14/12/2008

Le Conseil communal du 25 septembre 2008 en bref

Maison cale

- Ca se précise enfin concernant la maison de l’emploi réclamée par l’opposition depuis des années.  Elle sera le fruit d’un partenariat entre Herstal, Oupeye, Visé et le Forem.  L’implantation principale se situera sur notre commune.  Ouverture en octobre.

 

- Le Conseil a adoptés les règlements-taxes pour les centimes additionnels au précompte immobilier et pour les additionnels à l’IPP.  Les taux restent inchangés.  Le MR a donc une fois de plus voté contre, mais la majorité continue à presser la classe moyenne comme un citron ! (voir aussi ici) 

 

- Les conseillers sont fréquemment interrogés par des citoyens se plaignant de nuisances occasionnées par les bruits.  Le chef de corps a rédigé une note reprenant les différentes hypothèses de nuisances et les solutions qui peuvent y être apportées.  Cliquez ici pour parcourir la note. 

 

- On en sait à présent un peu plus sur le projet d’extension du zoning Hauts-sarts (voir ici et ici).  La SPI+ envisage d’agrandir le zoning des Hauts-Sarts, à concurrence de 59 ha sur Herstal (Liers).  La zone a toutefois été classée « priorité 3 », ce qui signifie qu’elle ne fera pas partie des premiers dossiers mais est envisagée pour 2013 au plus tôt.  Il faudra modifier les plans de secteur, lancer des procédures d’expropriation etc.  La population sera consultée à plusieurs reprises, de même que la commune.  Le Bourgmestre a donc garanti qu’il n’y aurait pas d’expulsion brutale des agriculteurs et que les autorités communales resteront attentives à ce que le caractère rural du village de Liers soit préservé, à la mobilité, ainsi qu’à l’occupation de la friche des ACEC, des terrains se situant derrière la gare de Herstal, des espaces restés vides dans les Hauts-Sarts.

06/10/2008

Communiqué de presse relatif à l’absence de la commune de Herstal au salon de l’emploi de la Basse-Meuse

2008 039Les communes d’Oupeye, Visé et Bassenge, en collaboration avec l’ASBL Basse-Meuse Développement et le forem, organisent le 11 octobre prochain la 4e édition du salon de l’emploi de la Basse-Meuse.

 

Le MR s’étonne de constater qu’une fois de plus, la commune de Herstal brillera par son absence, et ce, alors même qu’un accord de partenariat avec Visé et Oupeye vient d’être voté au Conseil communal concernant la maison de l’emploi de la Basse-Meuse.  La logique aurait voulu que Herstal s’associe à ces mêmes communes dans le cadre du salon de l’emploi.

 

Interrogé à ce sujet l’an passé par J. MAUS, chef de groupe MR, F. DAERDEN avait estimé qu’il y avait suffisamment de concret pour l’emploi à Herstal et qu’aussi longtemps que l’organisation du salon ne serait pas confiée à l’ASBL Basse-Meuse Développement qu’il préside, Herstal n’y participerait pas !  (pour 2006, voir ici)

 

Evidemment, le dossier de la maison de l’emploi est, quant à lui, mis en œuvre par l’ASBL, et l’implantation principale sera située à Herstal…

 

Le Mouvement Réformateur regrette pour sa part que le parti dit « socialiste » herstalien laisse une question d’emprise politique l’emporter sur l’opportunité de participer à une démarche sociale, sur un thème primordial pour les citoyens, à l’heure où la hausse du pouvoir d’achat constitue une priorité.

 

D’autre part, même si la concrétisation toute proche de la maison de l’emploi – réclamée par l’opposition depuis deux législatures – est sans conteste une belle avancée,  aucune action n’est superflue en matière d’emploi, et surtout pas dans une commune comme Herstal, qui compte tout de même plus de 3500 demandeurs d’emplois inoccupés.

13/05/2007

Le Conseil communal du 29 mars 2007 en bref

Maison cale

- Il a beaucoup été question de d’emploi.  Tout d’abord, au travers de l’ASBL Basse-Meuse Développement.  A cet égard,  le Bourgmestre a rappelé l’objectif de l’ASBL : mettre en évidence  les atouts de la Basse-Meuse, afin d’attirer des investisseurs et de créer, indirectement de l’emploi.  Il ne faut donc pas en attendre une augmentation exponentielle du nombre d’emplois créés dans l’immédiat.  Ensuite, au sujet de la maison de l’emploi.  Le Bourgmestre a dit qu’il y avait effectivement du retard à ce sujet.  De son propre aveu, il avait espéré l’ouvrir juste avant les élections communales….Raté ! Tout est bien engagé mais il y a eu des problèmes quant à la transformation du bâtiment.  Le Forem pilote l’opération et a des exigences en termes d’aménagement (espaces communs, espaces individuels, centre de documentation etc.).  L’ALE souhaite évidement qu’il reste de la place pour elle, puisqu’au départ le bâtiment a été acheté pour elle…Il faut également placer une rampe pour handicapés.  L’objectif est quoiqu’il en soit que la maison de l’emploi soit concrétisée cette année.

 

Lire l'article de la Dernière heure sur le sujet

 

- Le collège n’exclut pas la possibilité de s’inscrire dans les différents projets régionaux en matière d’énergie (engagement d’un conseiller énergie, réalisation d’un audit énergétique,…).  La Région développe actuellement tout un programme d’actions en matière d’énergie, parmi lesquelles certaines sont en relation avec les communes.  C’est financé de manière substantielle.  Le ministre Antoine doit envoyer des informations concernant les projets pouvant être déposés par les communes.  Seuls quarante d’entre eux pourront être financés.  Le projet déposé devra donc être solide.  Nous espérons qu’une fois de plus, Herstal ne regardera pas passer le train des subsides sans monter à bord…

 

-Il a également beaucoup été question de l’état des routes du Grand-Herstal. Notamment, l’état de la voirie rue Pied du Bois Gilles est lamentable.  La rue est inondée, non-égouttée, et en été, il y fait particulièrement poussiéreux.   Les habitants se demandent donc si un plan est prévu les concernant.  Rien n’est prévu concernant l’égouttage.  La commune se contentera de remettre des pierres avant et après chaque hiver…

En revanche, les problèmes rencontrés rue A. Smeets et A. Defuisseau suite à l’égouttage seront prochainement résolus.

La question de savoir s’il existe un inventaire des routes en mauvais état à Herstal a également été posée.  D’après l’Echevin, il n’en n’existe pas, et de toute manière, ce ne serait pas suffisant, car il faudrait également y intégrer les avaloirs et les trottoirs.  Il est vrai qu’il serait moins ardu de relever les voiries en bon état….

 

- Concernant la demande d’élargir le périmètre d’utilisation du nettoyeur-aspirateur « Glutton », qui figurait dans le programme du MR, l’Echevin a rappelé que « tout riverain est tenu de nettoyer ou faire nettoyer son trottoir et accottement ».  Ce nettoyage étant insuffisant, et en raison du comportement de nombreux inciviques, la commune est devenue particulièrement sale, ce qui ne contribue pas à améliorer son image…C’est pourquoi la commune a fait l’acquisition du « Glutton », au départ uniquement pour le centre de Herstal.  A présent, son périmètre d’utilisation est un peu plus large, mais restera limité à Herstal centre…dommage pour la propreté de nos quartiers !!!