05/02/2014

Question orale de J. MAUS relative au placement des égouts rue de l’Amitié et du Patar

Question

 

Les habitants des rues de l’Amitié et du Patar attendent patiemment l’installation d’égouts dans leurs rues depuis de très nombreuses années.

 

Cette fois devrait être la bonne.  Pouvez-vous confirmer que les égouts seront bien installés pour le mois de mars 2013 ?

 

En ce qui concerne la rue du Patar, pouvez-vous confirmer que les égouts iront au-delà de la dernière maison de la rue de manière à couvrir les terrains constructibles non encore bâtis actuellement qui s’y trouvent ?

 

Selon certains riverains, le gabarit et le débit des égouts de la rue verte serait insuffisant pour faire la jonction avec ceux à venir de la rue de l’amitié, de sorte que ces derniers seraient plutôt raccordés à de plus grosses conduites passant le long du chemin de fer ?  Confirmez-vous cette information ? Des expropriations sont-elles à réaliser dans cet objectif ? Où en sont les démarches à cet égard ?

 

Enfin, est-il envisagé, après le placement d’égouts, d’équiper la rue de l’Amitié de trottoirs et de ralentisseurs de vitesse afin d’y garantir la sécurité des piétons ?

 

Réponse

 

Les futurs égouts étant appelés à rejoindre un collecteur existant le long du chemin de fer, des emprises s'avèrent nécessaires.

 

En tant que pouvoir adjudicateur, c'est l'AIDE (Association Intercommunale pour le Démergement et l'Epuration) qui a mandaté le comité d'acquisition d'immeubles (CAI) pour la réalisation de celles-ci. Des négociations sont actuellement en cours avec les différents propriétaires concernés.

 

C'est seulement une fois l'accord de tous les propriétaires obtenu que l'AIDE pourra lancer les procédures visant à attribuer le marché de travaux. Après accord de ensemble des parties concernées (AIDE, Ville de Herstal, Tutelle générale et SPGE) sur la désignation de l'adjudicataire, l'entreprise choisie recevra alors notification du marché et ordre de commencer les travaux.

 

Le Bourgmestre s'est donc reconnu dans l'impossibilité de communiquer avec certitude un timing pour le placements des égouts. En effet, le refus d'un seul propriétaire dans le cadre des négociations avec le CAI peut bloquer toute la procédure.

 

Par ailleurs, aucun projet d'aménagement de la voirie n'est prévu, le dossier subsidié ne concernant que l'égouttage. La décision de construire des trottoirs ou d'effectuer des travaux visant à ralentir la vitesse peut toutefois être prise par la Ville ultérieurement, sur fonds propres et/ou moyennant l'obtention d'autres subsides.

Les commentaires sont fermés.