06/01/2014

Question orale de J. Maus relative à l’évolution de la situation Allée des Arondes à Vottem

 

Question

 

Lors du conseil d’avril 2011, je vous avais interrogés sur la possibilité de mettre en place une médiation entre les habitants de l’Allée des Arondes dans le cadre du plan de cohésion sociale.

 

Vous m’aviez répondu que les outils offerts par le PCS n’étaient pas suffisants, en tant que tels, pour tenir un rôle de médiation mais qu’une recherche de partenariat avec un organisme spécialisé était en cours.

 

Où en est cette recherche de partenariat ?

 

Quand une médiation pourra-t-elle avoir lieu pour débloquer la situation dans ce quartier ?

 

 

Réponse

 

Le Bourgmestre commence par résumer les actions menées depuis avril 2011.

 

Tout d'abord, le Bourgmestre et le chef de corps ont demandé que l'agent de quartier prête une attention particulière à la situation dans cette rue.

 

Ensuite, une rencontre avec les riverains a eu lieu fin juin 2011, au cours de laquelle les autorités communales ont pu mesurer l'ampleur des dissenssions.

 

Enfin, une rencontre a également eu lieu entre la directrice du PCS et le président de la fédération des médiateurs pour évoquer les possibilités de collaboration.

 

Mais pour l'heure, c'est surtout le déménagement de certains des habitants de la rue qui a permis de résoudre une partie des soucis de voisinage qui s'y posaient. Le rapport dressé par l'agent de quartier constate ainsi qu'un certain calme est revenu depuis lors et uqe l'on ne déplore plus trop de demandes d'interventions dans la rue.

 

Pour en revenir à la médiation, les propositions formulées et la logique de collaboration possible ne sont pas très enthousiasmants ni concluants. Avoir un médiateur interne n'est pas le choix posé actuellement mais rien n'est irréversible.

Les commentaires sont fermés.