03/09/2012

Question orale de J. Maus relative à l’effondrement de chaussée rue de Hermée

Question

 

Fin décembre, la rue de Hermée s’est effondrée à hauteur de l’église de Pontisse.

 

Il semble que la responsabilité de l’entrepreneur chargé de la construction des deux immeubles au coin de la rue Colonel Speesen soit engagée.

 

Pouvez-vous nous dire si l’ensemble des coûts et travaux à réaliser pourront lui être imputés ou si ceux-ci seront en partie à charge de la Ville ?

 

La stabilité de la chaussée est-elle aujourd’hui garantie ?

 

Quand la chaussée pourra-t-elle, sans risque, être de nouveau ouverte à la circulation dans les deux sens ?

 

Réponse

 

Les autorités ont effectivement constaté l'effondrement de la rue. Les terres et palplanches s'étant effondrés sur le chantier privé, le filet d'eau et le trottoir se sont désolidariés de la voirie et les impétrants se sont retrouvés à ciel ouvert. La Ville a donc réagi en fermant la voirie et en mettant en place une déviation

 

Le représentant de la société propriétaire du site a été entendu par le Bourgmes et les techniciens, et un arrêté a été dressé lui imposant de désigner un expert en stabilité puis de faire les travaux préconisés par celui-ci.

 

L'entrepreneur a donc mandaté un expert et fait réaliser une première phase de travaux, ce qui a permis de réouvrir la voirie dans un sens. Dans les prochaines semaines, les travaux devraient se finaliser et un rapport de l'expert devrait tomber permettant, après analyse par services, d'ouvrir la voirie dans les deux sens.

 

L'ensemble des coûts (signalisation, main d'oeuvre etc) sera facturé à l'entrepreneur. La Ville n'ayant pas avancé trop de fonds dans cette affaire, le risque de difficultés financières dans le chef de l'entrepreneur n'est pas trop grave.

Les commentaires sont fermés.