22/02/2009

Le Conseil communal du 18 décembre en bref

Maison cale

- Le Conseil a adopté, à l’unanimité, un règlement de police relatif à l’ouverture et l’exploitation de salons de prostitution, de bars à serveur(s) et d’établissements érotiques.  Le but est d’empêcher l’ouverture de tels établissements à Herstal (et plus spécialement dans le périmètre de rénovation urbaine…) suite à la fermeture de plusieurs d’entre eux à Liège.

 

- Le MR a voté contre la convention entre la commune et le CPAS visant à facturer à celui-ci les prestations en matière de communication effectuées au niveau de la Commune.  Le montant annoncé de plus ou moins 15 000 EUR nous a semblé excessif par rapport aux besoins du CPAS en matière de communication.    Le but caché de la mesure est encore et toujours la propagande du collège que nous avons dénoncé lors du vote sur le budget 2009.  Nous ne trouvons pas adéquat d’entamer le budget de l’aide sociale pour cette finalité.

 

- Le site des anciennes usines Browning va être exproprié dans le cadre de la rénovation urbaine mais on ignore toujours dans quel objectif

 

- En urgence, le Conseil a approuvé la convention fixant les conditions du partenariat entre la SNCB holding et la commune dans le cadre de la réaffectation du site de la gare de Herstal (voir ici).  Il a ainsi été convenu de faire une étude d’orientation, qui sera confiée à la SNCB, en fonction d’objectifs partagés : possibilités de réaffectation des anciens bâtiments de la gare ainsi que des terrains en friche derrière celle-ci et réalisation d’un nouveau bâtiment pour la gare, plus en aval et donc plus visible de la rue.  Le but du Bourgmestre reste d’accueillir des PME, tout en gardant des espaces verts et de convivialité.  L’affectation n’est toutefois pas prédéterminée.  L’étude devrait durer 6 mois.  Le financement se fait à 50% par la commune et à 50% par la SNCB, avec un maximum de 25.000 EUR par partenaire.

 

- Le MR a souhaité en savoir davantage sur le projet de stade de football à Coronmeuse évoqué à différentes reprises dans la presse.  Bien que le stade serait situé sur la ville de Liège, les conséquences pour Herstal seraient inévitables, notamment en termes de mobilité.  La question visait donc en premier lieu à savoir si le Bourgmestre avait été consulté sur ce projet, et à connaître son avis.  En deuxième lieu, si le projet se concrétise, il devrait être tenu compte des travaux en cours sur le Boulevard, et ce, afin d’éviter d’ouvrir et refermer la voirie ou de prolonger indéfiniment les travaux, qui accusent déjà un certain retard.  Le Bourgmestre a fait tout d’abord le point sur l’état d’avancement du dossier.  La SPI+ a en effet réalisé une étude afin de voir où il serait possible de construire un stade  à vocation européenne.  Il se peut qu’il apparaisse par la suite que Coronmeuse n’est pas l’endroit le plus approprié.  Rien n’est encore sûr.  Quoiqu’il en soit, le Bourgmestre a déjà écrit à Willy DEMEYER pour attirer son attention sur l’impact que le stade aurait pour Herstal, que ce soit au niveau de la mobilité, de l’urbanisme (la vue serait fort différente pour les riverains), ou encore de l’ordre public et de la sécurité.  Il semble impératif que les autorités herstaliennes soient présentes autour de la table pour discuter du projet, même si le stade s’implanterait sur Liège.

Les commentaires sont fermés.