à l’heure actuelle.

 

En considérant que les iPhones sont amortis sur deux ans et que les Echevins prennent en charge une partie du coût de l’appareil correspondant à la quote-part d’utilisation privée, l’appareil coûte, selon Frédéric DAERDEN, 23 EUR par mois à charge de la ville. 

 

Les factures rentrées par les Echevins pour leurs communications sont de l’ordre de 300 EUR par mois, mais ne sont prises en charge par la Ville qu’à concurrence de 28 EUR par mois.

 

Il n’empêche que malgré les calculs d’amortissement du Bourgmestre, la facture déboursée par le contribuable pour l’achat des appareils est bien de plus de 5000 EUR…auxquels il faut ajouter une partie des frais de communication.  Chacun a donc son angle de vue concernant cet achat, réalisé avec des fonds qui n’appartiennent pas aux Echevins mais à la Ville, ce qu’ils ont parfois tendance à oublier.

 

Tout cela n’a pas empêché les conseillers communaux de la majorité de voter contre la proposition, avalisant ainsi l’achat de ces appareils pour les Echevins plutôt que le versement de cette somme à ceux qui en ont réellement besoin, comme les personnes bénéficiant de l’opération « restauration solidaire » du CPAS…

 

Lire l’article du journal La Meuse

06/12/2011

Budget communal 2011 : la position du MR

Le groupe MR a voté contre le budget communal 2011.  En tant que chef de groupe, je me suis exprimée pour justifier ce choix :

 

"Le boni présenté au service ordinaire à l’exercice propre est relativement faible (16 259.70 EUR) avant les prélèvements.

 

Au service extraordinaire, on constate que le recours à l’emprunt pour financer les investissements augmente (44% contre 37% en 2010)

 

Par ailleurs, si au premier abord, on peut se dire que la commune investit considérablement, on constate qu’il s’agit en réalité majoritairement de dépenses reportées du budget 2010 sur le budget 2011 (68% de réinscription contre 17% en 2010).  Il faut également relativiser les investissements inscrits en matière culturelle.  En effet, le budget 2011 prévoit un budget identique à celui inscrit en 2010 pour le centre culturel.  Or, suite à l’une de mes questions orales, l’Echevin nous a fait savoir que le projet initialement prévu ne serait pas réalisable avant un délai d’au moins 4 ans et que dans l’attente, on s’oriente vers une salle plus petite pouvant servir de siège à la maison des associations culturelles.

 

Les dépenses « strass et paillettes » sont toujours considérables.  Les frais liés au jumelage augmentent de 10.000 EUR.  La communication a également un coût considérable : 60 550 EUR hors Ecrido et imprimerie.  A ce tarif, nous devenons une petite agence de com’…

 

En parallèle à cela, qu’en est-il du quotidien des citoyens ? 

 - On constate que le nombre d’habitants a diminué malgré l’annonce des projets en cours (-482) alors que le nombre de chômeurs a augmenté (+93) de même que le nombre de minimexés (+64). 

- La pression fiscale reste toujours aussi élevée tant au niveau de l’impôt des personnes physiques (IPP)  que du précompte immobilier (PrI).  La classe moyenne reste donc étranglée et a du mal à récolter le fruit de son travail.  En effet, l’IPP que le Bourgmestre trouve être un impôt juste car progressif est tout de même un impôt qui frappe les revenus du travail…

- L’état des routes est catastrophique et il n’y a toujours pas de vrai cadastre des voiries

- On attend toujours de voir les résultats concrets de l’audit propreté réalisé à grands frais (81.000 EUR).  Il fait toujours aussi sale !

- Le marché du jeudi, l’un des derniers fleurons herstaliens, a pris un sérieux coup dans l’aile

- La liaison par transports en commun entre les différentes entités ne s’améliore pas, bien au contraire, puisque le TEC supprime des lignes existantes.

- Le Nouvel Hôtel de Ville (NHV) coûte extrêmement cher alors qu’il ne regroupera pas tous les services et donc manquera son objectif

- Le réaménagement de la place inquiète les commerçants et rendra le stationnement payant

 

Nous sommes toutefois satisfaits de voir que la création des espaces multisports que nous avions demandés avance, et que la commune investit dans la création d’un parc.  Cela répond à une forte demande de la population."

12/02/2007

Budget communal 2007 : les critiques formulées par le MR en séance publique du Conseil

budget

Questions préliminaires

 

J’ai réservé les questions d’opportunité politique pour la séance publique du Conseil. 

 

Comment en effet expliquer :

 

- l’explosion du poste « frais de déplacement et de séjour des mandataires » , qui passe de 1100 EUR à 5500 EUR ?  Le collège s’est « mis au vert » pour préparer la déclaration de politique communale (que nous attendons toujours, d’ailleurs.  Visiblement, le charme bucolique ne les a pas beaucoup inspirés !). 

 

- l’explosion du poste consacré aux « indemnités téléphoniques des mandataires », qui passe de 2169 EUR à 5171 EUR ?  Il s’agit d’une harmonisation pour tous les Echevins (harmonisation vers le haut, bien évidemment !).

 

- l’augmentation des « frais de réception et de représentation », qui passent de 8500 EUR à 10 000 EUR ?  Pas de réponse…D’après le Bourgmestre, ce n’est pas une augmentation importante.

 

Vote et justification

 

Le groupe MR s’est abstenu sur le budget 2007.  En tant que Chef de groupe, je me suis exprimée pour justifier ce choix :

 

« A côté des dépenses somptuaires du collège dont j’ai parlé tout à l’heure, on constate que la pression fiscale pesant sur les herstaliens reste au même niveau, soit un taux de 8,5% à l’IPP et 2600 centimes additionnels au PrI, et ce, alors que la population herstalienne ne cesse de se précariser (les chiffres du nombre de chômeurs et de minimexés parlent d’eux-même : 4352 chômeurs en 2006 contre 422 7en 2005 ; 513 minimexés en 2006 contre 435 en 2005)

 

Bien sûr, vous direz, comme cela a été le cas lors des débats pré-électoraux, que la taxation ne frappe pas les plus faibles.  Cependant, nous considérons au MR qu’il faut également tenir compte des petits ouvriers, employés et indépendants, qui gagnent un salaire plus que modeste et subissent de plein fouet votre politique fiscale.

 

Bien sûr, vous direz également que nous sommes sous plan de gestion et que nous devons respecter certaines contraintes imposées par celui-ci.  Toutefois, une commune comme Huy, bien qu’également sous plan de gestion, parvient à réduire sa pression fiscale avec un passage de 8 à 7,5% à l’IPP, en compressant les dépenses de certains postes, principalement de fonctionnement.  Alors qu’à Huy le budget de fonctionnement a baissé de 7%, le nôtre a augmenté de 8% !

 

Encore une fois,  nous trouvons scandaleux qu’à côté de cette taxation élevée, on se permette le luxe de faire passer les frais de déplacement et de séjour des mandataires de 1100 EUR à 5500 EUR ainsi que leurs indemnités téléphoniques de 2169 EUR à 5171 EUR.  Sans compter les frais de réceptions et de représentation qui passent de 8500 EUR à 10 000 EUR.

 

Le contribuable herstalien appréciera cette gestion de ses deniers durement gagnés !

 

D’autre part, nos voiries se dégradent de plus en plus, nos commerces se meurent (et cela ne va pas s’arranger quand on voit la manière dont s’envisagent la construction du rond point de la place du 12e de ligne), notre environnement se dégrade chaque année davantage !

 

Comme j’avais déjà eu l’occasion de vous le dire, une commune ne se gère pas comme une entreprise.  On ne peut se contenter d’un résultat financier positif : il y a des gens derrière, qui attendent des services en contrepartie des taxes qu’ils paient.  Herstal est une des communes les plus taxées de l’arrondissement, et les contribuables n’ont toujours pas la contrepartie de ce qu’ils payent en qualité de vie !

 

En parlant de qualité de vie, nous constatons que le poste « espaces publicitaires pour la promotion de la commune » est retombé de 42 350 EUR à 0 EUR…J’ose croire que cela ne veut pas dire que cette envie de donner une image positive de la commune, qui s’était fait sentir de manière si forte et soudaine en septembre dernier, serait retombée à néant ! Je préfère croire que vous cherchez des solutions plus durables pour redorer l’image de notre commune !

 

Comme depuis de nombreuses années, c’est de promesses dont nous devons nous contenter, puisque vous précisez que le budget ne comprend pas tous les volets de votre future déclaration de politique communale.  Nous attendons celle-ci avec impatience !"

 

Lire l'article du journal Le soir concernant le budget 2007 de la commune de Herstal