14/08/2012

Question orale de J. Maus relative aux nuisances sonores subies en été par les habitants du quartier Marexhe

Question

 

Les habitants du quartier Marexhe à Herstal se plaignent de nuisances sonores subies en été dans le cadre de diverses festivités organisées sur le territoire de la Ville de Liège mais à l’extrême limite de Herstal (pré-ardentes, ardentes, Liège sur Sable,..).

 

La Ville de Herstal et la Ville de Liège pourraient-elles s’entendre sur les mesures à prendre afin de garantir la quiétude du voisinage sans compromettre ces manifestations festives et culturelles importantes tant pour notre Ville que pour la cité ardente ?

 

Existe-t-il des normes acoustiques pour les manifestations organisées en plein air ? 

 

Par ailleurs, existe-t-il une réglementation fixant une heure limite pour l’organisation de tels évènements publics les soirs de semaine ?

 

Réponse

 

Selon l’Echevin, ne s’agissant pas d’une activité classée, il n’y a pas de norme de bruit donc la police environnementale n’est pas compétente. Il existe bien une loi sur la musique amplifiée mais là non plus, il ne s’agit pas d’une infraction environnementale. La police de Herstal n’est donc pas compétente, puisque les festivités se déroulent sur le territoire de la Ville de Liège.

 

Le problème ne peut ainsi être envisagé que sous l’angle des troubles de voisinage, qui relèvent de la justice de paix.

 

Le Collège va attirer l’attention des autorités liégeoises sur les nuisances subies par les Herstaliens.  Il faut toutefois être conscient que le bruit ressenti sur Herstal dépend de l’orientation des baffles, mais également du vent dominant.  De plus, l’Echevin rappelle que ces évènements entraînent aussi des retombées intéressantes pour la Ville de Herstal.

22/07/2007

Proposition de J. Maus relative à l’accessibilité des commerces du centre de Herstal pendant le « village italien »

Question 

M. David DEROANNE, gérant du magasin « Match » m'a fait parvenir, ainsi qu'à M. le Bourgmestre, un courrier le 4 avril dernier, faisant état du fait que, pendant les festivités italiennes du mois d'avril, les commerces de la Place Jean Jaurès sont accessibles uniquement trois jours sur huit.

Plutôt que de critiquer sans avancer de solution, ce Monsieur proposait soit de faire l'installation des chalets le jeudi après le marché et le démontage le dimanche dès la fin de la braderie, soit de descendre les chalets de manière à bloquer uniquement la rue entre la Place Jean Jaurès et la Place Camille Lemonier.

Je ne sais pas quelle suite M. le Bourgmestre a bien voulu donner à cette demande, qui me paraît légitime.

Je souhaiterais en tous les cas que le conseil marque son accord sur le principe de laisser les commerces Place J. Jaurès accessibles les vendredi 27 et lundi 30 avril 2007.

 « Considérant que l'implantation et le développement des entreprises, et plus particulièrement des PME et des TPE, pourvoyeuses d'emplois, constituent la condition même du redéploiement économique liégeois; 

Considérant que les autorités communales ont un rôle majeur à jouer dans la stimulation du dynamisme entrepreneurial en région de Liège ; 

Considérant la situation économique difficile de notre commune ; 

Considérant l'unanime volonté des membres du Conseil de redynamiser le centre de Herstal ; 

Considérant l'intérêt évident de donner une image positive d'Herstal, notamment par l'organisation de festivités ; 

Considérant toutefois l'impérieuse nécessité de permettre une accessibilité suffisante à nos commerces lors de celles-ci ;

A la demande de M. D. DEROANNE et des commerçants du centre ; 

Le Conseil décide :

Que l'installation des chalets et leur montage et démontage s'effectuera de manière à ne pas empêcher l'ouverture des commerces Place J. Jaurès les vendredi 27 et lundi 30 avril 2007. 

Réponse 

Le bourgmestre commence par rappeler que l'objectif de la commune est de dynamiser l'activité commerciale, notamment du centre de Herstal.  Le collège estime que le village italien, de même que le marché du jeudi, crée du passage à des moments importants. 

En ce qui concerne le marché du jeudi, le Bourgmestre rappelle que tout est ouvert une fois le nettoyage terminé. 

En ce qui concerne le village italien, lors du montage et du démontage des chalets, une bande de circulation sera prévue mais est réservée aux riverains et aux fournisseurs des magasins.  Pour les consommateurs qui ne sont pas riverains, il n'est pas souhaitable de laisser un accès libre et permanent car cela serait dangereux.  Le Bourgmestre demandera à ce que le montage et le démontage s'effectuent le plus rapidement possible.  Ainsi, les difficultés seront réduites à deux matinées.