31/08/2012

Budget communal 2012 : la position du MR

Le groupe MR a voté contre le budget communal 2012.  En tant que chef de groupe, je me suis exprimée pour justifier ce choix :

 

"Le budget communal 2012 donne l’impression d’être particulièrement ambitieux.

 

Toutefois, un examen attentif révèle que, comme l’année passée, le budget extraordinaire comporte majoritairement des réinscriptions de montants inscrits en 2011 voire avant.

 

Pire, parmi ces réinscriptions se trouvent des dépenses dont le Bourgmestre reconnaît lui-même qu’il y a une chance infime qu’elles soient mises en œuvre en 2012.  C’est le cas notamment du centre culturel promis par l’Echevin Namotte qui est réinscrit d’année en année alors que l’on sait pertinemment que cela prendra encore 4 à 5 ans.  On peut donc dire que le montant des investissements est artificiellement gonflé.

 

Par ailleurs, on constate que le NHV est un gouffre financier (+ 410.000 EUR encore d’honoraires complémentaires), alors pourtant qu’il ne remplira pas son objectif initial de regrouper tous les services et que même la CCAT doute de son intégration dans le patrimoine architectural herstalien.

 

Les investissements font la part belle aux infrastructures sportives.  La culture reste le parent pauvre du budget herstalien (centre culturel « au rabais » rue Large Voie, investissements relatifs au musée reportés,…)

 

Quel impact aura le budget 2012 sur le quotidien des citoyens herstaliens ?

- Les taxes restent inchangées mais étaient déjà à un niveau très élevé.

- Par ailleurs, le recours au système de rationalisation des collectes d’Intradel coute cher au contribuable, à qui l’on demande pourtant par ailleurs un effort supplémentaire de tri.  Il existe pourtant d’autres solutions, moins couteuses pour le contribuable et aussi écologiques, comme à Visé. 

- De plus, le parking va devenir payant dans le centre de Herstal.

- A côté de cela, le nombre de minimexés ne cesse d’augmenter.  La dotation au CPAS augmente, ce qui est une bonne chose mais traduit également une paupérisation de la population herstalienne.

- On ne voit pas d’investissements destinés à améliorer la mobilité intracommunale. La Ville investit de manière considérable dans les infrastructures sportives…dommage qu’un jeune qui habite à Liers, Milmort, ou Vottem ait du mal à en bénéficier par manque de transports en commun !

- Il fait toujours aussi sale et les audits n’y ont rien changé. 

- La politique économique et commerciale semble inexistante, tout comme la politique de la jeunesse.

- En revanche, on peut se réjouir des montants consacrés à la construction de trottoirs, à la réfection de voiries et à des aménagements de sécurité routière…On sent que l’échéance de 2012 approche ! La Ville poursuit également son projet de création d’un espace vert et de terrains multisports.  Bien qu’il soit regrettable d’avoir attendu la fin de la législature, ce sont des investissements, certes moins fastueux que le NHV, mais importants pour la population et réclamés par le MR depuis longtemps.  Espérons que ces investissements seront réellement mis en œuvre…et pas reportés comme le reste sur des années ultérieures !

 

En conclusion, le budget 212 est un budget électoraliste et un peu « bling bling », pour une qualité de vie et un cadre de vie qui reste globalement médiocre sur l’ensemble de Herstal."

 

Lire l'article du journal Le soir

 

Lire l'article de la Dernière Heure

 

Visionner le reportage de RTC Télé-Liège

24/01/2012

Le Conseil communal du 24 février 2011 en bref

maison cale.jpg

- Les problèmes causés par un îlot placé rue Hayeneux ont été relayés.  En effet, celui-ci est mal signalé et oblige les véhicules à se déporter au milieu de la rue lorsque des poids-lourds assument des livraisons dans celle-ci.

Le Bourgmestre a consulté le chef de corps sur cette problématique.  Celui-ci a reconnu la difficulté de passage en cas de livraison mais a souligné la nécessité du plateau qui protège essentiellement le passage pour piétons se trouvant à cet endroit.  Il n’y a par ailleurs pas d’accidents à déplorer à cet endroit.  Toutefois, la voirie est appelée à être refaite dans le cadre de la réalisation du pôle Hayeneux.  Une réflexion est en cours et, dans ce cadre, il sera tenu compte des désagréments en cas de livraison.  Dans le plan communal de mobilité (PCM) – qui n’est pas encore définitivement approuvé – il serait aussi possible d’imaginer une modification de la circulation dans cette rue mais il est actuellement prématuré de décliner le PCM dans les rues

 

- Le Conseil a apporté son soutien à la demande de maintien de l’ambulance 112 de la Croix-Rouge dans la Basse-Meuse

 

- Le Conseil a fait le point sur le fonctionnement du Point Cannabis.  Le Point Cannabis de Herstal est ouvert le mardi matin et le mercredi après-midi.  Actuellement, une dizaine de personnes en ont franchi la porte.  Par ailleurs, des contacts sont actuellement en cours avec la Députée Provinciale Katty Firquet (MR) afin d’étudier la possibilité d’élargir le champ d’action de celui-ci à la problématique de la consommation d’alcool chez les jeunes.

21/09/2008

Le Conseil communal du 29 mai 2008 en bref

Maison cale- Le collège a été consulté une première fois l’an passé au sujet d’une éventuelle extension du zoning des Hauts-Sarts et a remis un avis très conditionné.  Le ministre a examiné le dossier et a suggéré l’aménagement de 3 zones qui sont actuellement en zone agricole et dans une ZAC.  Cela représente 110 ha supplémentaires sur la commune de Herstal, qui seraient affectés au zoning.  Une discussion a eu lieu au sein du collège, qui a rédigé un courrier destiné à la SPI+, leur signifiant que le projet ne répond en rien aux exigences posées précédemment, qu’il n’apporte aucune solution aux problèmes de circulation routière et que la commune n’est plus demandeuse d’une extension du zoning.  Il ne reste déjà plus beaucoup de terres agricoles, si en plus on affecte celles qui restent à une activité économique, on risque un jour d’être confrontés à de graves problèmes

 

- Vu l’actualité, le conseil communal a approuvé une proposition de motion contre les émetteurs d’ondes anti-jeunes de type « mosquitos » et apparentés, ainsi qu’une ordonnance de police administrative générale relative à une interdiction temporaire de vente aux mineurs de moins de 16 ans de recharges de gaz pour briquet (moyennant un amendement : l’interdiction est temporaire et prend fin six mois – au lieu de trois comme initialement proposé – après la publication de l’ordonnance)

 

- il a de nouveau (voir ici et ici) été question de la navette qui devrait être mise en place pour permettre aux habitants de Vottem, Milmort et Liers de rejoindre plus facilement le centre de Herstal.  A ce niveau, la commune est dépendante des TEC et de la SRWT.  Il n’est pas simple, par exemple, de déplacer des arrêts de bus car ces sociétés calculent en fonction du coût pour le voyageur.  Le PCM s’inscrit dans le Plan urbain de mobilité qui est en cours de réflexion (il s’agit d’une étude supra communale en matière de mobilité, et qui concerne notamment la réintroduction du tram etc.).  Le Bourgmestre rappelle que le taxi social du CPAS sera opérationnel le 1er juin.  Celui-ci vise déjà, selon lui, une partie importante de la population (les personnes de 55 ans et plus, les minimexés, les surendettés, etc.)

 

- Concernant la rénovation urbaine, le conseil a marqué son accord de principe sur une liste d’expropriations de biens dans le cadre du schéma directeur de rénovation urbaine (pôle Marexhe), et ce, en vue de l’obtention d’un financement feder (non négligeable).

 

- un problème de pollution se pose à Pontisse depuis plusieurs mois déjà.  Les citoyens ont interpellé le service de l’environnement de la commune de Herstal pour lui signaler la présence de paillettes métalliques qui les inquiète beaucoup.  D’après l’Echevin, il n’y a pas de quoi s’alarmer, ces paillettes viendraient de Chertal

27/05/2008

Question orale de J. Maus relative à la création de maisons de jeunes sur le territoire du Grand Herstal

Question

Dans votre déclaration de politique communale, vous vous engagez à « améliorer les infrastructures destinées à accueillir les jeunes et les organisations de jeunesse » ainsi qu'à « améliorer l'encadrement des jeunes par la mise en place de structures, notamment au travers du développement d'un projet social d'animation et de proximité sur le terrain, permettant aux jeunes de s'épanouir dans leur milieu de vie ».

Lorsque je vous avais interrogé sur ce point lors de la présentation de votre déclaration, vous aviez dit avoir l'intention d'effectuer un inventaire des infrastructures existantes pour les jeunes.  Cet inventaire a-t-il été réalisé et si oui, à quelle conclusion le collège est-il arrivé ?

Les jeunes manquent d'un endroit pour se réunir sans risquer de déranger les plus âgés.  Envisagez-vous de créer une ou plusieurs maisons de jeunes sur le territoire herstalien ?

Réponse

L'Echevin commence par rappeler l'existence de « Herstal J » qui quitte la rue Large Voie pour se répartir sur 3 sites dans différentes entités du Grand Herstal.  Ainsi, l'ancienne bibliothèque de Vottem accueillera des ateliers créatifs pour les plus jeunes ainsi qu'une école de devoirs.  Elle servira également de point de chute pour d'éventuels éducateurs de rue.  Une antenne sera également installée dans un appartement de la SRL Avenue de Brouckère à Herstal.  Enfin, un atelier rock sera créé dans une annexe de l'école de Liers.

Il souligne aussi l'intérêt d'une enquête sociologique menée par la SRL et qui met en évidence certains problèmes à ce niveau.  Un état des lieux des locaux disponibles est en cours de réalisation.

Dans la cité Wauters, un local est insalubre.  Une rencontre intergénérationnelle a été organisée.  Il a été décidé de faire en sorte qu'il leur soit à nouveau possible de fréquenter cet endroit.

Herstal souhaite également s'inscrire dans le cadre du futur plan de cohésion sociale du Ministre des Pouvoirs locaux qui sera opérationnel pour 2009.  Herstal se réinscrira donc dans un projet relatif à la jeunesse structuré et subsidié, ce qui permettra d'aller plus loin qu'actuellement en bénéficiant d'un personnel d'encadrement.

Conseil communal du 20 mars 2008 : les points déposés par le MR

groupe MR1. Question orale relative à la création de maisons de jeunes sur le territoire du Grand Herstal

2. Question orale relative à la Commission des sports et aux résultats de l'audit sur les clubs de football

04/03/2007

Déclaration de politique communale 2006-2012 : les critiques formulées par le MR

DPC1

La déclaration de politique communale (D.P.C.)

 

Cliquez ici pour en prendre connaissance

 

Questions préliminaires

 

- Quand seront finalisées les différentes études en cours (schéma de structure, étude des commerces, plan de mobilité,…) ?  D’après le Bourgmestre, certaines seront finies en juin, d’autres d’ici la fin de l’année

 

- Quand pourrons-nous connaître l’ordre de priorité établi par le collège en ce qui concerne les travaux de réfection des voiries et trottoirs (D.P.C., pg 11) ?  En fait, il n’y en aura pas car plusieurs travaux seront menés de front (pourquoi dès lors en parler dans la D.P.C. s’il n’y en aura pas ?  Mystère !)

 

- Dans la D.P.C., le collège s’engage à ne pas augmenter la pression fiscale de manière globale, mais parle tout de même d’ajustements internes en matière de recettes permettant à chacun de bénéficier d’une fiscalité plus juste et adaptée aux situations particulières.  Que faut-il entendre par là ? Certaines nouvelles taxes seront crées, d’autres seront diminuées mais il est impossible au Collège de donner plus de précisions là-dessus à l’heure actuelle.

 

- En matière d’action sociale, le bourgmestre s’engage-t-il à conserver la résidence Louis Demeuse dans le giron communal ? A ce sujet, le Bourgmestre s’en tient aux propos de la D.P.C. qu’il estime suffisamment clairs (« nous allons poursuivre le soutien à la résidence Louis Demeuse du CPAS, notamment pour la reconnaissance de lits MRS supplémentaires », D.P.C., pg 8).

 

- La D.P.C. mentionne la volonté du collège d’adapter le système de taxation des déchets.  Dans quel sens ?  Il y a un accord parmi les Echevins pour revoir la taxe sur l’enlèvement des immondices, mais ils ne savent pas encore comment.

 

- Vous parlez d’améliorer les infrastructures destinées à accueillir les jeunes et les organisations de jeunesse.  Qu’entendez-vous par là ?  S’agit-il de créer une maison de jeunes ou donner des subsides par exemple à la Charlemagn’rie ?  D’après le bourgmestre, leurs intentions vont au-delà de ce qui existe déjà.  L’Echevin de la jeunesse va faire un inventaire des infrastructures existantes pour les jeunes.  Peut-être vont-ils constater des manques. 

 

Vote et justification

 

Le groupe MR s’est abstenu sur la déclaration de politique communale 2006-2012.  En tant que Chef de groupe, je me suis exprimée pour justifier ce choix :

 

Sur la forme, il est regrettable qu’à l’heure où le ministre de l’Intérieur de la Région wallonne confère des responsabilités considérables à l’opposition, nous ne recevions un document aussi important que la déclaration de politique communale seulement un jour à l’avance.  C’est même juridiquement contestable à partir du moment où l’article 1122-13, §2 CDLD précise que « pour chaque point de l’ordre du jour, toutes les pièces s’y rapportant sont mises à la disposition, sans déplacement, des membres du conseil communal dès l’envoi de l’ordre du jour ».  A Verviers notamment, les conseillers de la majorité comme de l’opposition ont pu prendre connaissance de la déclaration de politique communale dix jours avant le Conseil !  

 

Sur le fond, je vais commencer en vous taquinant quelque peu.

 

Monsieur le Bourgmestre, à l’heure où votre Papa se fait chanteur, j’ai l’impression que votre collège nous fait un remake de Dalida.  « Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots.  Des mots magiques, des mots tactiques qui sonnent faux.  Paroles, paroles, encore des paroles que tu sèmes au vent »

 

Certes, vous précisez que l’objectif poursuivi est plutôt de présenter votre philosophie de travail que de nous fournir un catalogue exhaustif de mesures précises, d’actions à mettre en œuvre au cours de la législature.

 

Mais le citoyen attend du concret, et non des promesses.

 

Or, votre déclaration de politique générale – qui reprend mot pour mot des pans entiers du programme du PS, au point que l’on se demande pourquoi le collège a dû « partir au vert » pour élaborer celle-ci – s’apparente surtout à une déclaration d’intentions, sans vraiment d’éléments concrets, et plus grave, sans calendrier, sans échéances.  Outre les nombreuses études entamées mais non encore achevées, votre déclaration 2006-2012 reprend plusieurs promesses faites dans la déclaration 2000-2006, et qui n’ont jusqu’ici pas abouti.  Je citerai à titre d’exemples :
-         « des espaces de convivialité et des parcs »  (il y en a de moins en moins !),

-         « la valorisation du patrimoine naturel et architectural hestalien » (qu’a-t-on fait en 6 années pour tenter de préserver ce qu’il reste de la chapelle du Bouxthay ?)

-         « une attention particulière au commerce local » (qui se meurt de plus en plus)

A ce tarif là, peut-être retrouvera-t-on encore ces promesses dans la déclaration 2024-2030 ?

 

Vous me permettrez également de sourire à l’évocation de quelques mots magiques mentionnés dans votre déclaration :

-     « cohérence entre les différentes compétences qui ont été dévolues à chacun des membres du collège » : les compétences de vos collègues souffrent tellement d’exceptions que vous ne leur laissez que des miettes !

-         « recherche efficace de financements publics » : nous sommes tellement en retard sur tout que nous regardons sans cesse passer le train, comme je le démontrerai avec ma question sur le calendrier d’adoption du plan de mobilité
-        
« transparence » : ma question relative au site Internet, et à la manière dont celui-ci rend compte des activités du Conseil parlera d’elle-même.

-         « repenser la problématique de la mobilité et des parkings pour réussir notre développement commercial » : comme Cristina l’a démontré à plusieurs reprises, les choses s’engagent mal à ce niveau là  !

-         « le rôle des comités de participation » : encore faudrait-il qu’ils soient écoutés et, mieux encore, entendus ! (et je sais de quoi je parle !)

 

En revanche, le Mouvement Réformateur est ravi de voir pris en compte ses idées et propositions :

-         la possible adoption du système des sanctions administratives (voir ici et ici et encore ici),

-         la présence d’agents de prévention et de sécurité (voir ici et ici),

-         les murs anti-bruit (voir ici),

-         l’amélioration de la gare ainsi que de la mobilité par bus entre Vottem, Milmort, Liers et le Centre (voir ici et ici),

-         la relance de la Commission des sports, même si nous aurions souhaité que l’opposition qui l’a tant défendue y soit associée (voir ici),

-         la valorisation du patrimoine monumental qui avait fait l’objet d’une question restée sans réponse sous l’ancienne législature (voir ici),

-         la prise de mesures permettant la reconnaissance de notre Académie de musique par la Communauté française (voir ici),

-         la mise en place d’un droit d’interpellation du Conseil communal par le citoyen (voir ici et ici),
-         le relooking du site Internet (voir ici et ici)

 

Comme quoi, une opposition constructive permet à la majorité d’avancer !  Nous continuerons donc à vous soumettre de nouvelles propositions afin d’améliorer le quotidien des habitants du grand Herstal !

 

Lire l’article de la DH du 3 mars 2007

Lire l’article du Soir du 3 mars 2007

Lire l’article de La Meuse du 3 mars 2007

 

21/12/2006

Question orale de J. Maus relative à une demande d’installation d’un cendrier à proximité du banc public situé au croisement de la rue des Meuniers et de la rue du Bouxthay à Vottem

 

bancQuestion

 

Dès le retour des beaux jours, plusieurs jeunes de Vottem se retrouvent en soirée, le week-end et lors des vacances scolaires sur le banc public de la rue des Meuniers afin de discuter entre eux. 

 

Malheureusement, ces jeunes fument, et, à défaut de cendrier ou de poubelle, leurs mégots atterrissent tantôt sur le trottoir, tantôt dans la rue, tantôt sur les parcelles à rue des gens habitant à cet endroit. 

Bien conscients des nuisances qu’ils occasionnent et soucieux d’y remédier, ces jeunes demandent que soit installé près du banc un cendrier, tout simple, en béton, avec du sable dedans.

Connaissant le souhait de Monsieur le Bourgmestre d’améliorer l’image de notre commune, notamment au niveau de la propreté, je ne doute pas que vous partagerez le souci de protection de l’environnement de ces jeunes.

 

Réponse

 

L’Echevin précise tout d’abord que vu l’interdiction de fumer dans les lieux publics, les cendriers ne sont installés qu’à proximité de certains bâtiments communaux.

En revanche, la commune va prochainement installer de nouvelles poubelles résistantes au feu.

Après prise de contacts avec les riverains immédiats du banc, il s’avère qu’effectivement se pose un problème au niveau des mégots de cigarettes mais aussi d’autres détritus (canettes etc) et que le propriétaire de la parcelle jouxtant le banc a même installé lui-même une poubelle de fortune.

Vu la configuration des lieux, une poubelle pouvant également recueillir les mégots de cigarettes sera installée à cet endroit.

Première victoire pour le MR, et surtout pour ces jeunes, soucieux du respect des autres et de leur environnement.

16:48 Écrit par Jennifer Maus dans En direct du Conseil communal | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : proprete, jeunes |  Facebook |