02/08/2011

Conseil communal du 30 septembre 2010 : les points déposés par le MR

groupe.jpg

1.  Question orale relative à la signalisation du carrefour rue Louis Demeuse/C. Demblon

2.  Question orale relative à l’offre de parking dans le centre de Herstal

3.  Proposition de motion visant à assurer une meilleure liaison en transport en commun entre Herstal et les entités de Vottem, Milmort et Liers

4.  Question orale relative aux travaux Boulevard Zénobe Gramme

5.  Question orale relative au réaménagement de la Place Gilles Gérard à Vottem

6. Question écrite relative aux nuisances dans le quartier de l’allée des Arrondes à Vottem

7.  Question écrite des groupes Ecolo/MR/PTB+ relative à la proposition du collège quant au tracé du tram sur Herstal

12/07/2011

Question orale de J. Maus relative à la réfection de la rue F. Nicolay à Vottem

Question

 

Pouvez-vous fournir un calendrier concernant les travaux de réfection de la voirie et des trottoirs rue F. Nicolay à Vottem ?

 

En effet, la voirie est dans un état déplorable et les travaux démarrés ne semblent plus avancer.  Quelle est la cause de cet arrêt du chantier ? Quand reprendra-t-il ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre le confirme : les travaux entrepris rue F. Nicolay sont nécessaires. 

 

Les services communaux n’étant pas équipés pour réaliser l’entièreté de ces travaux, ceux-ci se font en partie par les ouvriers communaux (préparation du chantier), et en partie par une entreprise privée, à laquelle la pose du tarmac est sous-traitée.

 

Cela nécessite évidemment la passation d’un marché public et donc des démarches administratives lourdes et lentes (établissement du dossier, examen de celui-ci par les autorités de tutelle, désignation de l’adjudicataire, exécution des travaux), d’autant que les congés de juillet et août ont suspendu le délai de tutelle.

 

Au jour du Conseil communal, la procédure en est au stade de la désignation de l’adjudicataire, ce qui permettra d’effectuer les travaux dans les prochaines semaines (mais il est impossible de déterminer quand avec précision).

 

Le Bourgmestre a rejoint le MR sur la nécessité de mener une réflexion quant au timing des travaux et au délai entre la première phase et la finalisation du chantier, tout en sachant qu’il faut également tenir compte des disponibilités de l’entrepreneur.

 

Lire l'article du journal La Meuse

27/06/2011

Conseil communal du 9 septembre 2010 : les points déposés par le MR

groupe.jpg1.  Proposition de motion de soutien au développement de la plate-forme multimodale du trilogiport

2.  Question orale relative à la sécurité de la circulation rue de l’Agriculture

3.  Question orale relative à l’écoulement des eaux par temps de pluie rue du Vinâve à Liers

4.  Question orale relative à la réfection de la rue F. Nicolay à Vottem

5.  Question orale relative aux difficultés rencontrées par les commerçants et les riverains suite au déplacement du marché de Herstal

10/02/2011

Bref bilan du travail de la majorité herstalienne à mi-législature

Le bilan que tire le MR des quatre années de législature n’est pas plus positif qu’en 2006. 

 

Les citoyens ne bénéficient toujours pas d’un cadre de vie à la hauteur des impôts qu’ils payent.  Les rues restent sales et en piteux état. 

 

Des sommes colossales sont dépensées pour un nouveau centre administratif qui ne rencontrera pas l’objectif souhaité (regrouper l’ensemble des services) et ne s’intégrera pas dans le bâti actuel.  Même la CCAT, où le PS est largement représenté, a voté contre !

 

Et que dire de l’Echevin d’ouverture : nous n’aurons pas le centre culturel promis.  Les petits commerçants souffrent et souffriront du réaménagement de la Place J. Jaurès avec ses conséquences sur le trafic et le stationnement qui deviendra payant.  Sans parler du marché du jeudi ! Enfin, il a quand même avalisé l’achat de berlines à 80 000 EUR aux frais du contribuable…un peu décevant !

 

Pour les deux ans à venir, le MR espère une concrétisation rapide de cinq de ses propositions : la création d’espaces multisports dans les quartiers ; la rénovation de la place de Vottem ; l’amélioration de la mobilité entre les villages et le centre de la commune ; la création d’un cadastre des voiries avec un échéancier de leur rénovation ainsi que la préservation de l’ensemble des terrils et leur aménagement en lieu de promenade.

 

 

Lire l’article du journal La Meuse

06/12/2010

Le Conseil communal du 29 avril 2010 en bref

Maison cale.jpg

- Le manque d’Espaces verts sur le territoire de la Ville a été évoqué.  Le futur schéma de structure soulignera d’ailleurs la nécessité d’en préserver.

Le conseil a ainsi voté de nouvelles acquisitions de parcelles en vue de la création d’un espace vert entre l’arrière de la Ferme Thiry et la rue de la Ceinture.  Le Conseil s’était déjà prononcé sur l’acquisition d’une parcelle mais, pour l’octroi d’une subvention, la Région Wallonne exige que la Ville garantisse plus de possibilités d’accès aux citoyens que ce qui était prévu dans le projet initial.  Celui-ci sera donc plus ambitieux que prévu.

Les chemins de Ravel sont également des espaces de promenade (même s’ils se limitent à quelques centaines de mètres actuellement). 

L’arboretum derrière la Résidence Louis Demeuse mérite aussi d’être mis en avant.  Le Bourgmestre ne veut toutefois pas en faire trop la promotion, afin d’éviter que les gens le détériorent ( !)

En ce qui concerne les espaces de loisirs, des projets sont en cours.  Il faut toutefois noter que les terrains sur lesquels de tels espaces pourraient être créés ne sont pas toujours la propriété de la commune mais bien de la SRL.  Par ailleurs, sur Vottem, une tentative de créer un espace de jeux avait abouti à d’importantes nuisances il y a une dizaine années.  L’ensemble des jeux avait ainsi dû être démonté (A noter que le Collège trouve toujours des arguments derrière lesquels se retrancher en ce qui concerne les demandes de plaines de jeux : nuisances, responsabilité de la commune en cas de chute d’un enfant…C’est à se demander comment d’autres communes parviennent à créer des aires de jeux !)

 

- Pour l’amélioration du site Internet de la Ville, demandée par le MR depuis longtemps, le choix s’est porté sur Agoracité, partenaire de la Région wallonne.  Le nouveau site devrait être opérationnel fin mai ou début juin 2010 et sera mis à jour de manière régulière.  Il sera présenté lors de Fête la fête.

 

- La problématique des garages de la Résidence Mercator, expropriés dans le cadre de la construction du Nouvel Hôtel de Ville (NHV) a été une nouvelle fois soulevée au Conseil communal.  En effet, la solution avancée par le Bourgmestre d’offrir un emplacement de remplacement dans le parking du futur NHV serait, selon la rumeur, limitée à une tranche horaire comprise entre 18h et 6h du matin.  Comment feront les personnes concernées si elles travaillent de nuit ?  Cette solution est peu réaliste.  Par ailleurs, il n’existe déjà pratiquement plus aucune place de parking libre en voirie et ce problème risque de ne pas s’arranger avec ces expropriations.  Les riverains sont inquiets.

Le Bourgmestre répond qu’Urbeo, la régie communale immobilière, est responsable des expropriations liées au NHV.  Ce n’est effectivement pas évident. Les acquisitions à l’amiable avancent.  Des expertises ont été réalisées.  Il devrait y avoir très prochainement une proposition de rachat assorti d’emplacements de parking alternatifs.  A court et moyen-terme, une solution pourrait être trouvée dans le cadre de l’immeuble appartenant à la régie des bâtiments.  A long-terme, il y aura le parking sous le NHV mais aussi le parking destiné à abriter les véhicules des futurs habitants de la promotion immobilière qui sera créée derrière le NHV ainsi que ceux des utilisateurs de la place afin que ceux-ci bénéficient d’une possibilité de stationnement proche dans une courte plage horaire.  Il est évident que les personnes concernées préféreraient bénéficier d’un box que d’emplacement mais il faudra voir ce qui est possible techniquement.

 

- De même, le problème des embarras de circulation entre le Rond point du 12e de Ligne et Basse-Campagne est également revenu sur la table du Conseil.  En effet, la mise en place d’une bretelle de circulation supplémentaire ainsi qu’un double sens derrière l’IPES a été promise mais quel est le calendrier des travaux ?

Le Bourgmestre a rappelé qu’il s’agit d’un axe géré par le SPW (ancien MET).  Cela dépend donc du budget régional, pas forcément au beau fixe en ce moment.  Des contacts pris avec le SPW, il apparaît que celui-ci considère ces travaux comme le 4e tronçon de la rénovation des Boulevards.  Le risque est donc grand de devoir patienter encore plusieurs années avant que ces travaux puissent être réalisés.  Par ailleurs, le tram, s’il va bien jusque Basse-Campagne, devrait permettre, selon lui, de réduire le flux de véhicules, mais ce ne sera pas non plus pour toute suite…

 

- Un autre dossier « chaud » est également revenu sur la table : celui de l’Esplanade de la paix.  En effet, la société Visimmo ne sera pas à même de concrétiser son projet, faute de capacités financières suffisantes.  Cette société n’était pas propriétaire du terrain concerné par le projet, mais bénéficiait simplement d’une option.  A présent, le propriétaire du terrain retrouve donc sa liberté et a fait part au Bourgmestre de son souhait de valoriser celui-ci.  De nouveaux investisseurs se sont fait connaître, avec quelques pistes « intéressantes» (selon le Bourgmestre).  Toutefois, il n’y a actuellement aucune demande de permis déposée au service de l’urbanisme, ni d’esquisses dévoilées qui pourraient être concrétisées. 

 

- Les résultats du sondage sur les incivilités ont été dévoilés.  Il y a eu 3.426 réponses sur un total de 18.327 envois (soit un pourcentage de participation de 18,69%).  Les 5 comportements les plus dérangeants selon les sondés sont les crottes de chien, suivies des dépôts clandestins de déchets, des chiens dangereux, des tags et graffitis et de la dégradation d’immeubles.  Les sanctions administratives seront pleinement d’application à partir de septembre 2010.

25/11/2010

Question orale de J. Maus relative aux nuisances dans le quartier de l’Allée des Arondes à Vottem

Question

 

Depuis plusieurs années, les habitants de l’Allée des Arondes et des rues avoisinantes se plaignent de nuisances dans leur quartier : acrobaties à moto, dérapages, nuisances sonores.

 

Par ailleurs, de nombreuses voitures et/ou camionnettes sont garées sur les trottoirs ou de manière à empêcher l’accès des habitants à leur garage.

 

Beaucoup de véhicules, avec ou sans plaque d’immatriculation, et d’épaves, sont stationnées dans la rue, monopolisant les possibilités de parking.

 

Des détritus sont jetés dans les propriétés privées et les jardins des habitants qui se plaignent et contactent les forces de l’ordre.  Le conflit dégénère au point d’en venir à des agressions physiques.

 

Cette situation perdure depuis plus de 6 ans. En 2004, l’un des riverains concernés recevait un courrier signé par le chef de zone précisant que « différentes actions avaient été menées à l’encontre des personnes incriminées » et que « la difficulté de la gestion de la problématique fait que des résultats ne peuvent être envisagés que sur le long terme ».

 

Quelles sont les actions menées à cet égard par la police de Herstal ? La/les rues concernées ne peuvent-elles faire l’objet d’un contrôle plus poussé de la police et les infractions commises constatées de manière systématique ? Comment est-il possible que la situation n’ait pas encore été régularisée après tant d’années ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre confirme l’existence de certaines difficultés dans le quartier : le comportement des riverains de la rue, le manque de possibilités de stationnement, les attitudes extrêmes des uns et des autres.  Selon lui, il s’agit d’un conflit de voisinage, pour lesquels la  force publique est mal outillée

 

Il précise ensuite que les services de police sont attentifs à la situation mais sont parfois dépassés.  Certaines choses ont pu être réglées : par exemple, une épave de voiture a été enlevée.  Mais il est difficile de régler rapidement et définitivement le problème. 

 

« Rapidement », sachant que le problème dure déjà depuis six ans, c’est un peu fort ! Va-t-on attendre un meurtre avant d’agir ?  Car la situation dégénère et la violence est déjà bien présente : l’un des riverains concernés a subi une agression lui ayant occasionné une incapacité de travail !  Il est difficile d’entendre que la police n’est pas correctement outillée pour résoudre le problème, tant les infractions sont diverses et répétées !  Il y aurait moyen de recourir à des patrouilles plus fréquentes et au besoin à des contrôles d’identité !

 

 En guise de réponse, le bourgmestre promet que le chef de zone va à nouveau attirer l’attention de ses services sur la question.  Les riverains présents dans la salle apprécieront…

 

 Lire l’article du journal La Meuse

28/10/2010

Question orale de J. Maus relative au tracé du tram sur Herstal

tram.jpg

Question

 

Le Ministre Henry a dévoilé le tracé du tram, revu et corrigé.  En ce qui concerne Herstal, le tracé et les arrêts sont-ils les mêmes que ceux initialement prévus ?

 

Le nouveau tracé aura-t-il un impact sur les projets de réaménagement du centre urbain et de NHV (Nouvel Hôtel de Ville) ? 

 

Le trajet des bus va-t-il être revu afin de rendre les offres tram/bus complémentaires ?  La ville sera-t-elle consultée à cet égard ?

 

La mobilité entre les différentes entités de Herstal sera-t-elle améliorée par l’arrivée du tram ou par une modification des trajets des bus, ou encore par les voies ferrées (en ce qui concerne Liers et Milmort) ? Existe-t-il un projet concret répondant à cet objectif ?

 

Réponse

 

Le tracé du Ministre Henry correspond au tracé initial et est complété par des bus à haut service afin de permettre aux plateaux d’Ans et de Fléron de rejoindre cette ligne de tram (première ou unique) le long de la vallée

 

Concernant Herstal , la proposition est toujours la même et va bien jusque Basse-Campagne. 

 

Le tracé doit encore être soumis à certaines études, notamment de la SRWT (Société régionale wallonne des transports).

 

Le tram ne peut qu’apporter une plus-value aux projets envisagés et/ou en cours sur Herstal.  Si cela se concrétise, il n’y aura pratiquement aucune modification à apporter aux projets herstaliens, hormis sur le 3ème tronçon du Boulevard (Bvd E. Solvay) où une demande de permis modificatif sera à introduire par le SPW (ancien MET). 

 

En ce qui concerne la mobilité interne, l’arrivée du tram modifiera les trajets de bus dans le fonds de la Vallée.  En revanche, cela ne changera strictement rien pour les entités du haut.  Mais ce sera peut-être l’occasion de renégocier certaines choses avec le TEC.

 

Le MR trouverait regrettable de ne pas profiter de l’arrivée du transport structurant pour revoir la question de la mobilité interne, que nous avons déjà soulevée à différentes reprises au Conseil communal.  Cela permettrait notamment aux jeunes de Milmort, Liers et Vottem de profiter des infrastructures sportives sur Herstal (piscine, halles omnisports).  Ce qui serait d’ailleurs un moyen plus adéquat pour améliorer la fréquentation de la piscine communale que la gratuité accordée aux agents communaux.  A noter que l’Echevin IANIERI, à présent, dément l’existence d’un problème quant au taux de fréquentation de la piscine.  Celle-ci aurait dorénavant un succès fou

 

Le MR espère également que l’arrêt envisagé un temps au milieu de l’usine de la FN n’est plus à l’ordre du jour.  Selon le bourgmestre, cette information a été inventée par la presse (journaux La Meuse et La DH) et n’a jamais été fondée.

 

Enfin, le MR espère que le permis modificatif concernant le 3ème tronçon des boulevards n’interviendra pas trop tard et qu’une réouverture de la voirie ne sera pas nécessaire.  Le Bourgmestre reconnaît que ce serait totalement contraire au bon sens.

 

Lire l'article du journal La Meuse