28/08/2012

Le Conseil communal du 24 novembre 2011 en bref

- Le Conseil a reparlé du PPP stationnement et parkings.  En effet, la Ville de Herstal et Urbeo ont attribué la concession conjointe de services pour l’exploitation du stationnement payant en voirie et l’exploitation de parcs de stationnement à un partenaire privé, Besix Park.

A partir de là, Besix Park va être invité à signer une convention cadre qui organisera l’ensemble des modalités d’exécution de la Concession conjointe de services et donc du partenariat.  Cette convention sera soumise au vote du Conseil.

Besix Park constituera avec Urbeo Invest (filiale publique créée entre Urbeo et la SRL) une société d’économie mixte.  C’est cette société d’économie mixte qui désignera plus tard un prestataire chargé de gérer au quotidien le parking derrière NHV et le stationnement en voirie.  Elle pourra conclure cette convention de services d’exploitation, soit avec Besix directement, soit avec une entreprise liée à Besix mais avec la garantie de celle-ci.

En ce qui concerne le stationnement en voirie, un règlement communal de stationnement devra être adopté par la Ville.

En ce qui concerne les parcs de stationnement, Besix participera à leur conception et examinera les projets de dossier de demande de permis relatifs aux ouvrages qui les abriteront.  Besix participera ensuite au suivi de la construction de ces ouvrages. 

A titre de parcs de stationnement, il ne reste aujourd’hui plus que le parking derrière NHV.  En effet, comme déjà expliqué lors du conseil communal du 6 octobre concernant le PPP promotion Marexhe, l’idée d’un parking souterrain à Marexhe a du être abandonnée.  

Derrière le NHV, le coût du parking sera réparti entre la ville, les utilisateurs (puisqu’il sera payant) et le partenaire privé.  Celui-ci est prêt à y investir plusieurs millions pour en avoir l’exploitation, sans garantie sur sa rentabilité.  En effet, le Bourgmestre rappelle qu’il y aura aussi le tram avec un parking P+R gratuit arrêts plus loin…

Le MR n’a pas plus soutenu la majorité sur cette voie qu’en avril.  Si l’on prend l’exemple de Visé, le parking est gratuit et a même été agrandi.  Le commerce y est florissant, et les gens (échevins herstaliens compris) aiment s’y promener.  Ce parking payant, tout comme les nouveaux sens de circulation qui détournent la circulation du centre vers les Boulevards et le fait que le tram contournera les quartiers, se fera au détriment des commerces du centre de Herstal, des clients qui veulent les fréquenter, et des habitants du centre-ville.  Le Bourgmestre parle de systèmes de demi-heures gratuites mais qui les financera ? Les commerçants devront-ils de nouveau y aller de leur poche ? 

 

-  Le plan d’implantation du Marché de Herstal a été modifié pour la énième fois (suppression du bas de la rue Laixheau jusqu’au numéro 23 inclus côté impair, jusqu’au numéro 18 non inclus côté pair et en prenant une partie de la rue Croix-Jurlet, de l’angle avec la rue Laixheau à l’angle avec la rue de l’Economie).

 

-  La majorité a soumis au vote une motion protestant contre le prélèvement des réserves des Agences Locales pour l’Emploi (ALE) sur base d’un arrêté royal du 2 octobre 2011.  L’objet de cette motion est de proposer que le système du prélèvement soit remplacé par des mesures qui obligent les ALE à affecteur leurs réserves et moyens disponibles à des initiatives locales ou supra locales de création d’emploi et à réclamer subsidiairement qu’en cas de maintien du prélèvement, celui-ci soit également appliqué à toutes les personnes juridiques dont l’activité se situe dans le secteur des titres-services et que, dans l’attente de la mise en œuvre d’un tel prélèvement, les dispositions de l’arrêté royal du 2 octobre 2011 soient suspendues.

Le MR a soutenu cette motion afin de soutenir l’ALE de Herstal, à la réserve près que imposer le prélèvement aux sociétés commerciales, c’est peut-être rétablir un équilibre aux yeux de certains (quoique les ALE étant des ASBL, les règles qui les régissent ne sont pas comparables), mais c’est aussi compromettre l’emploi dans le secteur des titres-services de manière encore plus large.

Les commentaires sont fermés.