02/09/2010

Conseil communal du 23 décembre 2009 : les points déposés par le MR

photo groupe MR.jpg

1.  Question orale relative à la sécurité rue Richard Heintz

18:00 Écrit par Jennifer Maus dans En direct du Conseil communal | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sécurité, mobilité |  Facebook |

26/08/2010

Le Conseil communal du 19 novembre 2009 en bref

Maison cale.jpg

- Le groupe MR a tout d’abord demandé des précisions quant à une éventuelle modification de l’heure de début des débats, vu le retard systématique du collège (entre 30 et 45 minutes).  Il s’agit d’un réel manque de respect des Echevins PS-Cdh/Eph tant vis-à-vis des conseillers que de ceux qui les ont élus, sans parler de la presse et du public présent dans la salle.

 

- La proposition de tracer un passage pour piétons Chaussée Brunehault à Vottem, à hauteur de la pompe à essence (rue Sous la Ville), n’a pas été rejetée.  Au contraire, un examen plus approfondi de cette question (notamment quant à l’estimation du nombre d’usagers potentiels de ce passage) sera réalisé dans le cadre de la prochaine réfection de la voirie.  Outre la sécurité des piétons, il s’agirait en effet, pour l’expert en mobilité Guy HUBENS, d’un bon moyen de signaler le carrefour à cet endroit.

 

- Le Conseil a marqué son accord quant à la convention d’occupation signée avec la Régie communale immobilière pour la surface commerciale et de parking sise rue Laixheau 69 (ancien magasin Aldi).  Cet espace est destiné à accueillir une partie des services communaux pendant les travaux liés au Nouvel Hôtel de ville (NHV).  Le montant à charge du budget communal pour cette occupation s’élève à 2000 EUR par mois hors charges, avec des frais de mise en état de 101.650 EUR.  Le parking de la surface ne sera pas exclusivement destiné au personnel communal concerné mais restera accessible à tous. 

 

- Le Conseil a été amené à voter la modification d’une convention liant le PAC (Présence et Actions Culturelles) de Vottem et la ville de Herstal pour les animations musicales et/ou théâtrales lors des manifestations et cérémonies relatives aux noces de Diamant, de Brillant, de Platine et de Centenaires.  Le MR a tout d’abord interrogé l’Echevin LAVERDEUR sur l’opportunité de recourir au PAC pour l’animation de ces festivités officielles.  En effet, il s’agit d’un groupement clairement apparenté au PS. 

Mais de l’aveu même de l’Echevin, nous avons alors appris que dans ce cadre, le PAC fait appel à un groupe de musiciens âgés qui travailleraient sans facture  Raison de plus pour le MR de s’interroger : la majorité PS-Cdh/Eph de la Ville recourt à un organisme proche du PS pour assurer l’animation de certaines festivités officielles de la Ville tout en sachant que cet organisme élude les obligations fiscales et sociales liées au statut des artistes ! En synthèse : la majorité cautionne la fraude sociale et fiscale dans le cadre de l’animation de festivités officielles ! 

Selon l’Echevin et le Bourgmestre, il n’y a toutefois pas de problème car le PAC prend ses propres responsabilités.  Une clause du contrat stipule en effet expressément que le PAC doit rémunérer ses prestataires de services conformément à la législation en vigueur.  La Ville est donc couverte juridiquement. Pour le Bourgmestre, c’est comme si la ville faisait appel à un traiteur qui emploie du personnel au noir : elle n’en serait pas complice…Si ce n’est qu’en l’occurrence, la ville est parfaitement au courant de la situation, ce qui est tout à fait intolérable aux yeux du MR !

Après une intervention du secrétaire communal précisant son ignorance du procédé, le bourgmestre a conclu en précisant qu’une enquête serait menée à cet égard et que la convention serait révoquée si la fraude était avérée.

Lire l'article du journal La Meuse à ce sujet

19/08/2010

Conseil communal du 19 novembre 2009 : les points déposés par le MR

photo groupe MR.jpg

1.  Question orale relative au placement d’un passage pour piétons à Vottem

2.  Question orale relative au réaménagement de la place Gilles Gérard à Vottem

3.  Question orale relative au renouvellement de la peinture sur les passages pour piétons

19/05/2010

Du 9 pour le treize !

affiche pr siteBonjour,

 

Je m’appelle Jennifer, j’ai 28 ans et je suis conseillère communale dans l’opposition.

 

Pourquoi s’investir en politique, au MR, lorsque l’on est fille et petite-fille d’ouvriers, que l’on a moins de 30 ans et que l’on habite Herstal, une commune gouvernée par le  PS depuis…euh…trop longtemps ?

 

Parce que comme vous je constate, chaque jour, que des gens font l’effort de travailler alors qu’ils gagnent à peine mieux – voire moins – que s’ils étaient au chômage.  Que des personnes qui ont trimé toute leur vie ont tout juste de quoi vivre décemment une fois l’âge de la retraite atteint.  Que l’on peut avoir peur pour sa personne et ses biens lorsque l’on se promène dans les rues ou lorsque l’on est sur son lieu de travail.  Que des femmes, dans notre pays, sont parfois contraintes de se dissimuler derrière des vêtements qui les coupent du restent du monde.  Que l’on parle d’Europe mais que l’on ne parvient pas à une solution négociée au sujet d’une portion infime d’un territoire qui n’est déjà pas bien grand, parce que des hommes politiques flamands, pas toujours en phase avec ceux qu’ils représentent, ont décidé qu’il en serait ainsi.

 

Alors, j’ai envie que cela change.   Et plutôt que de montrer ma désapprobation en boycottant un scrutin dont je ne voulais pas, je m’investis pour mes idées.

 

Il est temps de continuer à diminuer les charges sociales et fiscales qui pèsent sur le travail pour un meilleur salaire-poche, de réduire les coûts à l’embauche pour inciter les entreprises à engager du personnel,  de poursuivre la revalorisation des pensions les plus faibles ainsi que l’alignement de celle des indépendants sur celle des salariés, de supprimer enfin totalement la cotisation de solidarité qui frappe les pensionnés, de promouvoir une police de proximité efficace, de moderniser la justice, de voter l’interdiction du port ostentatoire de signes religieux pour les fonctionnaires, parlementaires et autres représentants de l’état dans l’exercice de leur mission, de garantir la défense des francophones dans un Etat belge modernisé sur base d’une solution négociée entre les communautés et régions.

 

Si vous aussi, vous pensez qu’il faut que ça change, faites entendre votre voix !

 

Si vous voulez du 9 pour le treize, votez pour moi !

 

Jennifer MAUS

 9e effective à la Chambre

15/04/2010

Question orale de J. Maus relative à la gare de Herstal

gare de Herstal

Question

 

Début 2009, la Ville a décidé de cofinancer, avec la SNCB, une étude permettant de fixer les objectifs partagés dans le dossier de réhabilitation du site de la gare.

 

Cette étude devait envisager le problème du stationnement, l’articulation des différents modes de déplacement, l’avenir de l’ancien bâtiment et la création d’un nouveau, ainsi que l’occupation des terrains actuellement en friche.

 

Pouvez-vous nous dire où en est cette étude ?  Qu’en est-il ressorti jusqu’ici ?

 

Le projet de zone d’activités économiques (avec la SPI+) est-il maintenu ?

 

Sera-t-on en mesure de respecter les délais fixés par l’Europe pour l’utilisation de l’enveloppe de subsides ?

 

L’idée d’un passage sous voie est-elle toujours à l’ordre du jour ?  En effet, tant les usagers que les riverains ne sont pas favorables à cette idée, pour des raisons de sécurité.

 

Réponse

 

L’étude en question est en cours et déjà bien avancée sur plusieurs points :

-         le sort de la gare actuelle

-         le moyen de créer la liaison entre les 2 cotés du chemin de fer

-         l’implantation éventuelle d’une nouvelle gare à droite des voies en venant de Coronmeuse (plus proche du carrefour Marexhe)

-         l’affectation du terrain à l’arrière de la gare (cour marchandises)

 

Des plans existent déjà.  Ils ont notamment été présentés à la SPI+, qualifiée par le Bourgmestre de « partenaire intéressé et intéressant ».  Elle serait en effet intéressée d’aménager, sur la cour aux marchandises, un espace entreprises.  L’ancienne gare servirait de bâtiment d’accueil pour entreprises naissantes

 

Un rendez-vous a été pris entre les partenaires (SNCB, SPI+ et Ville de Herstal) pour novembre 2009 afin de passer au montage financier (c'est-à-dire, la fixation du prix, les modalités pour la cession par la SNCB de la gare et du terrain, les possibilités de financement que la SPI+ peut obtenir de la Région Walonne).

 

Actuellement, l’idée d’un passage sous voie est maintenue mais plus sécurisé que ce qui était initialement prévu.  Le Bourgmestre précise que le dossier sera présenté lorsque la demande de permis sera introduite.

 

Lire l’article de La DH

06/11/2009

Conseil communal du 24 septembre 2009 : les points déposés par le MR

photo groupe MR

1.  Question orale relative aux problèmes de sécurité et de vandalisme rue Emile Muraille

2.  Question orale relative à la mendicité à Herstal

3.  Question orale relative à l’ouverture du musée communal pendant les vacances

4.  Question orale relative aux craintes des commerçants concernant le réaménagement de la Place Jean Jaurès

5.  Proposition relative à la création d’un centre culturel virtuel Herstalien

23/09/2009

Question orale de J. Maus relative au projet d’implantation du stade du Standard à Coronmeuse

standard

Question

 

Il nous est revenu qu’une réunion de concertation entre les autorités de la Ville de Liège, de la ville de Herstal et différents comités de quartier aurait eu lieu fin juin au sujet du projet d’implantation du stade du Standard à Coronmeuse.  Confirmez-vous cette information ? Le cas échéant, quels sont les éléments nouveaux apparus lors de cette réunion dans le cadre de ce dossier qui demeure assez flou ?

 

Lors d’une précédente interpellation à ce sujet, vous nous aviez fait savoir que le Bourgmestre de la Ville de Liège s’était engagé par courrier à tenir compte des craintes émises tant par les habitants que par les autorités herstaliennes en termes d’urbanisme, de mobilité, de sécurité, d’ordre public, etc. et à associer la ville de Herstal à la réflexion.  Qu’en est-il ? Le site de Coronmeuse est-il définitivement le site sur lequel se porte le choix du Standard et de la ville de Liège ? Une réunion entre les autorités des deux villes a-t-elle déjà eu lieu ?  De quelle manière les craintes énoncées ci-dessus sont-elles prises en compte ?  Des ébauches de réflexion ont-elles déjà été abordées ? 

 

Un certain flou entoure l’implantation exacte du futur stade.  Pouvez-vous nous dire si celle-ci concernera la patinoire, le site actuel des Halles des foires et/ou le Parc Astrid ? Les Halles des foires sont-elles appelées à disparaître ou à trouver une autre localisation ?

 

Une étude de faisabilité a été commandée au SEGEFA, en collaboration avec la SPI+.  Connaissez-vous l’état d’avancement de cette étude ?  L’impact économique en termes de retombées pour nos commerçants a-t-il été évalué ?

 

La police de Herstal sera-t-elle amenée à assurer la sécurité lors des matches ? Quel sera le coût pour la ville ?

 

Réponse

 

Une réunion a bien eu lieu en juin dernier, en l’hôtel de Ville de Liège, avec des représentants de différents comités de quartier de Liège et de Herstal, ainsi que les autorités des deux villes pour faire le point sur ce dossier.

 

Le club du standard a besoin d’un nouveau stade, répondant aux normes européennes.  Il a financé une étude qui s’est clôturée en novembre 2008.  Parmi les différents sites possibles, le site de Coronmeuse tient la corde tant auprès du club que de la SPI+ et de la Ville en raison notamment de l’espace disponible, du caractère public du propriétaire, de la desserte en transports publics avec la perspective du tram et de la nécessité de réaménager le site, avec le Hall des foires qui n’est plus adapté et la vétusté de la patinoire. Rien n’est cependant définitif.

 

Dans les courriers envoyés à la ville de Liège, le bourgmestre a attiré l’attention sur les craintes des herstaliens en termes d’urbanisme, de mobilité, de sécurité, d’ordre public, etc.  La question du commerce n’a pas été abordée mais cela lui paraît pertinent de s’interroger.

 

Ce dossier relève de l’autonomie du Standard et de la ville de Liège mais il faut que la ville de Herstal soit associée afin de préserver les intérêts de ses habitants et plus particulièrement des riverains et du quartier en pleine revitalisation urbaine.  D’où l’intérêt d’avoir participé à la réunion qui s’est tenue fin juin.

 

Il ressort de cette réunion que le dossier s’est précisé depuis le lancement des premières études.  Un échange de terrains entre la ville de Liège et la Région wallonne a été validé en conseil communal le 25 juin.  D’autre part,  les différents acteurs ont la volonté de mener une réflexion globale quant au réaménagement du site (pôle de loisirs, parc, école pour handicapés, etc.)  Enfin, le bourgmestre de Herstal a rappelé sa volonté d’être associé à ce projet, même si le site est sur Liège.  Tout en se réjouissant  du développement du Standard qui est une vitrine pour le pays de Liège, il a rappelé ses appréhensions par rapport à l’installation d’un stade à cet endroit ( sécurité, propreté, intégration urbanistique, mobilité, accessibilité au stade et à la ville de Herstal les jours de matches…).  Il a également profité de l’occasion pour insister sur la nécessité de poursuivre le tram au-delà de Coronmeuse jusque basse campagne

 

Quant à la police de Herstal, elle devrait également contribuer à assurer la sécurité lors des matches