05/09/2012

Le Conseil communal du 26 janvier 2012 en bref

maison cale.jpg

- Le Conseil communal a marqué son accord sur le découpage territorial de la Province de Liège en 6 zones de secours (dont une formée par le territoire actuel de l'IILE).

Cette question avait déjà été évoquée en avril 2008. A l'époque, le Conseil avait émis un avis défavorable sur le découpage proposé sous réserve de l'obtention de certaines garanties (le MR s'était abstenu). Un arrêté royal déterminant la délimitation territoriale des zones de secours était néanmoins paru, puis avait été annulé par le Conseil d'état sur un recours introduit par l'IILE (dont le but n'était pas de contester le découpage territorial mais d'amener le Gouvernement fédéral à revoir la loi du 15 mai 2007 pour permettre le maintien de l'intercommunale). Le Gouverneur est donc amené à redémarrer entièrement la procédure de consultation des communes liégeoises afin qu'un nouvel arrêté royal soit pris sur cette base pour délimiter les zones de secours de la province. Le découpage territorial proposé reste toutefois le même que le précédent.

 

- Le 27 juin 2002, le Conseil a désigné l'association momentanée CRAU/IUAT comme auteur de projet du marché relatif à l'élaboration d'un schéma de structure communal (SSC) et du règlement communal d'urbanisme (RCU). Le 30 septembre 2010 (soit 8 ans plus tard...), le Conseil a approuvé provisoirement le SSC et le RCU.

Toutefois, l'avis de la Direction de l'Aménagement Local de la Région Wallonne rendu le 21 septembre 2011 s'avère particulièrement sévère à l'égard du projet de SSC et hypothèque ses chances d'être approuvé par le Gouvernement. De profondes corrections du document sont donc rendues nécessaires, relatives notamment à des points prépondérants de nature à modifier de manière sensible la structuration du territoire. Les projets de SSC et de RCU amendés devront également être à nouveau soumis à enquête publique.

L'auteur de projet n'étant pas responsable des retards par rapport aux délais initialement fixés ni des amendements à apporter aux études déjà réalisées, des prestations supplémentaires seront facturées à la Ville pour un montant de 34.379,49 EUR.

 

- Le Conseil a voté le remplacement de la pelouse du terrain de football existant de la plaine des sports Emile Muraille par un revêtement synthétique.

 

- Le Conseil a discuté de l'opportunité pour le Bourgmestre et les Echevins d'avoir envoyé 35.000 cartes de vœux pour le Nouvel an. A titre de comparaison, la Ville de Liège en envoie 6300. Encore une dépense bien peu éthique qui s'ajoute aux berlines de luxe et aux iPhones du Collège...

 

- Le Conseil communal du 11/05/2009 a confié au groupe AMSR le soin de se livrer à une étude concernant les aménagements de sécurité les plus adaptés à chaque configuration d’école sur l'entité. Selon le Bourgmestre, cela a déjà permis de mener différentes actions sur des thèmes tels que l'éclairage des passages pour piétons, l'entretien des infrastructures, la prise en compte des écoles lors de réfections de voiries, etc.

 

- L'Echevin a confirmé que le placement de conteneurs collectifs de déchets est à l'étude pour les habitats verticaux comptant au moins 80 habitants (essentiellement des immeubles de la SRL et ceux de l'Esplanade de la Paix, actuellement soumis à collecte privée) et uniquement pour les déchets résiduels (les citoyens devraient donc également disposer d'un conteneur pour les organiques).

Selon l'Echevin, le recours à ce conteneur collectif aurait pour avantage de permettre un tri des déchets organiques et résiduels, ce qui n'est pas le cas actuellement pour les ménages qui utilisent les sacs roses. Cela diminuerait également le nombre de personnes devant venir à la commune chercher des sacs roses. En revanche, il reconnaît que cela impliquerait un changement d'habitudes pour les personnes concernées ainsi que la nécessité d'assurer une maintenance régulière des conteneurs. De plus, le stockage des conteneurs verts reste malaisé dans les endroits où l'installation d'un conteneur collectif est envisagée. Pour les immeubles recourant actuellement à un collecteur privé, le choix ne serait pas évident car le système proposé est moins cher mais plus compliqué.

Une rencontre est prévue prochainement avec Intradel et la SRL pour pour mesurer l'opportunité concrète de ce système.

03/01/2012

Recours de J. Maus contre l’achat d’iPhones 4 au bénéfice des échevins de la Ville de Herstal

iphones.jpg

Recours

 

Ma question orale du mois de janvier concernant l’acquisition d’iPhones par la Ville de Herstal pour ses Echevins ayant fait grand bruit, le député wallon Jean-Luc CRUCKE (MR) a interpellé Paul FURLAN, ministre des Pouvoirs Locaux, à ce sujet.  Le ministre constatant dans sa réponse qu’aucun mandataire de la Ville n’avait introduit de recours officiel contre cette décision, j’ai immédiatement entrepris cette démarche pour le MR de Herstal.

 

Lire les articles du journal La Meuse

 

Lire l’article du journal Le Soir

 

Réponse

 

La réponse à ce recours introduit en février est tombée le 31 mai 2011. 

 

Dans celle-ci, le ministre FURLAN critique tout d’abord la motivation de la délibération du Collège communale du 5 août 2010.

 

Le ministre rappelle ensuite qu’il appartient au Conseil communal de se prononcer sur l’octroi d’un tel avantage.

 

Enfin, il invite le Collège à faire adopter par le Conseil un Règlement traitant de la mise à disposition des iPhones aux membres du Collège et précisant les modalités de remboursement des frais téléphoniques de ceux-ci.

 

La réponse du ministre a le mérite de rappeler le rôle des Conseillers communaux dans une démocratie…On peut toutefois regretter son manque de fermeté.  En effet, en n’exigeant pas le remboursement de ces coûteux gadgets, le ministre FURLAN cautionne le fait que des Echevins, qui perçoivent par ailleurs un traitement non négligeable, utilisent l’argent des contribuables qui leur ont fait confiance pour s’octroyer divers avantages. A Herstal, il y a eu les iPhones (5.000 EUR), mais aussi les berlines (80.000 EUR).   A-t-on vraiment retenu la leçon des scandales ayant éclaté à Charleroi en 2005 ? 

 

Les iPhones devront donc repasser sur la table du Conseil.  Il ne faut toutefois pas se faire d’illusion : les conseillers de la majorité avaliseront cet achat, comme ils l’ont fait en refusant de voter notre proposition visant au remboursement des appareils et à l’affectation de la somme ainsi obtenue à l’opération de restauration solidaire du CPAS.  Du moins officiellement, car hors de la salle du Conseil, les réactions ne sont pas les mêmes…Ce genre d’attitude m’échappe.  Je pensais que dans « socialiste », il y avait le mot « social » ?? Ce mot n’a visiblement pas le même sens pour la majorité PS-Eph que pour le Mouvement Réformateur.

 

Lire les articles du journal La Meuse

 

Lire l’article du journal Le Soir

20/12/2011

Question orale de J. Maus relative à l’acquisition d’iPhones pour les membres du collège

iphones.jpg

Question

 

Est-il exact que l’ensemble des échevins se sont vus octroyer un iPhone de la dernière génération dans le cadre de leurs fonctions ?

 

Si tel est le cas, quel en a été le coût, porté à charge du budget communal, et comment justifiez-vous cette dépense ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre confirme qu’en date du 13 septembre 2010, le Collège a désigné une firme pour la fourniture de 8 iPhones de la dernière génération pour un coût total de 5.000 EUR, et ce, dans le but d’améliorer l’échange d’informations, notamment par e-mails, entre les Echevins et l’administration.  Il précise que seul l’appareil est pris en charge, et non l’abonnement

 

Le MR juge évidemment cette dépense scandaleuse, quand, dans le même temps, la population herstalienne a du mal à se nourrir et à régler sa facture de chauffage ! 

 

Il s’agit essentiellement d’un gadget, que les membres du Collège s’offrent sur le dos du contribuable, comme cela avait déjà été le cas précédemment avec les berlines.

 

Par ailleurs, il existe d’autres appareils remplissant exactement les mêmes fonctions pour un coût bien inférieur ! 

 

Lire l’article du journal La Meuse

 

Lire l’article de la Dernière Heure

 

Lire l’article du journal le Soir

 

Comparatif avec les autres communes dans le journal La Meuse

10/02/2011

Bref bilan du travail de la majorité herstalienne à mi-législature

Le bilan que tire le MR des quatre années de législature n’est pas plus positif qu’en 2006. 

 

Les citoyens ne bénéficient toujours pas d’un cadre de vie à la hauteur des impôts qu’ils payent.  Les rues restent sales et en piteux état. 

 

Des sommes colossales sont dépensées pour un nouveau centre administratif qui ne rencontrera pas l’objectif souhaité (regrouper l’ensemble des services) et ne s’intégrera pas dans le bâti actuel.  Même la CCAT, où le PS est largement représenté, a voté contre !

 

Et que dire de l’Echevin d’ouverture : nous n’aurons pas le centre culturel promis.  Les petits commerçants souffrent et souffriront du réaménagement de la Place J. Jaurès avec ses conséquences sur le trafic et le stationnement qui deviendra payant.  Sans parler du marché du jeudi ! Enfin, il a quand même avalisé l’achat de berlines à 80 000 EUR aux frais du contribuable…un peu décevant !

 

Pour les deux ans à venir, le MR espère une concrétisation rapide de cinq de ses propositions : la création d’espaces multisports dans les quartiers ; la rénovation de la place de Vottem ; l’amélioration de la mobilité entre les villages et le centre de la commune ; la création d’un cadastre des voiries avec un échéancier de leur rénovation ainsi que la préservation de l’ensemble des terrils et leur aménagement en lieu de promenade.

 

 

Lire l’article du journal La Meuse

13/12/2010

Proposition de motion de J. Maus concernant la réglementation du collage d’affiches sur les panneaux officiels situés sur le territoire communal lors des élections fédérales du 13 juin 2010

collage 2010.jpg

Proposition

 

Le collage d’affiches lors des scrutins électoraux est une habitude bien ancrée dans tous les partis.  Toutefois, lorsqu’il n’est pas réglementé, comme c’est toujours le cas à Herstal, il est également source d’un important gaspillage environnemental mais aussi financier.  Comme pour les berlines, ces sommes d’argent dépensées par les politiques – bien qu’il s’agisse ici d’argent privé et non public – ne sont pas de nature à réconcilier la population avec ses élus, surtout dans une ville comme la notre où le revenu par habitant est faible et où beaucoup ont du mal à nouer les deux bouts.

 

Dès lors, le MR, comme les années précédentes, propose une réglementation du collage d’affiches pour le scrutin fédéral de juin 2010.  Cela se fait dans bien d’autres communes et Herstal est clairement à la traine en la matière.

 

Cette proposition tient compte des objections formulées par la majorité aux propositions déposées les années précédentes.  En effet, elle ne fait référence qu’aux listes déposées valablement pour le scrutin en cours et, dans l’attente de l’application concrète des sanctions administratives communales, prévoit des sanctions appliquées dans d’autres communes recourant à une subdivision des panneaux électoraux.

 

« Considérant que le collage des affiches électorales sur les panneaux officiels prévus à cet effet est un outil démocratique d’information à la population sur les différents choix s’offrant à elle lors de ces élections ;

 

Considérant que seule la diversité des affiches visibles sur ces panneaux peut garantir un accès à l’information pluraliste des citoyens ;

 

Tenant compte de la dimension écologique de tout ce gaspillage de papier par le sur-collage systématique d’affiches ;

 

Tenant compte également du gaspillage financier engendré par ce même sur-collage, malvenu en cette période de crise ; 

 

Constatant par ailleurs que la partition des panneaux publics électoraux existe sur d’autres villes et communes de la Province de Liège,

 

Le conseil décide

 

1)  de procéder à la division des panneaux électoraux en différentes colonnes ainsi qu’à l’apposition des numéros des différentes listes au-dessus des colonnes revenant respectivement aux différents partis

2)  de répartir l’espace disponible de manière égalitaire pour chaque parti ayant déposé valablement une liste dans le cadre des élections du 13 juin 2010

3)  d’adopter une ordonnance de police en ce sens, prévoyant que les documents apposés en contravention au règlement devront être enlevés à la première réquisition de la police, faute de quoi l’autorité procèdera d’office à leur enlèvement, aux frais, risques et périls du contrevenant »

 

Réponse

 

Les autres partis d’opposition ayant également fait une demande de répartition des panneaux ont retiré leur proposition et rallié celle du MR.

 

En réponse, le Bourgmestre a tout d’abord signalé qu’il partage ce souci d’éviter le gaspillage.  Toutefois, pour lui, répartir les panneaux de manière équitable entre les différentes listes n’est pas démocratique car toutes n’ont pas le même poids électoral au sein des assemblées.  Aussi, la majorité PS-Cdh/Eph a-t-elle déposé une contre-proposition visant au partage des panneaux électoraux de manière proportionnelle au résultat du scrutin précédent pour la même assemblée.  Les partis ayant obtenu de faibles pourcentages lors de précédentes élections pourraient demander à réunir leur quota d’affichage sur un seul panneau. 

 

Non sans humour, le chef de groupe du PS a fait remarquer que les affiches pouvaient également être proportionnelles aux résultats obtenus lors des élections précédentes, Ecolo ayant droit au format « carte postale » et le PTB au format « cartes de visite »… Ces partis apprécieront…

 

Le MR aurait pu accepter cette contre-proposition, pas forcément défavorable à son égard mais selon nous, elle est anti-démocratique.  En effet, l’affichage électoral ne sert pas, en principe, à mener une « guéguerre » contre d’autres partis mais à informer correctement le citoyen des choix s’offrant à lui.  Une nouvelle élection est précisément une occasion de remettre les compteurs à zéro.  Le MR refuse dès lors de cautionner ces officialisations de la mainmise du parti socialiste sur un outil démocratique d’information des citoyens.  Il souligne par ailleurs la nécessité pour les différents partis de veiller au respect de la propreté. Il est inadmissible que les équipes soutenant les candidats arrachent les affiches et les jettent sur les trottoirs ou dans les espaces verts alors que la Ville est déjà très sale.

 

Lire les articles du journal La Meuse

 

Lire l'article de la DH

 

Lire l'article du journal Le Soir

 

Reportage d'RTL-TVI (cette vidéo n'est plus disponible)

04/11/2010

Question orale des groupes ECOLO/MR/PTB+ relative à l’acquisition de deux berlines

Question

 

Un montant de 80 000 EUR avait été inscrit au budget 2009 pour l’acquisition de deux berlines de luxe à usage du secrétariat communal et du Collège.

 

L’opposition était déjà intervenue, afin que cet achat ne soit pas effectué, ou à titre subsidiaire, qu’il s’oriente vers des véhicules moins chers répondant tout autant aux besoins de déplacement du Collège et du Secrétaire communal.  La majorité s’était pour sa part uniquement engagée à acheter les véhicules les moins chers répondant au cahier des charges.

 

Notre question écrite faisant le point sur cette question n’a pas reçu de réponse. Nous le regrettons.

 

Aussi nous souhaitons savoir à ce jour si l’achat de ces véhicules a été effectué, et si oui, pour quel montant. 

 

Réponse

 

Les berlines en question ont bien été achetées pour un montant de 76.000 EUR.  Le bourgmestre fait donc valoir que la facture est inférieure à ce qui avait initialement été prévu. 

 

Les adjudicataires ont été désignés en juin 2009.  Les véhicules sont de marques BMW et Volkswagen.

 

Pour le MR, il ne s’agit pas d’une saine gestion des deniers publics.   C’est un mauvais signal donné au citoyen herstalien, qui a du mal à nouer les deux bouts et parfois même à se chauffer ou à se nourrir.  Ce type d’attitude ne peut que creuser encore davantage le fossé déjà énorme entre la population et les représentants qu’elle élit. 

 

Les élus de la majorité PS/Eph-Cdh n’ont vraiment pas de quoi être fiers et devraient même avoir honte.de gaspiller ainsi, pour leur seul plaisir personnel, l’argent de ceux qui leur ont accordé leur confiance.

 

Lire l’article du journal La Meuse

 

Lire l’article de la DH

28/10/2010

Conseil communal du 1er avril 2010 : les points déposés par le MR

photo groupe MR.jpg

1.  Question orale relative au tracé du tram sur Herstal

2. Question orale des groupes ECOLO/MR/PTB+ relative à l’acquisition de deux berlines

3.  Question orale relative au devenir du hall omnisports de Vottem

4.  Question orale relative au choix du futur support pour bulletins de vote