10/01/2012

Question orale de J. Maus relative au stationnement dans les rues avoisinant la clinique André Renard

clinique.jpg

Question

 

La Clinique André Renard engendre des difficultés de stationnement pour les riverains des rues avoisinantes, notamment la rue A. Deprez.

 

Des places réservées aux riverains ont été créées rue des Artisans.  En existe-t-il dans d’autres rues ? Si oui, lesquelles ?  Sinon, pourquoi ?

 

Avez-vous mené une réflexion au sujet du stationnement avec la police et les responsables de la Clinique ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre a reconnu l’existence d’une charge de stationnement supplémentaire liée à la clinique (personnel, patients, visiteurs) dans les rues aux alentours de celle-ci.  Cette charge est variable d’une rue à l’autre

 

Ce problème a déjà été évoqué avec la police.  Le commissaire Hubens avait procédé à des vérifications de stationnement dans différentes rues à proximité de la Clinique. 

 

Dans la rue Tinlot, de manière surprenante, à l’exception de 3 voitures, toutes les voitures garées appartenaient à des riverains.

 

Dans la rue Deprez, le problème est notamment, selon le Bourgmestre, que les riverains ne sont pas toujours garés correctement.  Par ailleurs, le collège a incité la Clinique à agrandir son parking du personnel, ce qui a été fait vers la rue A. Deprez et la rue des Monteux et devrait réduire les nuisances.

 

Dans la rue des Artisans, la situation était différente.  Celle-ci se trouvait en effet sur l’itinéraire de déviation des bus pendant les travaux rue C. Demblon, c’est pourquoi il a fallu n’autoriser le stationnement que d’un coté de la chaussée.  Afin que les places disponibles ne soient pas monopolisés par les usagers de la clinique au détriment des riverains, un panneau  « excepté riverains » a été placé mais celui-ci n’a aucune valeur légale et n’a pas été parfaitement respecté, ce qui n’incite pas la majorité à réitérer cette expérience. 

 

En conclusion, la Ville a mené des réflexions avec la Police et la Clinique.  Les responsables de la clinique veulent contribuer à trouver des solutions pour améliorer le stationnement aux alentours de celle-ci. Les travaux en cours vont déjà régler le problème du personnel.  Il y aura par ailleurs des investissements dans le quartier, au niveau du Pré-Madame avec un terrain actuellement non utilisé qui pourrait apporter une plus-value en termes de mobilité.  Quand ces travaux seront terminés, de même que ceux du réaménagement de la Place Jean Jaurès et du Nouvel Hôtel de Ville et que le plan communal de mobilité sera définitivement adopté, il conviendra de mettre en place de nouvelles réglementations en termes de parking, notamment pour les riverains.  Il n’est pas exclu de délivrer des cartes riverains à certains endroits de la ville mais c’est actuellement prématuré vu les chantiers en cours.

 

Lire l’article dans le journal La Meuse

Les commentaires sont fermés.