01/07/2011

Communiqué de presse - l’accord préélectoral PS-EPH : déni de démocratie

11.jpg

Le Mouvement Réformateur de Herstal tient à réagir à l’annonce d’un accord préélectoral entre le PS et EPH/Cdh à Herstal.

 

Pour Jennifer MAUS, chef de groupe : « cette annonce n’est pas vraiment une surprise.  EPH/CDH n’apporte aucune fraicheur, aucun renouveau par rapport à l’ancienne majorité absolue.  Même au niveau éthique, l’Echevin NAMOTTE cautionne ce qui jadis l’aurait fait hurler comme l’achat de berlines à 80.000 EUR ou d’ iPhones sur le compte du contribuable…Il en bénéficie ! Eph, c’est une succursale du PS Herstalien.  Voter pour eux revient exactement au même que voter pour le PS »

 

Et de poursuivre : « quel est l’apport du Cdh dans cette majorité ? Nous ne verrons pas le centre culturel promis avant au moins 5 ans.  Les petits commerçants souffrent et souffriront encore du réaménagement de la Place avec ses conséquences sur le trafic qui sera détourné du centre et le stationnement qui deviendra payant.  Sans parler du marché du jeudi ! »

 

Les réformateurs regrettent aussi le triste signal envoyé à l’électeur : « c’est un vrai déni de démocratie.  Un an avant que l’électeur s’exprime, le PS et le Cdh ont déjà décidé pour lui ! C’est un peu prendre les gens pour des imbéciles… »

 

Tout cela n’empêchera pas le MR de continuer son travail d’opposition constructive jusqu’à la fin de la législature et de rappeler aux électeurs que ce sont eux qui auront le crayon rouge en main en 2012.

 

Lire le flash de RTC Télé-Liège

 

Lire l'article du journal Le Soir

23/04/2009

Proposition motion commune du PTB+, du MR et d’ECOLO concernant la réglementation des collages d’affiches sur les panneaux officiels situés sur le territoire communal lors des élections régionales et européennes du 7 juin 2009.

Proposition

 

Le MR s’est associé à la proposition de motion avec PTB+ et ECOLO pour la démocratie tout d’abord.  En effet, l’affichage électoral est censé informer les citoyens sur les différentes possibilités qui s’offrent à eux lors des élections.  Les luttes de collage aboutissent à biaiser l’information au citoyen, puisque les panneaux sont bien souvent quasiment recouverts par un seul parti, dont certains membres vont parfois jusqu’à monter la garde pour empêcher les autres candidats de s’y afficher.

 

Cette lutte pour apparaître sur les panneaux ne contribue pas, par ailleurs, à redorer l’image du politique auprès du citoyen.

 

Enfin, il s’agit d’un gaspillage de papier considérable et les monticules d’affiches usagées qui trônent au pied des panneaux officiels n’améliorent pas le cadre de vie de notre commune déjà si sale d’ordinaire.

 

« Considérant que le collage des affiches électorales sur les panneaux officiels prévus à cet effet est un outil démocratique d’information à la population sur les différents choix s’offrant à elle lors de ces élections ;

 

Considérant que seule la diversité des affiches visibles sur ces panneaux peut garantir un accès à l’information pluraliste aux citoyens – pluralisme peu respecté par certain(s) parti(s) en région liégeoise en général, à Herstal en particulier ;

 

Considérant que cette course à l’affichage ne peut que profiter au(x) parti(s) ayant les plus gros moyens financiers pour payer tout ce matériel d’affichage, biaisant par la même notre système démocratique ;

 

Considérant la dimension écologique de tout ce gaspillage de papier par le surcollage systématique des affiches ;

 

Constatant par ailleurs l’existence de « partitions » des panneaux électoraux sur d’autres communes et villes de la région liégeoise ;

Le Conseil décide : 

1. Que les autorités communales procèdent aux mesures suivantes :

 

-         La division des panneaux électoraux en différentes colonnes à l’aide de lattes en bois, ainsi que l’apposition des noms des différentes listes au-dessus des colonnes respectives revenant aux différents partis ;

-         La répartition de l’espace disponible de manière égalitaire pour chaque parti présent au conseil communal, ainsi qu’un espace disponible pour les autres listes déposées ;

 

2. Que l’ensemble des partis présents au conseil s’engage à  respecter ces répartitions. »

 

Réponse

 

Le Bourgmestre a tout d’abord rappelé qu’il s’agit ici d’élections régionales, et non communales.  Dans un souci de cohérence, il faut donc, selon lui, faire référence à la représentation des partis au Parlement wallon (pas à la commune).  Or, dans ce cadre là, le PTB+ est un tout petit parti.

 

D’autre part, un règlement comme celui qui existe sur la Ville de Liège est impraticable à herstal où le système des sanctions administratives n’est pas encore d’application.  Or, la division n’a de sens que si elle s’accompagne de sanctions en cas de non-respect de celle-ci.

 

En guise de boutade, il souligne à cet égard que la représentante du PTB+ à Herstal s’est précisément fait condamner à Liège pour ne pas avoir respecté la répartition des panneaux et a largement critiqué la sanction qui lui était infligée dans la presse.

 

En conclusion, le Bourgmestre estime un accord tacite entre les partis en faveur d’un respect mutuel pendant la période de campagne suffisant.

 

A noter qu’EPH (Ensemble Pour Herstal, ex-CDH) a refusé de soutenir cette motion alors qu’il était le 1er parti à demander un partage équitable des panneaux lors des précédentes campagnes électorales, avant d’entrer dans la majorité…signe de maturité politique, selon le Bourgmestre

 

Lire l’article de la DH