30/12/2010

Le Conseil communal du 9 juillet 2010 en bref

Maison cale.jpg

- Le Conseil communal a adopté l’ensemble des règlements de police rendant effectives les sanctions administratives communales.

Comme l’a rappelé le Bourgmestre, l’adoption de ce système ne s’est pas faite sans débat au sein de la majorité, initialement opposée à ce type de répression.  Toutefois, de plus en plus de personnes se montrent irrespectueuses du cadre de vie, de l’environnement, de leurs voisins sans qu’aucune réponse soit apportée par le pouvoir judiciaire, qui n’est plus à même de sanctionner les incivilités.  La majorité a donc enfin reconnu la nécessité pour l’autorité communale de légiférer en la matière.

Pour le MR qui réclamait depuis longtemps la fin de l’impunité régnant en la matière et donc le recours à cet outil mis à la disposition des communes que sont les sanctions administratives, il s’agit d’une remarquable avancée.  Le Mouvement Réformateur ne peut que se réjouir de l’évolution de l’avis du Collège en la matière.  Il était (plus que) temps !  Le travail colossal réalisé par la fonctionnaire sanctionnatrice mérite également d’être souligné.  Comme tout texte législatif, il est fort probable que ces règlements développent certaines « maladies de jeunesse » et qu’il faudra, le cas échéant, rectifier le tir en fonction de leur application pratique.  Au-delà du principe même, le MR se félicite d’avoir été, par le biais de ses différentes interventions tant au niveau communal qu’à d’autres niveaux de pouvoir, le moteur des dispositions aboutissant à interdire le port de la burqa dans les espaces publics ou réglementant la mendicité.  Selon nous, une bonne information de la population au sujet de ce nouveau dispositif sera cruciale, bien que nul n’est censé ignorer la loi.  Cette information pourra, en effet, avoir en soi un but dissuasif, préventif.  Mais il faudra évidemment que, très rapidement, ces textes donnent lieu à une véritable répression de l’ensemble des incivilités constatées sur le territoire de notre Ville, avec une priorité axée sur les 5 incivilités les plus incommodantes désignées par les citoyens ayant répondu au sondage organisé à ce sujet.  La police, de même que les agents constatateurs, vont avoir un fameux boulot !

Le Bourgmestre a rejoint le MR sur la nécessité d’une bonne information à ce sujet.  Celle-ci se fera via la presse, le bouche à oreilles, les Comités de participation (qui vont recevoir une formation à ce sujet), le Conseil communal des enfants, les enseignants, …La mise en œuvre du système fera l’objet d’une évaluation d’ici un an.

A noter que les groupe PTB+ et Ecolo n’ont pas voté l’adoption du système…

Lire l'article du journal La Meuse

 

- Suite aux travaux publics sur la Place Jean Jaurès et alentours (réaménagement du centre urbain), le plan d’implantation du marché de Herstal Centre a dû être modifié.  Comme annoncé dans la réponse à ma question orale posée en février 2010, le marché démarrera à hauteur du Café « Le romantique » et remontera vers la Place Laixheau, le bas de la rue Thier des Monts et la rue Nozé.  Ces modifications seront effectives dès le début du mois d’août.

Il ne s’agit ici que de l’approbation du plan terrier : c’est le concessionnaire qui installera les ambulants déplacés sur base d’accords pris avec eux

Le MR, opposé au projet de réaménagement du centre urbain et à toutes ses conséquences négatives pour le commerce herstalien, a voté contre cette modification. 

Lire l'article du journal La Meuse à ce sujet.  

La position du MR a d'ailleurs été confirmée par la suite, cette modification du marché ayant causé de nombreuses difficultés aux commerçans concernés et aux riverains : lire l'article du journal La Meuse.

 

- Afin d’améliorer la fluidité du trafic à l’intersection des rues Croix Jurlet, en Bois et Clawenne, il a été demandé d’envisager le placement de feux de signalisation ou d’un rond-point.  Selon le Bourgmestre, l’objectif des travaux menés au croisement de la rue Louis Demeuse et Célestin Demblon est d’améliorer la fluidité du trafic en amont.  Ces travaux ont pris du retard suite à un manque de coordination des impétrants.  Il conviendra donc de refaire le point sur cette question à la fin des travaux, en automne.

Les commentaires sont fermés.