11/10/2011

Question écrite de J. Maus relative aux travaux rue Sous la ville et rue du Dr Malpas à Vottem

Question

 

Les habitants des rue Sous la Ville et du Dr Malpas à Vottem se posent différentes questions dans le cadre des travaux entrepris dans leur rue en voirie.

 

En effet, ces personnes se plaignent tout d’abord du non-respect de la signalisation « circulation locale » pendant la durée des travaux.  Le passage des véhicules sur la voirie en chantier entraîne la projection de pierrailles qui causent des coups, notamment sur les voitures en stationnement.  Serait-il possible de faire respecter la circulation locale pendant la durée du chantier ?

 

Par ailleurs, il semblerait que l’inclinaison du trottoir pose problème devant certaines entrées de garage (notamment à hauteur du numéro 35 de la rue Sous la Ville). 

 

Enfin, les riverains souhaiteraient que cette rénovation totale de la voirie et des trottoirs s’accompagne de mesures destinées à réduire la vitesse dans ces rues.  Les poids lourds, notamment, circulent à une vitesse inadaptée au point de faire trembler certaines habitations.  Ne serait-il pas possible d’installer des ralentisseurs ou des chicanes, ou encore de transformer l’actuel ilot  situé entre les rues Sous la Ville et du Dr Malpas en rond-point ?

 

Réponse

 

Les travaux de construction de trottoirs rue Sous la Ville seront suivis par la pose d’un nouveau revêtement de voirie.  Les travaux continueront ensuite rue Docteur Malpas.

 

Pour effectuer correctement le terrassement en trottoir, il faut ouvrir sur une largeur d’environ 1 mètre de plus que la largeur finie du trottoir.  Après construction du trottoir, la tranchée en surplus est rebouchée avec de la terre et du sable mêlés à des pierrailles.

 

En journée, en raison des travaux, les véhicules circulent fort lentement et ne sauraient pas causer de projection de pierres.

 

Le Chef de zone s’est rendu rue Sous la Ville et, durant sa présence, n’a constaté aucun passage de véhicule, si ce n’est celui d’une riveraine.

 

Les services de police n’ont enregistré aucune plainte relative à des dégradations par projection de pierrailles à des véhicules.

 

En raison de sa charge de travail, la police ne peut affecter du personnel pour faire respecter la mesure de circulation locale prise en raison des travaux, d’autant plus que le personnel devrait être affecté en soirée.

 

La décision ayant été prise de refaire les chaussées à l’identique, il est proposé qu’à l’issue des travaux, un radar analyseur de vitesse soit placé pour obtenir une statistique correcte du nombre de véhicules ainsi que leur vitesse.  Cette mesure pourrait aider à la décision d’éventuels aménagements.

Les commentaires sont fermés.