25/11/2010

Question orale de J. Maus relative aux nuisances dans le quartier de l’Allée des Arondes à Vottem

Question

 

Depuis plusieurs années, les habitants de l’Allée des Arondes et des rues avoisinantes se plaignent de nuisances dans leur quartier : acrobaties à moto, dérapages, nuisances sonores.

 

Par ailleurs, de nombreuses voitures et/ou camionnettes sont garées sur les trottoirs ou de manière à empêcher l’accès des habitants à leur garage.

 

Beaucoup de véhicules, avec ou sans plaque d’immatriculation, et d’épaves, sont stationnées dans la rue, monopolisant les possibilités de parking.

 

Des détritus sont jetés dans les propriétés privées et les jardins des habitants qui se plaignent et contactent les forces de l’ordre.  Le conflit dégénère au point d’en venir à des agressions physiques.

 

Cette situation perdure depuis plus de 6 ans. En 2004, l’un des riverains concernés recevait un courrier signé par le chef de zone précisant que « différentes actions avaient été menées à l’encontre des personnes incriminées » et que « la difficulté de la gestion de la problématique fait que des résultats ne peuvent être envisagés que sur le long terme ».

 

Quelles sont les actions menées à cet égard par la police de Herstal ? La/les rues concernées ne peuvent-elles faire l’objet d’un contrôle plus poussé de la police et les infractions commises constatées de manière systématique ? Comment est-il possible que la situation n’ait pas encore été régularisée après tant d’années ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre confirme l’existence de certaines difficultés dans le quartier : le comportement des riverains de la rue, le manque de possibilités de stationnement, les attitudes extrêmes des uns et des autres.  Selon lui, il s’agit d’un conflit de voisinage, pour lesquels la  force publique est mal outillée

 

Il précise ensuite que les services de police sont attentifs à la situation mais sont parfois dépassés.  Certaines choses ont pu être réglées : par exemple, une épave de voiture a été enlevée.  Mais il est difficile de régler rapidement et définitivement le problème. 

 

« Rapidement », sachant que le problème dure déjà depuis six ans, c’est un peu fort ! Va-t-on attendre un meurtre avant d’agir ?  Car la situation dégénère et la violence est déjà bien présente : l’un des riverains concernés a subi une agression lui ayant occasionné une incapacité de travail !  Il est difficile d’entendre que la police n’est pas correctement outillée pour résoudre le problème, tant les infractions sont diverses et répétées !  Il y aurait moyen de recourir à des patrouilles plus fréquentes et au besoin à des contrôles d’identité !

 

 En guise de réponse, le bourgmestre promet que le chef de zone va à nouveau attirer l’attention de ses services sur la question.  Les riverains présents dans la salle apprécieront…

 

 Lire l’article du journal La Meuse

Conseil communal du 29 avril 2010 : les points déposés par le MR

photo groupe MR.jpg

1.  Question orale relative aux nuisances dans le quartier de l’Allée des Arondes à Vottem

2.  Question orale relative au parking rue des Mineurs

3.  Question orale relative à l’agenda des travaux Place du 12e de Ligne

4.  Question orale relative au cadastre des voiries

18/11/2010

Le Conseil communal du 1er avril 2010 en bref

Maison cale.jpg

- Le MR s’est abstenu de voter le rapport financier et le rapport d’activités 2009 de même que le budget 2010 relatifs au Plan de Cohésion sociale.  En effet, tout cela semble fort abstrait et un peu creux.  Le Bourgmestre s’est pour sa part dit satisfait car il s’agit d’une mise en route.  Les projets ne sont donc pas parfaits et devront être évalués quant à leur mise en œuvre.  Il a également invité les différents groupes politiques à envoyer leurs suggestions et idées au Collège.

 

- Des informations ont été communiquées en ce qui concerne la toute nouvelle procédure de droit de tirage en matière d’entretien de voiries communales, mise en place par la Région Wallonne.  En complément du plan triennal (notamment affecté à la réfection des voiries), une enveloppe spécifique à chaque commune, dédicacée à l’entretien des voiries communales, sera déterminée pour une période de 3 ans.  Chaque commune choisira les travaux à faire ainsi que la part communale qui y sera consacrée et disposera ainsi d’un droit de tirage dans son enveloppe.  L’enveloppe attribuée à chaque commune est fonction de 3 critères objectifs : le kilométrage de voiries communales (à hauteur de 50 %), le nombre d’habitants par commune (à hauteur de 50 %), ces deux critères étant pondérés par le revenu moyen par habitant.  Le montant de la subvention est lui calculé en fonction de l’état de dégradation de la voirie (ou du tronçon de voirie) : les voiries ou tronçons de voiries en très mauvais état (qui nécessitent une réfection totale, du coffre et du revêtement) pour lesquelles le montant maximal de la  subvention s’élèvera à 30€/m2, les voiries ou tronçons de voiries en mauvais état (qui nécessitent un raclage éventuel et la pose d’un nouveau revêtement) pour lesquelles le montant maximal de la subvention s’élèvera à 10€/m2, et les voiries ou tronçons de voiries dans un état peu dégradé (qui nécessitent un seul traitement de surface) pour lesquelles le montant maximal de la subvention s’élèvera à 2€/m2.  Les travaux ne seront donc pas subsidiés à 100%

Herstal devrait sur cette base obtenir pour trois ans une enveloppe d’un montant avoisinant les 675.000 EUR.  Plusieurs réunions ont déjà eu lieu en interne pour déterminer la méthodologie à adopter ainsi que le choix des voiries.  Ce choix n’est pas encore définitivement arrêté et ne peut donc pas encore être communiqué au Conseil.

 

- Le Collège a demandé au Conseil de voter l’adhésion au projet de rationalisation des collectes d’Intradel.  Pour rappel, en octobre 2008, Herstal avait choisi d’attendre avant d’entrer dans le système, qui prévoit le recours aux conteneurs en lieu et place du sac poubelle payant, et l’introduction d’un nouveau tri pour les déchets organiques.  La réflexion sur cette question sensible a été étendue à l’ensemble des groupes représentés au conseil, à travers un groupe de travail pluraliste dont les travaux ont été nourris et constructifs.

Le MR s’est abstenu sur ce vote.  En effet, le Mouvement Réformateur ne marque pas d’opposition sur le principe de la rationalisation des collectes et se montre favorable au tri sélectif et à une meilleure prise en compte de l’environnement et du principe pollueur-payeur.  Mais trop d’inconnues demeurent à l’heure actuelle dans la présentation qu’en fait le Collège : quid des immeubles à appartements ? Lorsque l’on vit par exemple en studio, devoir trier les organiques, les PMC, les cartons, les verres et les déchets résiduels implique de transformer une pièce de vie en parc à conteneurs ! Quid aussi de l’aspect financier ? Nous n’avons pas de données budgétaires. Si par exemple, il est nécessaire de recourir à un système de conteneurs collectifs enterrés à certains endroits, qui va payer ?  Intradel ou la Ville ?  Quels sont les endroits où ce système de collecte ne pourrait être envisagé et qui donc resteront dans le système des sacs poubelles payants ?  Quelles seront les mesures sociales prévues  (personnes à faibles revenus, gardiennes ONE, familles avec enfant en bas-âges et personnes âgées utilisant des langes) ? Des pistes ont été fournies lors des réunions du groupe de travail mais la proposition soumise au vote du Conseil ne mentionne aucune garantie par rapport à celles-ci.  Le MR s’abstient donc dans l’attente de connaître les modalités concrètes de l’opération et les conditions financières de celle-ci.

Lire l'article de la DH à ce sujet

 

- La question du retour éventuel au vote papier lors des différents scrutins, en lieu et place du vote électronique, a été posée.  En effet, le 18 mars 2010, la Ville a été interrogée afin de voir si elle souhaitait continuer ou pas à utiliser le vote électronique.  Une première réponse affirmative de la part de la Ville permettra de tester la fiabilité du matériel.  Une fois le rapport à ce sujet obtenu, la Ville se positionnera de manière définitive.  Ce rapport permettra en effet de voir s’il y aura des réparations ou remplacements à effectuer.  Les investissements déjà consentis en la matière valent la peine qu’on se positionne une première fois favorablement pour connaître l’état du matériel. 

11/11/2010

Question orale de J. Maus relative au devenir du hall omnisports de Vottem

Question

 

Les présidents des clubs évoluant au hall omnisports de Vottem s’interrogent sur l’avenir de celui-ci.

 

Celui-ci appartient-il toujours à la communauté française ?  Va-t-il subsister comme initialement prévu malgré la nouvelle affectation de l’ancien athénée ?

 

Dans le cas contraire, une solution de remplacement a-t-elle été trouvée pour les clubs concernés ?

 

Le bruit court que le hall ne serait bientôt plus accessible en dehors des heures scolaires et donc plus accessible aux clubs.  Qu’en est-il ?

 

Réponse

 

Le problème ici en cause n’est effectivement pas en lien avec la nouvelle affectation de l’ancien athénée de Vottem.  La Communauté française a pris la décision de ne plus mettre de personnel à disposition de l’Athénée Royale de Herstal (ARH) en dehors des périodes scolaires.

 

Le préfet de l’ARH a dès lors pris contact avec le Bourgmestre.  La ville tente de trouver une solution  pour que les 23 clubs qui l’occupent actuellement puissent continuer à le faire.

 

Si la Ville doit reprendre la gestion du hall en dehors des périodes scolaires, cela aura un coût.  Or de gros investissements ont déjà été effectués sur le Hall de la Préalle et sur le futur Hall du centre.

 

Le MR espère que la Ville trouvera une solution avec la Communauté française car il serait dommage de cantonner les investissements en matière sportive exclusivement sur Herstal, au détriment des anciennes communes de Vottem, Milmort et Liers

04/11/2010

Question orale des groupes ECOLO/MR/PTB+ relative à l’acquisition de deux berlines

Question

 

Un montant de 80 000 EUR avait été inscrit au budget 2009 pour l’acquisition de deux berlines de luxe à usage du secrétariat communal et du Collège.

 

L’opposition était déjà intervenue, afin que cet achat ne soit pas effectué, ou à titre subsidiaire, qu’il s’oriente vers des véhicules moins chers répondant tout autant aux besoins de déplacement du Collège et du Secrétaire communal.  La majorité s’était pour sa part uniquement engagée à acheter les véhicules les moins chers répondant au cahier des charges.

 

Notre question écrite faisant le point sur cette question n’a pas reçu de réponse. Nous le regrettons.

 

Aussi nous souhaitons savoir à ce jour si l’achat de ces véhicules a été effectué, et si oui, pour quel montant. 

 

Réponse

 

Les berlines en question ont bien été achetées pour un montant de 76.000 EUR.  Le bourgmestre fait donc valoir que la facture est inférieure à ce qui avait initialement été prévu. 

 

Les adjudicataires ont été désignés en juin 2009.  Les véhicules sont de marques BMW et Volkswagen.

 

Pour le MR, il ne s’agit pas d’une saine gestion des deniers publics.   C’est un mauvais signal donné au citoyen herstalien, qui a du mal à nouer les deux bouts et parfois même à se chauffer ou à se nourrir.  Ce type d’attitude ne peut que creuser encore davantage le fossé déjà énorme entre la population et les représentants qu’elle élit. 

 

Les élus de la majorité PS/Eph-Cdh n’ont vraiment pas de quoi être fiers et devraient même avoir honte.de gaspiller ainsi, pour leur seul plaisir personnel, l’argent de ceux qui leur ont accordé leur confiance.

 

Lire l’article du journal La Meuse

 

Lire l’article de la DH