11/04/2014

Question orale de J. MAUS relative au stationnement payant dans le centre de Herstal

Question

 

Le stationnement payant suscite de vives inquiétudes tant auprès des commerçants du centre de Herstal qu'auprès des clients et employés de ceux-ci et des riverains.

 

Bien que le principe du stationnement payant soit connu depuis 2011, et en dehors des articles de presse parus très récemments à ce sujet, les conseillers communaux sont actuellement toujours dans l'ignorance en ce qui concerne les modalités concrètes de celui-ci.

 

Le stationnement payant aura immanquablement un impact considérable sur l'activité des indépendants établis dans l'hyper-centre. Si les informations en ma possession sont exactes, ceux-ci vous ont fait part de 4 revendications, à savoir :

- 30 minutes gratuites en zone orange

- une indication des parkings et de leurs tranches horaires gratuites

- la possibilité pour les commerçants d'offrir tout ou partie des frais de stationnement à leurs clients moyennant une intervention de la Ville (système de jetons)

- la possibilité d'utiliser les cartes d'abonnement et cartes riverains à la piscine communale et sur le parking Browning

Dans quelle mesure allez-vous tenir compte de ces revendications qui ne semblent pas du tout fantaisistes, mais au contraire, très raisonnables ?

 

La Ville va-t-elle intervenir de manière plus importante dans les frais de parking des clients des commerces dans l'attente de la construction du parking derrière le nouvel hôtel de Ville (NHV) étant donné qu'avant la fin des travaux, l'offre restera insuffisante ?

 

Envisagez-vous de revoir le prix annoncé pour les cartes d'abonnements au bénéfice des travailleurs des entreprises herstaliennes afin de sauvegarder l'emploi tant indépendant que salarié ?

 

Envisagez-vous une réunion de concertation ou au moins, d'information des

riverains concernés ?

 

Avez-vous rencontré la direction du Collège St Lambert afin de trouver une solution pour le stationnement de ses professeurs, qui semble problématique ?

 

Au vu de l'importance du sujet, envisagez-vous une commission extraordinaire afin d'en débattre avec l'ensemble des groupes politiques représentés au Conseil ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre a commencé par justifier le fait que les Conseillers n'aient pas eu connaissance des modalités concrètes du stationnement payant plus tôt. Selon lui, c'est parce que le Collège n'était pas prêt à avancer dans les négociations avec le partenaire privé. Aujourd'hui, après différentes consultations juridiques et la création de la poche de parking Browning, c'est le cas. En termes d'agenda, les règlements pourront être soumis au Conseil communal à la fin du mois de septembre, après être passés en Collège le 16. Le stationnement deviendrait donc payant dès janvier 2014, après approbation de la tutelle.

 

Rien ne sera finalisé avant le Collège du 16 et de nombreux échanges sont encore prévus avec Besix Park d'ici là. Toutefois, le Bourgmestre a estimé que certaines informations pouvaient déjà être communiquées sur l'état d'avancement des discussions.

 

C'est ainsi que des contacts ont pu avoir lieu avec les commerçants qui le souhaitaient, lesquels ont formulé plusieurs demandes complémentaires que le bourgmestre s'est engagé à transmettre à Besix Park pour examen.

 

Les Conseillers auront l'occasion de discuter des différents règlements dans le cadre des commissions qui seront organisées avant le Conseil de septembre au cours duquel ceux-ci seront soumis au vote. Il n'y aura aucun groupe de travail spécifique.

 

En ce qui concerne les travailleurs du centre qui ne sont pas domiciliés à Herstal (et ne peuvent donc pas utiliser une carte riverains), le Bourgmestre garantit qu'ils disposeront de facilités et d'un tarif réduit. Il espère par ailleurs que le Collège St Lambert trouvera une solution pour ses professeurs, comme la FN l'a fait pour ses salariés.

 

Enfin, une vaste campagne d'information sera organisée à destination des riverains concernés une fois les règlements adoptés.

 

Le Bourmgestre clôture en confirmant sa volonté de passer au stationnement payant, malgré la pétition et la manifestation organisée avant le Conseil. En effet, il rappelle que l'on vit dans un état de droit et que déchirer les contrats déjà signés avec Besix Park serait, selon lui, “de la folie totale et de l'irresponsabilité”. Au-delà de la contrainte juridique, il se dit convaincu d'avoir choisi la bonne solution en ce qu'elle permettra d'assurer une plus grande rotation des voitures en évitant les voitures ventouses et de mieux partager l'espace public entre les différents utilisateurs (salariés, commerçants, riverains,etc). Il insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une privatisation de l'espace public, mais d'un partenariat avec une maitrise publique conservée.

 

Le MR espère que cette “maîtrise publique préservée” sera démontrée concrètement par la prise en compte des revendications légitimes des commerçants...

 

Lire l'article du journal La Meuse

 

Lire l'article de la Dernière Heure

 

Lire les articles parus après le conseil sur l'issue des négociations avec Besix ainsi que sur les cartes riverains

Les commentaires sont fermés.