22/01/2014

Question orale de J. MAUS relative à la présence de caméras de surveillance sur Herstal

 

Question

 

La Ville de Herstal dispose-t-elle de caméras de surveillance fixes destinées à prévenir, déceler ou constater des délits ou nuisances autres que les dépôts clandestins d'immondices ?

 

Si oui, quels sont les critères retenus pour leur localisation ?

 

Si non, envisagez-vous ou non d'y recourir et pourquoi ?

 

Réponse

 

Le bourgmestre commence par rappeller qu'il existe déjà des caméras fixes-mobiles pour lutter contre les dépôts clandestins de déchets (fixes car elles ne savent pas balayer les lieux, mais mobiles car elles changent souvent d'endroits) mais aussi pour surveiller le bâtiment du service exécution des travaux et le hall omnisports de la Préalle.

 

Par ailleurs, tout a été prévu pour accueillir des caméras Place Jean Jaurès. Celles-ci devraient donc être installées dans le courant de l'année 2013.

 

Le bourgmestre ne souhaite pas de caméras avec visionnage en direct. En effet, cela impliquerait que des policiers regardent les écrans non-stop. Il faudrait donc affecter au moins 5 ETP à cette tâche. Cela pourrait être faisable si les caméras de la zone de police de Herstal et de la zone de police Basse-Meuse étaient visionnées en un seul endroit, mais cela n'est pas à l'ordre du jour. Il préconise donc plutôt l'installation de caméras dissuassives avec une capacité d'enregistrement de plusieurs jours, et dont les images ne seraient visionnées que si nécessaire.

 

Les caméras de la Place Jean Jaurès auront pour but tant de contrôler le trafic que les comportements inciviques ou délinquants.

 

La Place est, selon le Bourgmestre, le premier lieu qui accueillera des caméras, mais il n'exclut pas d'en placer également à Marexhe, à la Préalle, sur la Place Gilles Gérard, et à d'autres endroits où l'on sait que des problèmes se posent et où des caméras pourraient jouer un rôle dissuasif.

 

Les bulles à verre seront également rapidement équipées de caméras dans le cadre de la lutte contre les dépôts clandestins d'immondices.


Lire l'article du journal La Meuse

10/01/2014

Question orale de J. Maus relative à l'impact des modifications du centre-ville sur le commerce

 

Question

 

L'Echevin du commerce a régulièrement prétendu que les commerçants du centre de Herstal étaient plutôt satisfaits de l'évolution du centre-ville suite aux travaux entrepris et aux projets de la majorité.

 

Au vu de leurs récentes actions, nul ne peut aujourd’hui nier que l'ensemble des commerçants et des professions libérales du centre-ville se plaint des nouveaux sens de circulation visant à détourner le trafic automobile du centre de Herstal, ce qui leur fait perdre la clientèle de passage et, de manière générale, les clients qui cherchent un accès rapide et facile aux commerces.

 

L'absence de parking disponible pour la clientèle de l'hyper-centre est également un problème majeur qui, bien que dénoncé depuis bien avant le début des travaux, n'a toujours pas été solutionné, si ce n'est à long terme avec la construction d'un parking, qui en plus sera payant, derrière NHV.

 

En attendant, les commerçants du centre-ville ont perdu 30 à 50% de leur chiffre d'affaires. Une solution immédiate est donc nécessaire, pour défendre l'emploi indépendant comme salarié.

 

Lors d'interpellations précédentes du MR, vous aviez répondu que si les modifications apportées au centre-ville engendraient de graves difficultés dans la pratique, vous étiez prêts à apporter divers aménagements aux décisions prises, notamment en ce qui concerne les sens de circulation. Quels sont donc les aménagements que vous allez apporter au projet initial, tant qu'il en est encore temps ?

 

En ce qui concerne le parking, les commerçants ont besoin d'une solution immédiate. Sachant que ce souci est loin d'être neuf, qu'avez-vous à leur proposer ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre reconnaît qu'indiscutablement, les commerçants commencent à trouver le chantier long et préjudiciable à leur entreprise. Le Collège ne le conteste pas. Le constat se marque plus ou moins fort en fonction du type de commerce mais c'est une période difficile. Cela était prévisible : des travaux d'une telle ampleur engendrent inévitablement des nuisances, des difficultés d'accès et donc une diminution de la clientèle et du chiffre d'affaires. De plus, la phase actuelle est particulièrement critique car c'est celle au cours de laquelle la Place Jean Jaurès est la moins accessible.

 

Le Collège a tenu 2 réunions constructives avec des représentants des commerçants : une la veille du conseil (soit le 30 mai 2012) avec les présidents de comités de commerçants qui ne cautionnaient pas le rassemblement prévu avant le conseil, et une le jour même du conseil avec une délégation de 3 commerçants manifestant.

 

Au cours de ces réunions, le Collège a confirmé que les travaux lourds seront finis pour fin juin. Il faudra peut être encore quelques semaines pour sécher le béton à certains endroits limités avant que les utilisateurs n'investissent la place. Le conducteur des travaux a promis de faire le maximum pour que tout soit sec d'ici les congés du batiment. Après les congés du batiment, les finitions seront réalisées et le mobilier urbain sera placé.

 

Le Bourgmestre rappelle qu'il y a plus de 12 ans, un projet de “tout à la voiture” avait été rejeté par le fonctionnaire délégué de la Région Wallonne. En 2006, l'étude du SEGEFA sur l'appareil commercial herstalien préconisait de laisser place au trafic automobile mais seulement dans une certaine mesure.

 

Le Bourgmestre a proposé une réunion avec les comités de commerçants, les experts du SEGEFA et le collège pour travailler sur la signalisation. Il est indispensable que les automobilistes, qu'ils viennent de Coronmeuse, de l'IPES, des Hauts Sarts ou de la préalle sachent clairement par où aller pour rejoindre les commerces et autres activités de la rue Laixheau et de la Place jean jaurès, de la rue Elisa dumonceau et de la rue Large voie, La signalisation doit donc être suffisamment précise en amont.

 

En ce qui concerne le parking au niveau de la Place, il est nécessaire de faire respecter une logique de rotation des places disponibles.

 

Actuellement et tant que les travaux ne seront pas terminés, les conditions de circulation ne rendent pas encore compte du plan de mobilité définitif. En effet, il sera possible de venir de la rue Laixheau en passant par la Place Jean Jaurès pour rejoindre la piscine. Pour l'instant, la boucle est longue mais il est prévu que le sens soit inversé et que la boucle soit plus petite. Inverser le sens de la rue Voie de Liège est plus délicat car cela requiert une dérogation de la Région Wallonne et il faut éviter que les camions de la FN aterrissent sur la Place. Quant à la rue Laixheau, les critiques amusent le Bourgmestre car quand elle a été mise à sens unique de la Place vers La Préalle, cela a été critiqué et à présent, la mise en sens unique dans l'autre sens est également critiquée. Selon lui, il faut simplement un temps d'adaptation par rapport au changement. Il faut agir dans l'intérêt général et pas celui d'un ou deux commerçants.

 

Lire l'article de la Dernière Heure

19/08/2012

Question écrite de J. Maus relative au coût du hall omnisports de la rue E. Muraille

Question

 

Au cours de cette législature, le conseil a été amené à voter plusieurs articles budgétaires afin d’apporter diverses améliorations au hall omnisports de la rue E. Muraille.

 

Les services peuvent-ils communiquer le coût global du hall omnisports (construction + améliorations ultérieures) ainsi que le montant des subsides obtenus ?

 

Réponse

 

Coût de la construction et de l'équipement réalisés à ce jour et subsides obtenus :

 sport, hall omnisports, la Préalle, hall omnisports de la Préalle, rue Emile Muraille, coût du hall omnisports, subsides

 Montant estimé des travaux encore à réaliser et subsides y relatifs : 

sport, hall omnisports, la Préalle, hall omnisports de la Préalle, rue Emile Muraille, coût du hall omnisports, subsides 

16/08/2012

Conseil communal du 6 octobre 2011 : les points déposés par le MR

Nouvelle image.JPG

1. Question orale relative aux nuisances sonores rue Laixheau

2. Question orale relative au réaménagement du centre urbain

3. Question orale relative à la pollution aux particules fines sur Herstal

4. Question écrite relative au coût du hall omnisports de la rue E. Muraille

09/08/2011

Proposition de motion de J. MAUS visant à assurer une meilleure liaison en transport en commun entre Herstal et les entités de Vottem, Milmort et Liers

tec.jpg

Proposition

 

« Considérant le souhait de l’intercommunale TEC Liège-Verviers de supprimer la ligne de bus 77 desservant le centre de Herstal et les anciennes communes de Milmort et Vottem ;

 

Considérant la volonté de cette même société de réduire la fréquence sur la ligne 76 desservant les Hauts-Sarts ;

 

Considérant les conclusions du Plan de Mobilité signalant l’importance de prévoir un développement du réseau de transport en commun sur le territoire de la Ville qui favorise l’intermodalité TEC-SNCB ;

 

Considérant la faible adéquation existant entre le réseau de transport en commun tel qu’il existe actuellement et les besoins de la ville en termes de mobilité interne entre les différentes entités qui la compose;

 

Considérant l’importance de garantir au citoyen une mobilité durable et efficace ;

 

Considérant la nécessité de permettre à tous les citoyens herstaliens de relier aisément les infrastructures de Herstal à savoir principalement le futur nouvel Hôtel de Ville, les deux halls omnisports et le futur centre culturel ;

 

Considérant l’opportunité de commencer à revoir l’offre en matière de transport en commun sur le territoire de la ville de Herstal en fonction de la venue prochaine du tram ;

 

Considérant l’actuel projet de rénovation de la Place Gilles Gérard dont l’étude, toujours en cours,  a été confiée à la SRWT ;

 

Considérant le rôle de la ville de Herstal en tant que partenaire des TEC Liège Verviers ;

 

Considérant qu’un membre du Collège communal de la ville de Herstal siège au Conseil d’administration des TEC Liège-Verviers ;

 

Le Conseil DECIDE

 

- De demander au Collège communal de la ville de Herstal de négocier avec le Conseil d’administration du TEC Liège-Verviers l’allongement du trajet de la ligne 5 (desservant la Préalle) afin qu’elle poursuive son trajet jusqu’à la Place Gilles Gérard,

- De demander au Collège communal de la ville de Herstal de négocier avec le Conseil d’administration du TEC Liège-Verviers de modifier le trajet de la ligne 71 afin de permettre à se dernier de faire un arrêt au niveau de la gare de Milmort

- De demander au Collège communal de la ville de Herstal de négocier avec le Conseil d’administration du TEC Liège Verviers le passage de la ligne 34B les samedis, dimanches et jours fériés ainsi qu’en soirée

- De mandater l’Echevin Lefebvre afin qu’il défende cette motion au sein du prochain Conseil d’administration du TEC Liège-Verviers. »

 

Réponse

 

Selon l’Echevin, il y a double emploi entre les lignes 77 et 34b.  C’est pourquoi la ligne 77, qui est uniquement scolaire, va être supprimée.  La fréquence de la ligne 76 sera quant à elle diminuée.

 

L’Echevin rejoint en revanche le MR sur l’importance de relier les différents villages herstaliens et de favoriser l’intermodalité.

 

Le MR et la majorité se sont finalement rejoints sur une motion plus générale que n’ont pas soutenue les autres partis d’opposition.

 

Le 26 octobre 2010, la directrice du TEC Liège-Verviers a répondu à cette motion.

 

Lire l'article de la Dernière Heure