28/02/2012

Question orale de J. Maus relative au placement de panneaux anti-bruit le long de la E40

Question

 

Depuis de nombreuses années, les habitants se plaignent du bruit en provenance de l’autoroute, à la limite entre Milmort et Herstal. 

 

Il semble que des panneaux avaient été installés puis retirés.  Savez-vous pourquoi ?

 

Quand ce problème de bruit sera-t-il définitivement résolu à cet endroit ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre a commencé par rappeler que c’est n’est pas la Ville qui place les panneaux anti-bruit, ni qui les finance : c’est de la compétence du SPW (ancien MET).

 

Le Bourgmestre a donc interpelé à plusieurs reprises le SPW et ses ministres de tutelle successifs mais Herstal n’est pas la seule commune à demander  des murs anti-bruit.  Des analyses ont été faites pour mesurer les nuisances de manière plus objectives. 

 

Dans le courant des années 2009-2010, le SPW a placé des murs anti-bruit à hauteur de la rue de l’Amitié à Milmort, mais en raison d’un problème d’ancrage sur la structure du pont, le placement n’a pas pu être fait de manière définitive.  Pour ce faire, il sera nécessaire d’intervenir sur la structure, ce qui est prévu pour 2013.  Par ailleurs, un merlon est en cours de réalisation à hauteur de la rue de l’Amitié et de la rue du nouveau siège.  Le SPW ne pourra poursuivre que quand le CAI (comité d’acquisition d’immeubles) aura finalisé les dossiers d’acquisition d’emprise.

 

Lire l’article du journal La Meuse

 

Lire l’article de la Dernière Heure

14/12/2008

Le Conseil communal du 25 septembre 2008 en bref

Maison cale

- Ca se précise enfin concernant la maison de l’emploi réclamée par l’opposition depuis des années.  Elle sera le fruit d’un partenariat entre Herstal, Oupeye, Visé et le Forem.  L’implantation principale se situera sur notre commune.  Ouverture en octobre.

 

- Le Conseil a adoptés les règlements-taxes pour les centimes additionnels au précompte immobilier et pour les additionnels à l’IPP.  Les taux restent inchangés.  Le MR a donc une fois de plus voté contre, mais la majorité continue à presser la classe moyenne comme un citron ! (voir aussi ici) 

 

- Les conseillers sont fréquemment interrogés par des citoyens se plaignant de nuisances occasionnées par les bruits.  Le chef de corps a rédigé une note reprenant les différentes hypothèses de nuisances et les solutions qui peuvent y être apportées.  Cliquez ici pour parcourir la note. 

 

- On en sait à présent un peu plus sur le projet d’extension du zoning Hauts-sarts (voir ici et ici).  La SPI+ envisage d’agrandir le zoning des Hauts-Sarts, à concurrence de 59 ha sur Herstal (Liers).  La zone a toutefois été classée « priorité 3 », ce qui signifie qu’elle ne fera pas partie des premiers dossiers mais est envisagée pour 2013 au plus tôt.  Il faudra modifier les plans de secteur, lancer des procédures d’expropriation etc.  La population sera consultée à plusieurs reprises, de même que la commune.  Le Bourgmestre a donc garanti qu’il n’y aurait pas d’expulsion brutale des agriculteurs et que les autorités communales resteront attentives à ce que le caractère rural du village de Liers soit préservé, à la mobilité, ainsi qu’à l’occupation de la friche des ACEC, des terrains se situant derrière la gare de Herstal, des espaces restés vides dans les Hauts-Sarts.

04/03/2007

Déclaration de politique communale 2006-2012 : les critiques formulées par le MR

DPC1

La déclaration de politique communale (D.P.C.)

 

Cliquez ici pour en prendre connaissance

 

Questions préliminaires

 

- Quand seront finalisées les différentes études en cours (schéma de structure, étude des commerces, plan de mobilité,…) ?  D’après le Bourgmestre, certaines seront finies en juin, d’autres d’ici la fin de l’année

 

- Quand pourrons-nous connaître l’ordre de priorité établi par le collège en ce qui concerne les travaux de réfection des voiries et trottoirs (D.P.C., pg 11) ?  En fait, il n’y en aura pas car plusieurs travaux seront menés de front (pourquoi dès lors en parler dans la D.P.C. s’il n’y en aura pas ?  Mystère !)

 

- Dans la D.P.C., le collège s’engage à ne pas augmenter la pression fiscale de manière globale, mais parle tout de même d’ajustements internes en matière de recettes permettant à chacun de bénéficier d’une fiscalité plus juste et adaptée aux situations particulières.  Que faut-il entendre par là ? Certaines nouvelles taxes seront crées, d’autres seront diminuées mais il est impossible au Collège de donner plus de précisions là-dessus à l’heure actuelle.

 

- En matière d’action sociale, le bourgmestre s’engage-t-il à conserver la résidence Louis Demeuse dans le giron communal ? A ce sujet, le Bourgmestre s’en tient aux propos de la D.P.C. qu’il estime suffisamment clairs (« nous allons poursuivre le soutien à la résidence Louis Demeuse du CPAS, notamment pour la reconnaissance de lits MRS supplémentaires », D.P.C., pg 8).

 

- La D.P.C. mentionne la volonté du collège d’adapter le système de taxation des déchets.  Dans quel sens ?  Il y a un accord parmi les Echevins pour revoir la taxe sur l’enlèvement des immondices, mais ils ne savent pas encore comment.

 

- Vous parlez d’améliorer les infrastructures destinées à accueillir les jeunes et les organisations de jeunesse.  Qu’entendez-vous par là ?  S’agit-il de créer une maison de jeunes ou donner des subsides par exemple à la Charlemagn’rie ?  D’après le bourgmestre, leurs intentions vont au-delà de ce qui existe déjà.  L’Echevin de la jeunesse va faire un inventaire des infrastructures existantes pour les jeunes.  Peut-être vont-ils constater des manques. 

 

Vote et justification

 

Le groupe MR s’est abstenu sur la déclaration de politique communale 2006-2012.  En tant que Chef de groupe, je me suis exprimée pour justifier ce choix :

 

Sur la forme, il est regrettable qu’à l’heure où le ministre de l’Intérieur de la Région wallonne confère des responsabilités considérables à l’opposition, nous ne recevions un document aussi important que la déclaration de politique communale seulement un jour à l’avance.  C’est même juridiquement contestable à partir du moment où l’article 1122-13, §2 CDLD précise que « pour chaque point de l’ordre du jour, toutes les pièces s’y rapportant sont mises à la disposition, sans déplacement, des membres du conseil communal dès l’envoi de l’ordre du jour ».  A Verviers notamment, les conseillers de la majorité comme de l’opposition ont pu prendre connaissance de la déclaration de politique communale dix jours avant le Conseil !  

 

Sur le fond, je vais commencer en vous taquinant quelque peu.

 

Monsieur le Bourgmestre, à l’heure où votre Papa se fait chanteur, j’ai l’impression que votre collège nous fait un remake de Dalida.  « Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots.  Des mots magiques, des mots tactiques qui sonnent faux.  Paroles, paroles, encore des paroles que tu sèmes au vent »

 

Certes, vous précisez que l’objectif poursuivi est plutôt de présenter votre philosophie de travail que de nous fournir un catalogue exhaustif de mesures précises, d’actions à mettre en œuvre au cours de la législature.

 

Mais le citoyen attend du concret, et non des promesses.

 

Or, votre déclaration de politique générale – qui reprend mot pour mot des pans entiers du programme du PS, au point que l’on se demande pourquoi le collège a dû « partir au vert » pour élaborer celle-ci – s’apparente surtout à une déclaration d’intentions, sans vraiment d’éléments concrets, et plus grave, sans calendrier, sans échéances.  Outre les nombreuses études entamées mais non encore achevées, votre déclaration 2006-2012 reprend plusieurs promesses faites dans la déclaration 2000-2006, et qui n’ont jusqu’ici pas abouti.  Je citerai à titre d’exemples :
-         « des espaces de convivialité et des parcs »  (il y en a de moins en moins !),

-         « la valorisation du patrimoine naturel et architectural hestalien » (qu’a-t-on fait en 6 années pour tenter de préserver ce qu’il reste de la chapelle du Bouxthay ?)

-         « une attention particulière au commerce local » (qui se meurt de plus en plus)

A ce tarif là, peut-être retrouvera-t-on encore ces promesses dans la déclaration 2024-2030 ?

 

Vous me permettrez également de sourire à l’évocation de quelques mots magiques mentionnés dans votre déclaration :

-     « cohérence entre les différentes compétences qui ont été dévolues à chacun des membres du collège » : les compétences de vos collègues souffrent tellement d’exceptions que vous ne leur laissez que des miettes !

-         « recherche efficace de financements publics » : nous sommes tellement en retard sur tout que nous regardons sans cesse passer le train, comme je le démontrerai avec ma question sur le calendrier d’adoption du plan de mobilité
-        
« transparence » : ma question relative au site Internet, et à la manière dont celui-ci rend compte des activités du Conseil parlera d’elle-même.

-         « repenser la problématique de la mobilité et des parkings pour réussir notre développement commercial » : comme Cristina l’a démontré à plusieurs reprises, les choses s’engagent mal à ce niveau là  !

-         « le rôle des comités de participation » : encore faudrait-il qu’ils soient écoutés et, mieux encore, entendus ! (et je sais de quoi je parle !)

 

En revanche, le Mouvement Réformateur est ravi de voir pris en compte ses idées et propositions :

-         la possible adoption du système des sanctions administratives (voir ici et ici et encore ici),

-         la présence d’agents de prévention et de sécurité (voir ici et ici),

-         les murs anti-bruit (voir ici),

-         l’amélioration de la gare ainsi que de la mobilité par bus entre Vottem, Milmort, Liers et le Centre (voir ici et ici),

-         la relance de la Commission des sports, même si nous aurions souhaité que l’opposition qui l’a tant défendue y soit associée (voir ici),

-         la valorisation du patrimoine monumental qui avait fait l’objet d’une question restée sans réponse sous l’ancienne législature (voir ici),

-         la prise de mesures permettant la reconnaissance de notre Académie de musique par la Communauté française (voir ici),

-         la mise en place d’un droit d’interpellation du Conseil communal par le citoyen (voir ici et ici),
-         le relooking du site Internet (voir ici et ici)

 

Comme quoi, une opposition constructive permet à la majorité d’avancer !  Nous continuerons donc à vous soumettre de nouvelles propositions afin d’améliorer le quotidien des habitants du grand Herstal !

 

Lire l’article de la DH du 3 mars 2007

Lire l’article du Soir du 3 mars 2007

Lire l’article de La Meuse du 3 mars 2007

 

21/12/2006

Le Conseil du 21 décembre 2006 en bref

Maison cale 

- La proposition relative au placement d'écrans anti-bruit transparents pour concilier intérêts des commerçants et intérêts des riverains a été jugée intéressante par le bourgmestre et sera jointe au dossier

- Nous avons obtenus certains éclaircissements quant au projet de rond-point sur la Place du 12e de Ligne.  Le bourgmestre a rencontré les commerçants, des représentants du MET et de la Police d'Herstal à ce sujet.  Pendant les travaux, la circulation à cet endroit sera maintenue car ceux-ci se dérouleront en 3 phases.  Après les travaux, il est certain que le stationnement "sauvage" rue du Crucifix et devant le magasin de légumes ne pourra plus avoir lieu.  Le terrain du MET actuellement utilisé par une auto-école comme terrain de manoeuvres pourra être réaménagé de sorte à offrir quelques places de parking pour les clients des commerces concernés. Le projet de rond-point devrait apporter un plus à la commune en terme de mobilité, notamment à la sortie d'Intradel car, dans un deuxième temps, le tronçon de route actuellement inutilisé sera prolongé jusqu'au rond-point.

- La commission des sports devrait être recréee en février/mars, en même temps que l'ouverture du nouveau hall omnisports

- La commune va prochainement faire l'acquisition d'un nouveau camion hydrocureur (très cher...).  Nous verrons à ce moment là si les avaloirs seront mieux nettoyés...

- Afin de pouvoir réaliser les travaux prévus, l'intercommunale Intradel doit contracter un emprunt.  Pour obtenir un taux d'intérêt avantageux, elle a demandé la garantie des communes associées.  Si la garantie est acceptable, les conditions imposées par le Ministre Courard pour les communes sous plan de gestion (dont Herstal) le sont nettement moins.  Ces conditions visent en effet à un maintien en équilibre de la partie "traitement des déchets" du budget, ce qui a un impact sur la taxation de ceux-ci, et donc sur le citoyen, ce qui est inacceptable. Il est également inacceptable que les communes sous plan de gestion fassent l'objet d'un traitement différencié par rapport aux autres communes.  Le MR a accepté de voter la proposition du collège d'accorder la garantie mais sans les conditions, comme pour les communes qui ne sont pas sous plan de gestion.  Notre position a été très claire à ce sujet.

Conseil communal du 21 décembre 2006 : ça commence en force pour le MR !

groupe MRLe MR commence en force, avec pas moins de 6 questions orales :

 

1. Question orale relative au placement d'écrans anti-bruit le long de l'autoroute E40 au niveau de la zone des magasins Carrefour et Delhaize

2.  Question orale relative à la consruction d'un rond point Place du 12e de Ligne

3. Question orale relative à la mise sur pied d’une commission des sports

4. Question orale relative à la cration d'un listing reprenant les coordonnées des membres du Collège et du Conseil

5. Question orale relative à la possibilité pour Herstal de participer au projet « la route des terrils »

6. Question orale relative à une demande d’installation d’un cendrier à proximité du banc public situé au croisement de la rue des Meuniers et de la rue du Bouxthay à Vottem

 

Ce qu'en dit la presse : journal la meuse du 21/12/2006