09/09/2010

Le Conseil communal du 23 décembre 2009 en bref

Maison cale.jpg

- Il a été demandé de mettre à sens unique la rue Richard Heintz dans un souci de sécurité.  En effet, en raison du stationnement, la rue est trop étroite pour permettre le croisement de véhicules en toute sécurité.  Par ailleurs, s’agissant d’une ligne droite, la vitesse y est souvent excessive.  Enfin, les travaux en cours sur le Boulevard Zenobe Gramme y ont amené davantage encore de trafic de transit.  Il est temps de réagir, d’autant qu’un enfant a été heurté par un véhicule à cet endroit.

Le Commissaire HUBENS, expert en mobilité, a confirmé que la circulation devient de plus en plus difficile dans cette rue du fait du comportement de certains conducteurs, non respectueux du code de la route, mais aussi du nombre de véhicules en stationnement dans cette rue, en croissance suite aux constructions de ces dernières années.  Il a également confirmé que la fermeture de la rue des Mineurs durant quelques semaines dans le cadre des travaux sur les Boulevards n’a fait qu’amplifier les problèmes.  Toutefois, une mise à sens unique n’est selon lui, pas souhaitable à court-terme car le risque est alors de voir la vitesse augmenter dans cette rue.  Le Plan Communal de Mobilité (PCM) préconise cependant cette mise en sens unique, mais ce ne sera pas le cas dans l’immédiat

 

- L’Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW) a proposé aux communes l’adoption d’une motion demandant aux autorités fédérales un « plan d’urgence » pour démarrer dès 2010 la réforme prévue par la loi du 15 mai 2007 sur la sécurité civile.  Cette loi fixe notamment un mécanisme financier permettant un rééquilibrage de la prise en charge des coûts des services d’incendie, à hauteur de 50/50 à terme entre le fédéral et les communes, contre une répartition actuelle avoisinant les 90% à charge des communes et seulement 10% financés par l’autorité fédérale. 

Le MR, qui envisageait initialement de voter favorablement à cette motion, s’est finalement abstenu.  En effet, la majorité communale a apporté certaines modifications au texte soumis par l’UVCW afin de demander le maintien de l’intercommunale liégeoise d’incendie (ILE) dans le cadre de la création des nouvelles zones de secours prévue par la loi. Or, il s’agit pour le MR, par ailleurs bien conscient de la qualité du travail fourni par le personnel de l’intercommunale, d’un combat d’arrière-garde qui revient à défendre un système qui coûte cher aux contribuables herstaliens (près de 40 EUR par habitant pour les communes membres de l’ILE).  Ce sujet avait déjà été discuté lors du Conseil communal du 24 avril 2008.

Les commentaires sont fermés.