22/01/2014

Question orale de J. MAUS relative à la présence de caméras de surveillance sur Herstal

 

Question

 

La Ville de Herstal dispose-t-elle de caméras de surveillance fixes destinées à prévenir, déceler ou constater des délits ou nuisances autres que les dépôts clandestins d'immondices ?

 

Si oui, quels sont les critères retenus pour leur localisation ?

 

Si non, envisagez-vous ou non d'y recourir et pourquoi ?

 

Réponse

 

Le bourgmestre commence par rappeller qu'il existe déjà des caméras fixes-mobiles pour lutter contre les dépôts clandestins de déchets (fixes car elles ne savent pas balayer les lieux, mais mobiles car elles changent souvent d'endroits) mais aussi pour surveiller le bâtiment du service exécution des travaux et le hall omnisports de la Préalle.

 

Par ailleurs, tout a été prévu pour accueillir des caméras Place Jean Jaurès. Celles-ci devraient donc être installées dans le courant de l'année 2013.

 

Le bourgmestre ne souhaite pas de caméras avec visionnage en direct. En effet, cela impliquerait que des policiers regardent les écrans non-stop. Il faudrait donc affecter au moins 5 ETP à cette tâche. Cela pourrait être faisable si les caméras de la zone de police de Herstal et de la zone de police Basse-Meuse étaient visionnées en un seul endroit, mais cela n'est pas à l'ordre du jour. Il préconise donc plutôt l'installation de caméras dissuassives avec une capacité d'enregistrement de plusieurs jours, et dont les images ne seraient visionnées que si nécessaire.

 

Les caméras de la Place Jean Jaurès auront pour but tant de contrôler le trafic que les comportements inciviques ou délinquants.

 

La Place est, selon le Bourgmestre, le premier lieu qui accueillera des caméras, mais il n'exclut pas d'en placer également à Marexhe, à la Préalle, sur la Place Gilles Gérard, et à d'autres endroits où l'on sait que des problèmes se posent et où des caméras pourraient jouer un rôle dissuasif.

 

Les bulles à verre seront également rapidement équipées de caméras dans le cadre de la lutte contre les dépôts clandestins d'immondices.


Lire l'article du journal La Meuse