17/02/2014

Question orale de J. MAUS relative à l’appel à projets « propreté publique et déchets sauvages »

Question

 

Notre ville est régulièrement pointée du doigt pour ses problèmes de propreté publique.

 

La région wallonne a lancé un appel à projets portant sur la propreté publique et la lutte contre les déchets sauvages.

 

L’objectif de cet appel à projet est d’aider les opérateurs de terrain à structurer une action novatrice et originale qui puisse agir progressivement et durablement sur les causes de la saleté, sur les comportements, sur les facteurs induisant les incivilités (comme jeter ses déchets sur la voie publique), et sur ceux encourageant la propreté.

 

La date de clôture de remise des projets a été fixée au 31 janvier 2013.

 

La Ville a-t-elle rentré un dossier dans le cadre de cet appel à projets ? Si oui, quelles sont les actions proposées et en quoi sont-elles une plus-value par rapport à ce qui existe déjà ? Si non, pourquoi ?

 

Réponse

 

Selon l'Echevin, le collège n'a pas attendu cet appel à projets pour agir. Il existe en effet déjà une journée de la propreté à laquelle participent les écoles et les associations, et dont le but est la sensibilisation et la modification du comportement de certaines personnes.

 

Cette journée rencontre un certain succès. Dès lors, le Collège a rentré un projet mettant en avant cette initiative dans le but d'obtenir des subventions. Il est toutefois acquis que la démarche se fera, même si ces subventions ne sont pas obtenues.

 

Le MR ne peut que regretter que la majorité n'ait pas mis à profit l'appel à projets pour développer de nouvelles initiatives en matière de propreté publique, malgré les effets d'annonce pendant la campagne électorale.

Les commentaires sont fermés.