27/01/2014

Le Conseil communal du 5 juillet 2012 en bref

maison cale.jpg

- Le MR est le seul parti à avoir voté contre les différents règlements destinés à mettre en place les nouveaux sens de circulation autour de la Place Jean Jaurès ainsi que la zone de rencontre à savoir :

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Faurieux, qui prévoit notamment que la circulation est interdite à tout conducteur en direction de la Place Camille Lemmonier, excepté pour les cyclistes

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Nadet, qui prévoit notamment que la circulation en direction de la rue Guillaume Delarge ainsi qu'en venant de la place Laixheau en direction de la rue Martin Herman est interdite à tout conducteur, excepté pour les cyclistes

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Nozé, qui prévoit notamment que dans la partie comprise entre la place Laixheau et l'Avenue d'Alès, la circulation est interdite à tout conducteur en direction de la Place Laixheau, excepté pour les cyclistes

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la Place Laixheau, qui prévoit notamment qu'un panneau sera placé au carrefour avec la rue Nadet pour obliger les usagers à circuler en direction de la rue Laixheau

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Laixheau, qui prévoit notamment que la circulation est interdite à tout conducteur en direction de la rue Thier des Monts, excepté pour les cyclistes

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Voie de Liège, qui prévoit notamment que dans la partie comprise entre la rue Jolet et la rue Laixheau, la circulation est interdite à tous les usagers dans le sens Laixheau vers Jolet et que dans l'autre sens, la circulation est interdite aux véhicules de plus de 5 tonnes.

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à la rue Large Voie, qui prévoit notamment que dans la partie comprise entre la rue Jolet et la Place Jean Jaurès, la circulation est interdite à tout véhicule en direction de la Place Jean Jaurès, excepté pour les bus et les cyclistes

- le Règlement complémentaire de circulation relatif à l'implémentation d'une zone de rencontre englobant la Place Jean Jaurès, la Place Camille Lemoninier ainsi qu'une partie de la rue Laixheau, de la rue Large Voie, de la rue des Mineurs, de la rue Voie de Liège, de la rue Elisa Dumonceau et de la rue Faurieux. La logique dans cette zone est le partage de l'espace par les différents usagers dont les automobilistes et autres conducteurs d'engins motorisés avec une vitesse maximale formellement fixée à 20 km/h

 

- Le Conseil a enfin voté la passation d'un marché de services d'étude pour la requalification et le réaménagement de la Place Gilles Gérard et alentours à Vottem demandé de longue date par le MR et a approuvé le cahier spécial des charges relatif à celui-ci.

En effet, suite à la réponse négative du TEC et de la SRWT, il a été décidé que la Ville gérerait seule le marché de l'étude de la place. Dès lors, il est devenu souhaitable de réaliser une analyse plus pointue de l'aménagement de l'espace public de la place et de ses abords immédiats. Le marché en question vise ainsi à mener une réflexion urbanistique et à réaliser un plan d'amnéagement du centre de Vottem avec pour objectifs :

- la Place, lieu privilégié de la vie urbaine

- la priorité aux piétons

- la réflexion sur la mobilité

- l'espace de vie et de séjour

- l'amélioration du cadre commercial et des services

- la mise en valeur du patrimoine historique

- l'amélioration du cadre de vie

 

- Le Conseil a également voté la mise en sens unique d'une partie de la rue de l'Agriculture et la réalisation de différents aménagements dans celle-ci, ce qui correspond également à une demande de longue date du MR. Les dits aménagements consistent en la réalisation d'un trottoir en saillie d'1,50 m côté droit en direction de Milmort, la réalisation de 3 aménagements de sécurité visant à ralentir la circulation et la réalisation de 3 aménagements spécifiques de sécurité dans le carrefour entre les rues de l'Agriculture, de la Limite et des Martyrs.

 

- Le MR n'a pas approuvé les comptes annuels de l'ASBL Basse-Meuse Développement pour l'exercice 2011. Le Compte de résultats se solde par une perte de 80.408,19 EUR.

 

- le Conseil a voté à l'unanimité l'esquisse déposée par le bureau Espace-mobilités concernant l'aménagement des voiries du Pôle Marexhe-Gare (phase 1). Cette esquisse porte sur une récapitulation de la situation existante et l'énoncé des différentes problématiques rencontrées, la définition des objectifs visés et une proposition d'aménagement avec estimation des gros postes.

06/01/2014

Question orale de J. Maus relative à l’évolution de la situation Allée des Arondes à Vottem

 

Question

 

Lors du conseil d’avril 2011, je vous avais interrogés sur la possibilité de mettre en place une médiation entre les habitants de l’Allée des Arondes dans le cadre du plan de cohésion sociale.

 

Vous m’aviez répondu que les outils offerts par le PCS n’étaient pas suffisants, en tant que tels, pour tenir un rôle de médiation mais qu’une recherche de partenariat avec un organisme spécialisé était en cours.

 

Où en est cette recherche de partenariat ?

 

Quand une médiation pourra-t-elle avoir lieu pour débloquer la situation dans ce quartier ?

 

 

Réponse

 

Le Bourgmestre commence par résumer les actions menées depuis avril 2011.

 

Tout d'abord, le Bourgmestre et le chef de corps ont demandé que l'agent de quartier prête une attention particulière à la situation dans cette rue.

 

Ensuite, une rencontre avec les riverains a eu lieu fin juin 2011, au cours de laquelle les autorités communales ont pu mesurer l'ampleur des dissenssions.

 

Enfin, une rencontre a également eu lieu entre la directrice du PCS et le président de la fédération des médiateurs pour évoquer les possibilités de collaboration.

 

Mais pour l'heure, c'est surtout le déménagement de certains des habitants de la rue qui a permis de résoudre une partie des soucis de voisinage qui s'y posaient. Le rapport dressé par l'agent de quartier constate ainsi qu'un certain calme est revenu depuis lors et uqe l'on ne déplore plus trop de demandes d'interventions dans la rue.

 

Pour en revenir à la médiation, les propositions formulées et la logique de collaboration possible ne sont pas très enthousiasmants ni concluants. Avoir un médiateur interne n'est pas le choix posé actuellement mais rien n'est irréversible.

Conseil communal du 31 mai 2012 : les points déposés par le MR

Allée des Arondes, Vottem, mobilité, commerce, commerçants, réaménagement du centre urbain, guerre, commémorations, guerre 14-18, guerre 40-45, nouvel hôtel de Ville, NHV, collecte des déchets, jumelages

1. Question orale relative à l’évolution de la situation Allée des Arondes à Vottem

2. Question orale relative à la gestion de la problématique de la mobilité

3. Question orale relative à l'impact des modifications du centre-ville sur le commerce

4. Question orale relative à la célébration du Centenaire de la guerre 14-18 par et sur le territoire de la Ville de Herstal

5.Proposition relative aux commémorations de l’Armistice et de la Capitulation du 8 mai 1945 sur le territoire de la Ville de Herstal

6.  Question écrite relative au nouvel Hôtel de Ville

7. Question écrite relative relative à la collecte des déchets ménagers

8.  Question écrite relative aux jumelages

01/01/2014

Question orale de J. Maus relative au malaise ressenti au sein des comités de participation

 

Question

 

Le 26 mars dernier, le Comité de participation de Vottem faisait part de sa démission collective, invoquant un manque de considération de la ville de Herstal et de ses services à son égard.

 

Le 1er avril, l’opposition a été informée que quatre autres comités avaient également fait parvenir un courrier au Collège, exprimant leur lassitude et leur découragement face aux contraintes administratives liées à la mises en place de manifestations à Herstal, mais aussi regrettant l’absence de réponse, voire même d’accusés de réception, à leurs demandes.

 

De quelle manière allez-vous rencontrer les griefs émis par les différents comités de participation ?

 

Comment expliquer le désintérêt des membres du Collège pour les demandes émises par ces organes qu’ils ont eux-mêmes créés ?

 

Réponse

 

Le bourgmestre s'est dit content de notre préoccupation : en effet, il est lui-même à l'initative de la création de ses comités, créés afin de repenser les liens entre les citoyens et l'administration.

 

Il reconnaît que les choses ne sont pas parfaites mais attribue les frustrations au fait que certains responsables de Comité auraient une vision surdimensionnée de leur rôle et des attentes trop importantes.

 

D'après lui, il est faux de dire que le Collège n'est pas à l'écoute des comités. Les deux personnes affectées au service de la Participation consacrent un nombre d'heures important aux Comités alors qu'elles doivent également gérer bien d'autres activités.

 

Concernant le Comité de participation de Vottem en particulier, une rencontre que le Bourgmestre qualifie de constructive a eu lieu. La volonté du Collège est qu'un Comité de participation subsiste avec ceux qui resteraient motivés ou ceux qui se révèleraient l'être. Le Comité de vottem se plaignait d'avoir été court-circuité par le Collège lors de la manifestation d'inauguration de l'agora space Axel Witsel. A cet égard, le Bourgmestre a souligné que l'Echevin des sports a très largement pris en charge cette inauguration mais n'a pas manqué de souligné la contribution du Comité au projet tout en regrettant leur absence lors de l'inauguration. Il ajoute également que lorsque la date de l'inaugration a été fixée, le comité était déjà démissionnaire.

 

Les autres comités ont également été entendus par le Bourgmestre, qui leur a rappelé l'importance de leur mission à ses yeux et aux yeux de l'administration communale, bien qu'elle ait des difficultés à répondre à leurs attentes, le rôle qu'ils ont à jouer et son souhait qu'ils continuent à fonctionner, que ce soit avec les membres actuels ou d'autres, si ceux-ci commencent à éprouver une certaine lassitude.

 

Plusieurs comités se plaignaient du fait que les demandes pour l'organisation de manifestations ouvertes au public (par exemple, la fête des voisins) devaient être introduites 90 jours à l'avance. Pour le bourgmestre, ce délai est nécessaire car à certaines périodes de l'année, les manifestations se multiplient et il faut laisser le temps aux services d'accomplir certaines tâches pour que les manifestations se déroulent au mieux. Ce délai peut toutefois être raccourci si les circonstances le justifient.

 

Afin d'améliorer les relations entre l'Administration communale et les Comités, le Bourgmestre envisage la mise en place d'une permanence hebdomadaire dédiée aux Comités de participation. Cette permanence de 2 ou 3 heures par semaine permettrait au Service de se consacrer au traitement des demandes émises par les Comité ou de discuter avec eux de leurs demandes ou des organisations de manifestations en cours.

13/12/2013

Question orale de J. Maus relative à la création d’un rond-point au carrefour des rues du Plope, Bonnier du chêne et Gaillard-Cheval à Vottem

 

Question

 

Serait-il envisageable de créer un rond-point au carrefour entre les rues du Plope, Gaillard-Cheval, et Bonnier du Chêne ?

 

En effet, ce carrefour, qui est un point d’accès important vers Vottem en provenance de Liège et de l’autoroute, est actuellement dangereux

 

Les automobilistes s’y engouffrent relativement vite, spécialement en venant du haut de la rue du Plope, et souvent sans grand égard pour les règles de priorité. 

 

Aucun marquage routier ne permet à l’automobiliste de savoir où prendre son virage, ni aux piétons de savoir où traverser en toute sécurité. 

 

La place disponible à cet endroit permettrait sans nul doute de créer un rond-point afin de résoudre les différents conflits de priorité et de ralentir la vitesse des automobilistes ainsi que de tracer plusieurs passages pour piétons.

 

Réponse

 

Ce carrefour est compliqué et situé très largement sur le territoire de la Ville de Liège.

 

Il est au centre de 5 voiries et est peu lisible par les automobilistes, avec une différence de niveau entre Liège et Vottem.

 

Selon la police, le dessin des rues ne se prête pas à la réalisation d'un rond pont sans redessiner une des rues au moins.

 

Une étude approfondie est nécessaire pour aménager le carrefour, avec des répercussions sur les conduites des impétrants et l'égouttage.

 

Le thème a déjà été abordé avec la Ville de Liège, avec laquelle une concertation devra avoir lieu en termes d'étude, de financement et de capacité de puiser dans le plan triennal.

 

La question sera réabordée lors de la prochaine réunion de concertation avec la Ville de Liège mais quand à la question de savoir quand cette réunion aura lieu, le Bourgmestre n'apporte pas de réponse.

09/12/2013

Conseil communal du 1er mars 2012 : les points déposés par le MR

Nouvelle image.JPG1.  Question orale relative à l'avenir du quartier Marexhe

2. Proposition de motion au Gouvernement wallon l’incitant à adopter une réforme de la procédure des licences d’armes praticable, concertée et garantissant l’emploi

3. Question orale relative à l'implication de la Ville de Herstal dans la SCRL Immo Coronmeuse

4. Proposition relative à la modification du ROI

5. Question orale relative à la création d’un rond-point au carrefour des rues du Plope, Bonnier du chêne et Gaillard-Cheval à Vottem

12/09/2012

Le programme

Au-delà de ces petites et grandes victoires, différents combats initiés par le MR depuis 2006 n’ont malheureusement pas (encore) trouvé écho auprès de la majorité.  Il va de soi que ces préoccupations demeurent au cœur de notre programme :

- Engager des gardiens de la paix

- Installer des caméras de vidéosurveillance dans les endroits sensibles et concrétiser la sécurisation des commerces via télépolice Vision

- Accentuer la lutte contre les incivilités

- Elargir le champ de passage de l’aspirateur de déchets urbains (Glutton)

- Créer un cadastre des voiries pour la réfection des voiries communales

- Finaliser enfin l’égouttage

- Installer des panneaux anti-bruits le long de toutes les autoroutes

- Concrétiser le réaménagement de la Place Gilles Gérard à Vottem

- Classer les terrils en zone naturelle et y créer des lieux de promenade

- Engager un conseiller en mobilité dont ce serait l’unique tâche

- Fluidifier le trafic à Basse-Campagne

- Améliorer l’offre de transports en commun entre les villages et le centre de Herstal

- Protéger Milmort du trafic de poids lourds en transit (signalisation, aménagements routiers)

- Diminuer les additionnels à l’IPP et au précompte immobilier

- Revoir la taxation des déchets en assurant l’application stricte du principe pollueur-payeur

- Créer un observatoire du commerce herstalien

- Recréer un accès rapide, aisé et gratuit aux commerces de l’hyper-centre

- Créer une maison de jeunes, encadrée par des éducateurs

- Interdire le port de signes religieux ostentatoires dans les écoles communales, l’administration et le CPAS

- Ne plus prendre à charge du budget communal les voitures de fonction et smartphones des échevins

- Rationnaliser les dépenses de réception, représentation, séjour, jumelages, audits etc.

 

Le programme du MR comporte aussi évidemment certaines propositions nouvelles, issues des rencontres des élus et candidats avec la population :

- Amender le nouveau système de collecte des déchets afin d’apporter une réponse au problème de place dans certains logements et de nuisances liées à la fraction organique

- Créer une prime visant à encourager la fréquentation du parc à conteneurs

- Mettre en place des récyparcs mobiles

- Créer une prime à l’installation de nouveaux commerces dans le périmètre de rénovation urbaine

- Octroyer une remise de la taxe communale additionnelle au précompte immobilier aux contribuables qui réalisent une rénovation significative de leur habitation unifamiliale ou qui transforment un immeuble composé de plusieurs petits appartements ou kots en maison unifamiliale

- Octroyer un subside pour le ravalement et l’embellissement des façades à rue d’immeubles privés non classés

- Créer des plaines de jeux dans les différents quartiers de la Ville, comprenant des modules adaptés aux enfants handicapés

- Organiser des consultations populaires sur les grands projets entrepris au niveau communal

- Développer des services en ligne de l’administration communale sans déplacement du citoyen via le timbre digital (IntelliStamp)

- Créer une crèche dans le zoning des hauts-sarts, éventuellement via un partenariat public-privé

 

Découvrez ici le programme du Mouvement Réformateur pour Herstal