03/03/2014

Le Conseil communal du 28 février 2013 en bref

maison cale.jpg

- Le conseil a voté pour les marchés publics relatifs à l'aménagement d'un carrefour à feux tricolores entre l'Avenue d'Alès et la rue Thier des Monts (carrefour de la crèche communale).

 

- Le dossier relatif à la mise en place d'une nouvelle commission des sports devrait passer au conseil du 25 avril 2013.

 

- Le Conseil a voté pour la rénovation du tronçon de la Chaussée Brunehault entre les rues Visé-Voie et Vert-Vinâve à Vottem et la réalisation d'aménagements de sécurité à cet endroit (trottoirs et chicanes), que le MR demandait depuis longtemps.

 

- Le MR s'est abstenu sur la constitution d'un droit de superficie de 5 ans au profit de la société d'économie mixte (SEM) à constituer entre Urbeo Invest et Besix Park sur la parcelle des anciennes usines Browning rue Faurieux. Concrètement, l'objet de ce projet est de démolir une partie du site Browning, de raboter les murs de clôture et de réaliser sur la zone libérée un parking d'une capacité d'environ 150 places. Ce parking doit être vu comme une solution transitoire permettant d'accroitre l'offre en places de stationnement en attendant la réalisation de projets à plus long terme. Il est toutefois précisé qu'il sera payant avec un système par abonnement ou rotatif à tarif réduit et qu'une barrière sera mise en place avec une borne de paiement et une borne à ticket.

Si le MR rejoint la majorité sur la nécessité de trouver une solution permettant de répondre à la demande en matière de parking dans l'attente de la construction de celui derrière NHV, il estime inacceptable de rendre l'accès à celui-ci payant pour les usagers.

En effet, la construction de ce parking temporaire ne fait qu'apporter une ébauche de solution aux problèmes causés par la politique de la majorité, qui a fait tout à l'envers. Selon le MR, le collège des Bourgmestre et Echevins aurait dû s'assurer, avant le début des travaux de réaménagement de l'hypercentre, de pouvoir répondre à la demande en matière de parking. Or, cela n'a pas été fait et ces travaux ont, de l'aveu même de la majorité, « entraîné une nette diminution de l'offre en places de parking ». La situation devenant catastrophique pour les commerçants, qui ont souffert de la longueur des travaux, de la modification des sens de circulation mais aussi de la perte de nombreuses places de parking, le MR estime que la moindre des choses aurait été de mettre ce parking provisoire gratuitement à disposition des clients et usagers de l'hypercentre.

Lire l'article du journal La Meuse

Lire l'article de la DH

27/01/2014

Le Conseil communal du 5 juillet 2012 en bref

maison cale.jpg

- Le MR est le seul parti à avoir voté contre les différents règlements destinés à mettre en place les nouveaux sens de circulation autour de la Place Jean Jaurès ainsi que la zone de rencontre à savoir :

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Faurieux, qui prévoit notamment que la circulation est interdite à tout conducteur en direction de la Place Camille Lemmonier, excepté pour les cyclistes

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Nadet, qui prévoit notamment que la circulation en direction de la rue Guillaume Delarge ainsi qu'en venant de la place Laixheau en direction de la rue Martin Herman est interdite à tout conducteur, excepté pour les cyclistes

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Nozé, qui prévoit notamment que dans la partie comprise entre la place Laixheau et l'Avenue d'Alès, la circulation est interdite à tout conducteur en direction de la Place Laixheau, excepté pour les cyclistes

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la Place Laixheau, qui prévoit notamment qu'un panneau sera placé au carrefour avec la rue Nadet pour obliger les usagers à circuler en direction de la rue Laixheau

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Laixheau, qui prévoit notamment que la circulation est interdite à tout conducteur en direction de la rue Thier des Monts, excepté pour les cyclistes

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Voie de Liège, qui prévoit notamment que dans la partie comprise entre la rue Jolet et la rue Laixheau, la circulation est interdite à tous les usagers dans le sens Laixheau vers Jolet et que dans l'autre sens, la circulation est interdite aux véhicules de plus de 5 tonnes.

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Large Voie, qui prévoit notamment que dans la partie comprise entre la rue Jolet et la Place Jean Jaurès, la circulation est interdite à tout véhicule en direction de la Place Jean Jaurès, excepté pour les bus et les cyclistes

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à l'implémentation d'une zone de rencontre englobant la Place Jean Jaurès, la Place Camille Lemoninier ainsi qu'une partie de la rue Laixheau, de la rue Large Voie, de la rue des Mineurs, de la rue Voie de Liège, de la rue Elisa Dumonceau et de la rue Faurieux. La logique dans cette zone est le partage de l'espace par les différents usagers dont les automobilistes et autres conducteurs d'engins motorisés avec une vitesse maximale formellement fixée à 20 km/h

 

- Le Conseil a enfin voté la passation d'un marché de services d'étude pour la requalification et le réaménagement de la Place Gilles Gérard et alentours à Vottem demandé de longue date par le MR et a approuvé le cahier spécial des charges relatif à celui-ci.

En effet, suite à la réponse négative du TEC et de la SRWT, il a été décidé que la Ville gérerait seule le marché de l'étude de la place. Dès lors, il est devenu souhaitable de réaliser une analyse plus pointue de l'aménagement de l'espace public de la place et de ses abords immédiats. Le marché en question vise ainsi à mener une réflexion urbanistique et à réaliser un plan d'amnéagement du centre de Vottem avec pour objectifs :

- la Place, lieu privilégié de la vie urbaine

- la priorité aux piétons

- la réflexion sur la mobilité

- l'espace de vie et de séjour

- l'amélioration du cadre commercial et des services

- la mise en valeur du patrimoine historique

- l'amélioration du cadre de vie

 

- Le Conseil a également voté la mise en sens unique d'une partie de la rue de l'Agriculture et la réalisation de différents aménagements dans celle-ci, ce qui correspond également à une demande de longue date du MR. Les dits aménagements consistent en la réalisation d'un trottoir en saillie d'1,50 m côté droit en direction de Milmort, la réalisation de 3 aménagements de sécurité visant à ralentir la circulation et la réalisation de 3 aménagements spécifiques de sécurité dans le carrefour entre les rues de l'Agriculture, de la Limite et des Martyrs.

 

- Le MR n'a pas approuvé les comptes annuels de l'ASBL Basse-Meuse Développement pour l'exercice 2011. Le Compte de résultats se solde par une perte de 80.408,19 EUR.

 

- le Conseil a voté à l'unanimité l'esquisse déposée par le bureau Espace-mobilités concernant l'aménagement des voiries du Pôle Marexhe-Gare (phase 1). Cette esquisse porte sur une récapitulation de la situation existante et l'énoncé des différentes problématiques rencontrées, la définition des objectifs visés et une proposition d'aménagement avec estimation des gros postes.

27/12/2013

Le Conseil communal du 29 mars 2012 en bref

Avenue d'Alès, rue Thier des Monts, réaménagement du centre urbain, réaménagement du centre de Herstal, rue Elisa Dumonceau, rue des Mineurs, zone de rencontre, pavés, pavés sciés, Pré Madame, FN, SEVESO, cartoucherie, terrains à bâtir, Dieudonné, affaire Dieudonné, spectacle de Dieudonné, déchets, conteneurs gris, conteneurs verts

- Le carrefour entre l'avenue d'Alès et la rue Thier des Monts va être équipé de feux de signalisation. Pour réaliser ce type de signalisation et afin d'obtenir ds renseignements importants tels que l'étude de trafic, la grille horaire, etc., la Ville a besoin du soutien d'un bureau d'études ayant les outils et les connaissances spécifiques à la réalisation de ce projet. Une fois ces renseignements obtenus, le projet de marché pour la fourniture et la pose des feux pourra être réalisé. Le bureau chargé de l'étude sera également chargé de la surveillance des futurs travaux de pose des feux, qui s'annoncent complexes.

 

- Le MR s'est abstenu sur l'avenant numéro 5 relatif à la réalisation de travaux supplémentaires et modificatifs dans le cadre du réaménagement du centre de Herstal. En effet, outre que le MR ne soutient pas le réaménagement de la place tel qu'il a été conçu par le Collège , l'un des postes de cet avenant, concernant le réaménagement des rues E. Dumonceau et des des Mineurs, nous a plus particulièrement interpellé. En effet, le SPW (Région Wallonne)a considéré que les dallages sur la rue E. Dumonceau étaient de nature à séparer la voirie de la zone piétonne. Pour permettre la qualification en zone de rencontre de l'ensemble de la place, une modification du revêtement doit dès lors être envisagée et le dallage doit être par endroit remplacé par des pavés sciés.

Le MR s'est dès lors posé la question de savoir pourquoi les autorités herstaliennes ne s'étaient pas renseignés avant de faire les travaux afin de répondre directement à la notion de zone de rencontre, plutôt que d'en arriver à devoir arracher des travaux déjà effectués ?

Pour le Bourgmestre, il n'y a pas eu d'erreur, il faut juste ajuster le tir après avoir pratiqué les aménagements résultant des travaux.

 

- Le Dossier de la réhabilitation du site du Pré Madame avance. Le Conseil a en effet marqué son accord sur l'ouverture d'une voirie séparant les bâtiments 1 et 2 par son incorporation dans le domaine public et sur l'incorporation, dans le domaine public, de terrains privés devant recevoir des aménagements pour des accès aux bâtiments et des espaces végétalisés.

Le MR s'est toutefois inquiété de la prise en compte des arguments de la FN émis dans le cadre de l'enquête publique. En effet, cette entreprise relève d'une part qu'elle est classée SEVESO et que donc les habitants des nouveaux logements et les usagers du site encourraient un certain risque à proximité de celle-ci, et d'autre part qu'elle exploite une cartoucherie contigüe au site Pré Madame, qui génère une nuisance sonore qui semble peu compatible avec une maison de repos, une crèche et des habitations.

Le Bourgmestre rappelle que si les arguments sont fondés, il en sera tenu compte lors de la décision sur le permis.

 

- Suite à la question qui lui a été posée à ce sujet, le Bourgmestre a fait savoir qu'il n'existe pas de cadastre des terrains privés à bâtir, d'une part car l'inscription d'un bien dans cette base de données ne garantirait pas la volonté du propriétaire de vendre son bien, ni la constructibilité de celui-ci, et d'autre part car la ville ne dispose pas des moyens humains pour maintenir une telle base de données à jour. Les particuliers peuvent toutefois passer consulter les services s'ils ont des questions avant d'acheter

 

- Dans le prolongement de l'affaire Dieudonné, le Conseil a voté un motion visant à réaffirmer les valeurs de vivre ensemble et de lutte contre le racisme.

 

- Le conseil a fait le point sur le bilan 2011 en matière de ramassage des déchets. En effet, 2011 est la première année d'utilisation complète des conteneurs.

Le volume de déchets ramassés s'élevait à 6952 tonnes en 2009 et 6870 en 2010.

En 2011, il s'élevait à 3288 tonnes de déchets résiduels et 1867 tonnes de déchets organiques, soit un total de 5155 Tonnes et donc 1715 tonnes de moins qu'en 2010, et ce, sans compter que les gros soucis rencontrés fin de l'hiver 2010 ont entraîné un report en 2011.

Ces chiffres donnent une moyenne de 54,81 KG/habitant pour la fraction organique avec un coût supplémentaire d'en moyenne 1,49 EUR/habitant et une moyenne de 61 KG/habitant pour la fraction résiduelle avec un coût supplémentaire d'en moyenne 0,09 EUR/habitant

Il faut compter, pour chaque ménage ayant un conteneur, 9 levées en moyenne du conteneur vert et 13 levées en moyenne du conteneur gris, alors que le conteneur vert devrait en principe être sorti plus souvent.