02/08/2011

Question orale de J. Maus relative à l’offre de parking dans le centre de Herstal

Question

 

Le réaménagement du centre urbain entraînera la perte d’un nombre important de places de parking (entre 126 et 160 selon le Plan Communal de mobilité (PCM)).  Or, le manque de places est déjà criant à l’heure actuelle, et ce, même avant le début des travaux.

 

Cela inquiète fortement les acteurs économiques de l’hyper-centre.

 

Le collège a-t-il trouvé des emplacements de substitution hors voirie ? Si oui, où ?  S’agit-il uniquement d’une possibilité ou d’une solution définitive ? Autrement dit, les acquisitions nécessaires ont-elles déjà été effectuées ou des négociations sont-elles en cours ?

 

En ce qui concerne le stationnement en voirie, le PCM prévoit, pour les rues de la « zone tampon », un stationnement rotatif sauf riverains.  Les riverains devront-ils faire l’acquisition d’une carte riverains ?  Quel en sera le coût ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre souligne tout d’abord l’importance de la question.  En effet, pour rendre le centre attractif, il ne suffit pas de rénover la place, il faut également des places de parking.  Même s’il est probable que l’hyper centre sera traversé par le tram dans quelques années, il est illusoire de penser que celui-ci remplacera intégralement l’usage de la voiture.

 

Les possibilités de stationnement seront les suivantes :

-    Un certain nombre de places sous et à l’arrière du Nouvel hôtel de Ville (NHV), à savoir 150 places dévolues à celui-ci et 400 places destinées à répondre aux besoins des logements qui seront construits derrière le NHV mais aussi aux différents besoins en matière de stationnement dans le centre. 

-    Un certain nombre de places autour du nouveau hall omnisports du centre et à la piscine communale

-    Un certain nombre de places dans le parking du magasin Match et de l’agence Dexia.  Des contacts sont à prendre par le Collège à cet égard.

 

La gestion du stationnement dans le centre, tant en sous-sol qu’en surface, pourrait être confiée à une société privée qui  aurait ainsi une vision globale de l’offre.  Cela s’inscrirait dans le cadre d’un partenariat public-privé, actuellement en cours d’élaboration, la Ville gardant donc une maîtrise de la tarification.

 

A la question de savoir si le parking deviendra dès lors payant dans le centre de Herstal, le Bourgmestre a répondu que ce serait majoritairement le cas, avec toutefois des aménagements possibles (jetons pour les personnes se rendant à l’administration communale, première demi-heure gratuite, etc).  En revanche, le parking du nouveau hall sportif ne sera pas payant.

 

Par contre, il n’a pas été possible d’obtenir de réponse quant aux conséquences de ce passage au stationnement payant sur les commerçants du centre.  Ceux-ci ne vont-ils pas perdre des clients au profit du zoning commercial de Basse-Campagne qui bénéficie d’un vaste parking gratuit ?   Le Bourgmestre estime ces inquiétudes prématurées.  Les commerçants sont pourtant en droit d’attendre une réponse claire et de savoir à quelle sauce ils vont être mangés…

 

Lire l'article du journal La Meuse

 

Lire l'article de la Dernière Heure

Les commentaires sont fermés.