27/11/2009

Proposition de J. Maus relative à la création d’un centre culturel virtuel Herstalien

Proposition

 

Comme convenu avec M. l’Echevin, je redépose ma proposition relative à la création d’un centre culturel virtuel.

 « Considérant la richesse du patrimoine culturel et folklorique herstalien ;

Considérant la présence sur notre territoire de deux musées, dont l’un reconnu par la Communauté française ;

Considérant l’importance du tissu associatif local, regroupé en l’ASBL « maison des associations culturelles de Herstal »

Considérant la volonté unanime du Conseil de créer un centre culturel ;

Considérant que l’installation de celui-ci au sein de l’Espace Browning, telle qu’envisagée actuellement, pourrait prendre 4 ou 5 ans compte-tenu des opérations d’achat, d’expropriation et de recherche de subsides ;

Considérant que l’évolution des technologies permet de mettre la culture à portée d’un grand nombre de personnes ; 

Considérant, partant, l’importance d’être présents dans l’univers culturel numérique

Le Conseil décide :

De faire procéder à la réalisation et l’hébergement d’un site Internet portant création d’un centre culturel virtuel herstalien ;

De confier la gestion et la mise à jour de ce site à l’ASBL Maison des associations culturelles ;

De faire figurer sur ce site, sans que cette énumération soit limitative :

-         le descriptif et les coordonnées des associations, qui pourront ainsi être facilement mis à jour et viendront en complément du répertoire déjà existant en version papier

-         la promotion des artistes issus de notre commune

-         l’agenda des manifestations culturelles sur le territoire herstalien

-         la liste du matériel pouvant être mis à disposition des associations par la commune (podiums, salles, chapiteaux, tables et chaises,…)

-         les subsides potentiels et les formalités à remplir pour tenter de les obtenir

-         des expositions virtuelles »

Réponse

 

Du personnel vient d’être engagé pour le centre culturel.  Celui-ci se positionne pour être reconnu comme centre culture officiel, et doit donc respecter la législation relative aux centres culturels reconnu. 

 

Le Conseil communal a désigné des représentants au Conseil d’administration du centre culturel.  C’est ce Conseil d’administration qui prendra la décision de créer ou pas ce centre virtuel. 

 

Le CA d’octobre évoquera notamment la problématique du site internet.  La maison des associations culturelles va en effet être amenée à déposer un contrat-programme qui devra évoquer le site internet et les différentes informations que celui-ci comportera en plus des autres projets.  A cet égard, si l’Echevin estime très intéressant le principe de permettre aux différentes associations de se connaître entre elles et de se faire connaître, il juge l’idée d’exposition virtuelle plus délicate, le tout étant de faire en sorte que les gens voient encore l’intérêt de venir voir l’exposition physique.  Cela méritera donc un examen plus approfondi.  A noter également que le contrat-programme en question devra être avalisé par le Conseil communal.

Les commentaires sont fermés.