28/10/2010

Conseil communal du 1er avril 2010 : les points déposés par le MR

photo groupe MR.jpg

1.  Question orale relative au tracé du tram sur Herstal

2. Question orale des groupes ECOLO/MR/PTB+ relative à l’acquisition de deux berlines

3.  Question orale relative au devenir du hall omnisports de Vottem

4.  Question orale relative au choix du futur support pour bulletins de vote

 

23/09/2010

Le Conseil communal du 28 janvier 2010 en bref

Maison cale.jpg

- Les préoccupations des 57 occupants de places de parking en-dessous de l’immeuble « Mercator » situé rue des Mineurs ont été relayées.  Ces emplacements, parmi lesquels 27 sont occupés par des propriétaires, 11 par des habitants et 19 par des locataires, font l’objet d’une procédure d’expropriation par la Régie Communale Urbeo dans le cadre de la construction du Nouvel Hôtel de Ville.   La question se pose donc de savoir où vont stationner les occupants de ces emplacements, dans une rue déjà fort saturée.

Le Bourgmestre faisant fonction a tout d’abord rappelé que le prix d’acquisition sera fixé sur base d’expertises réalisées par des professionnels.  Il a ensuite promis que des emplacements de remplacement seront proposés aux personnes concernées pendant les travaux.  Après ceux-ci, les propriétaires pourront bénéficier d’un emplacement dans le NHV (garage fermé ou simple box, il est trop tôt pour le dire).

 

- Suite à un courrier du Comité de participation de Marexhe, la sécurité rue Saint-Lambert à Herstal, au lieu-dit « le Casino », a été évoquée.  En effet, le 19 décembre 2009, une enseigne de plusieurs mètres et d’une dizaine de kilos s’est détachée de la façade et fracassée sur le trottoir.  Si l’incident était survenu quelques heures auparavant, lorsque les enfants quittaient l’école toute proche, cela aurait pu tourner au cauchemar.  Vu l’état du bâtiment, un bloc de béton d’approximativement 2 mètres menace à son tour de s’effondrer sur le trottoir.  Il semble donc urgent de prendre des mesures afin de protéger les piétons et véhicules circulant à cet endroit.

Le Bourgmestre a répondu que les ouvriers communaux ont sécurisé l’endroit le 22 décembre.  Par ailleurs, un architecte-expert de la commune a été chargé de vérifier qu’il n’y avait plus de danger.

 

- Le MR s’est abstenu sur le vote du projet de marché de travaux pour la construction d’un nouveau centre administratif (Nouvel Hôtel de Ville)  Le MR rejoint la volonté de la majorité d’offrir de meilleures conditions de travail au personnel communal et d’améliorer l’accueil des visiteurs, dans des locaux moins vétustes et plus adaptés.  Il en va de même quant au souhait de regrouper les services communaux et du CPAS, actuellement éclatés, en un seul endroit.  A cet égard, il faut toutefois noter, comme l’a confirmé la réponse à ma question orale posée en octobre 2009, que la capacité du NHV ne sera pas suffisante pour regrouper tous les services, alors que cet objectif était pourtant clairement mentionné dans le règlement du concours visant à désigner l’auteur de projet (Section II, point 1.2. : « construction d’un centre administratif regroupant tous les services communaux et du CPAS.  Construction adaptée aux besoins actuels et futurs de l’Administration, performante en matière énergétique, accessible aux personnes à mobilité réduite).  Comme l’a relevé la CCATM (Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité), qui a émis un avis défavorable sur le projet, le bâtiment envisagé est futuriste et ne s’intègre pas au bâti existant.  La toiture « écologique » envisagée pose aussi question en ce qui concerne son entretien et le coût de celui-ci.  Par ailleurs, le problème de parking dans le cadre du réaménagement de la place n’est toujours pas résolu.  Des places de stationnement seront créées pour le NHV, mais on sait d’ores et déjà que leur nombre ne sera pas suffisant par rapport aux besoins, d’autant que le projet de NHV supprime par ailleurs des parkings existants dans la rue des Mineurs (résidence Mercator).  Où vont se garer les riverains, mais aussi les membres du personnel communal n’ayant pas de place au sein de la nouvelle structure ou encore les visiteurs ?  Au point de vue économique, la construction du NHV entraînera la disparition de certains commerces assez attractifs sur le territoire communal alors que d’autre part, le réaménagement du centre urbain, avec ses nouveaux sens de circulation et son manque de places de stationnement, suscite déjà les pires craintes auprès des acteurs économiques locaux.  Enfin, en dépit de l’obtention d’importants subsides, une importante partie du coût du NHV reste à charge du budget communal.  A cela, il faut rajouter le coût des indemnités d’expropriation, sans compter l’actuelle maison communale, qui devra être restaurée puisqu’elle demeure.  Cet argent, qui provient de la poche du contribuable, aurait pu être utilisé pour des priorités plus urgentes : état des routes, des écoles, égouttage, etc.), et ce, d’autant plus que les taxes sont très élevées.

Le Bourgmestre a répondu que le permis a été octroyé le 15 janvier 2010 et que le marché doit être lancé obligatoirement afin de ne pas perdre les subsides du FEDER.

Lire l'article du journal La Meuse

16/09/2010

Conseil communal du 28 janvier 2010 : les points déposés par le MR

photo groupe MR.jpg

1.  Question orale relative à l’application des sanctions administratives communales (reportée à la demande du Bourgmestre faisant fonction)

2.  Question orale relative au parking rue des Mineurs

3.  Question orale relative au projet d’implantation du centre culturel turc sur le site des anciennes usines Forir

 

09/09/2010

Le Conseil communal du 23 décembre 2009 en bref

Maison cale.jpg

- Il a été demandé de mettre à sens unique la rue Richard Heintz dans un souci de sécurité.  En effet, en raison du stationnement, la rue est trop étroite pour permettre le croisement de véhicules en toute sécurité.  Par ailleurs, s’agissant d’une ligne droite, la vitesse y est souvent excessive.  Enfin, les travaux en cours sur le Boulevard Zenobe Gramme y ont amené davantage encore de trafic de transit.  Il est temps de réagir, d’autant qu’un enfant a été heurté par un véhicule à cet endroit.

Le Commissaire HUBENS, expert en mobilité, a confirmé que la circulation devient de plus en plus difficile dans cette rue du fait du comportement de certains conducteurs, non respectueux du code de la route, mais aussi du nombre de véhicules en stationnement dans cette rue, en croissance suite aux constructions de ces dernières années.  Il a également confirmé que la fermeture de la rue des Mineurs durant quelques semaines dans le cadre des travaux sur les Boulevards n’a fait qu’amplifier les problèmes.  Toutefois, une mise à sens unique n’est selon lui, pas souhaitable à court-terme car le risque est alors de voir la vitesse augmenter dans cette rue.  Le Plan Communal de Mobilité (PCM) préconise cependant cette mise en sens unique, mais ce ne sera pas le cas dans l’immédiat

 

- L’Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW) a proposé aux communes l’adoption d’une motion demandant aux autorités fédérales un « plan d’urgence » pour démarrer dès 2010 la réforme prévue par la loi du 15 mai 2007 sur la sécurité civile.  Cette loi fixe notamment un mécanisme financier permettant un rééquilibrage de la prise en charge des coûts des services d’incendie, à hauteur de 50/50 à terme entre le fédéral et les communes, contre une répartition actuelle avoisinant les 90% à charge des communes et seulement 10% financés par l’autorité fédérale. 

Le MR, qui envisageait initialement de voter favorablement à cette motion, s’est finalement abstenu.  En effet, la majorité communale a apporté certaines modifications au texte soumis par l’UVCW afin de demander le maintien de l’intercommunale liégeoise d’incendie (ILE) dans le cadre de la création des nouvelles zones de secours prévue par la loi. Or, il s’agit pour le MR, par ailleurs bien conscient de la qualité du travail fourni par le personnel de l’intercommunale, d’un combat d’arrière-garde qui revient à défendre un système qui coûte cher aux contribuables herstaliens (près de 40 EUR par habitant pour les communes membres de l’ILE).  Ce sujet avait déjà été discuté lors du Conseil communal du 24 avril 2008.

02/09/2010

Conseil communal du 23 décembre 2009 : les points déposés par le MR

photo groupe MR.jpg

1.  Question orale relative à la sécurité rue Richard Heintz

18:00 Écrit par Jennifer Maus dans En direct du Conseil communal | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sécurité, mobilité |  Facebook |

26/08/2010

Le Conseil communal du 19 novembre 2009 en bref

Maison cale.jpg

- Le groupe MR a tout d’abord demandé des précisions quant à une éventuelle modification de l’heure de début des débats, vu le retard systématique du collège (entre 30 et 45 minutes).  Il s’agit d’un réel manque de respect des Echevins PS-Cdh/Eph tant vis-à-vis des conseillers que de ceux qui les ont élus, sans parler de la presse et du public présent dans la salle.

 

- La proposition de tracer un passage pour piétons Chaussée Brunehault à Vottem, à hauteur de la pompe à essence (rue Sous la Ville), n’a pas été rejetée.  Au contraire, un examen plus approfondi de cette question (notamment quant à l’estimation du nombre d’usagers potentiels de ce passage) sera réalisé dans le cadre de la prochaine réfection de la voirie.  Outre la sécurité des piétons, il s’agirait en effet, pour l’expert en mobilité Guy HUBENS, d’un bon moyen de signaler le carrefour à cet endroit.

 

- Le Conseil a marqué son accord quant à la convention d’occupation signée avec la Régie communale immobilière pour la surface commerciale et de parking sise rue Laixheau 69 (ancien magasin Aldi).  Cet espace est destiné à accueillir une partie des services communaux pendant les travaux liés au Nouvel Hôtel de ville (NHV).  Le montant à charge du budget communal pour cette occupation s’élève à 2000 EUR par mois hors charges, avec des frais de mise en état de 101.650 EUR.  Le parking de la surface ne sera pas exclusivement destiné au personnel communal concerné mais restera accessible à tous. 

 

- Le Conseil a été amené à voter la modification d’une convention liant le PAC (Présence et Actions Culturelles) de Vottem et la ville de Herstal pour les animations musicales et/ou théâtrales lors des manifestations et cérémonies relatives aux noces de Diamant, de Brillant, de Platine et de Centenaires.  Le MR a tout d’abord interrogé l’Echevin LAVERDEUR sur l’opportunité de recourir au PAC pour l’animation de ces festivités officielles.  En effet, il s’agit d’un groupement clairement apparenté au PS. 

Mais de l’aveu même de l’Echevin, nous avons alors appris que dans ce cadre, le PAC fait appel à un groupe de musiciens âgés qui travailleraient sans facture  Raison de plus pour le MR de s’interroger : la majorité PS-Cdh/Eph de la Ville recourt à un organisme proche du PS pour assurer l’animation de certaines festivités officielles de la Ville tout en sachant que cet organisme élude les obligations fiscales et sociales liées au statut des artistes ! En synthèse : la majorité cautionne la fraude sociale et fiscale dans le cadre de l’animation de festivités officielles ! 

Selon l’Echevin et le Bourgmestre, il n’y a toutefois pas de problème car le PAC prend ses propres responsabilités.  Une clause du contrat stipule en effet expressément que le PAC doit rémunérer ses prestataires de services conformément à la législation en vigueur.  La Ville est donc couverte juridiquement. Pour le Bourgmestre, c’est comme si la ville faisait appel à un traiteur qui emploie du personnel au noir : elle n’en serait pas complice…Si ce n’est qu’en l’occurrence, la ville est parfaitement au courant de la situation, ce qui est tout à fait intolérable aux yeux du MR !

Après une intervention du secrétaire communal précisant son ignorance du procédé, le bourgmestre a conclu en précisant qu’une enquête serait menée à cet égard et que la convention serait révoquée si la fraude était avérée.

Lire l'article du journal La Meuse à ce sujet

19/08/2010

Question orale de J. Maus relative au réaménagement de la Place Gilles Gérard à Vottem

Question

 

A présent que le PCM est clôturé et que les crédits nécessaires ont été inscrits au budget, quand la majorité chargera-t-elle un auteur de projet de réaliser l’étude relative au réaménagement de la Place Gilles Gérard à Vottem ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre a tout d’abord reconnu qu’il s’agit d’un dossier qui me tient à cœur.  En effet, je suis déjà intervenue à de nombreuses reprises pour demander un réaménagement de la Place.

 

Il m’a une nouvelle fois rejointe quant à la nécessité d’une révision complète de l’aménagement de cette place et des accès à celle-ci.

 

Une étude a été lancée il y a quelques mois au sein de la SRWT (Société Régionale Wallonne des Transports).  En effet, la Place de Vottem correspond également à un arrêt terminus de plusieurs lignes de Bus.  C’est donc en raison de l’importance des transports en commun sur la place que la SRWT s’est proposée de prendre à ses frais l’étude (esquisse d’aménagement), qui englobera une réflexion esthétique ainsi qu’une analyse en matière de mobilité douce (piétons et vélos).  Cette étude tiendra également compte du marché hebdomadaire du mardi.

 

Le Bourgmestre a enfin précisé qu’un contact a encore été pris en octobre 2009 avec la personne chargée du dossier au sein de la SRWT. Cette dernière a assuré que le dossier avance et que les premiers résultats seront présentés prochainement.