21/09/2008

Le Conseil communal du 29 mai 2008 en bref

Maison cale- Le collège a été consulté une première fois l’an passé au sujet d’une éventuelle extension du zoning des Hauts-Sarts et a remis un avis très conditionné.  Le ministre a examiné le dossier et a suggéré l’aménagement de 3 zones qui sont actuellement en zone agricole et dans une ZAC.  Cela représente 110 ha supplémentaires sur la commune de Herstal, qui seraient affectés au zoning.  Une discussion a eu lieu au sein du collège, qui a rédigé un courrier destiné à la SPI+, leur signifiant que le projet ne répond en rien aux exigences posées précédemment, qu’il n’apporte aucune solution aux problèmes de circulation routière et que la commune n’est plus demandeuse d’une extension du zoning.  Il ne reste déjà plus beaucoup de terres agricoles, si en plus on affecte celles qui restent à une activité économique, on risque un jour d’être confrontés à de graves problèmes

 

- Vu l’actualité, le conseil communal a approuvé une proposition de motion contre les émetteurs d’ondes anti-jeunes de type « mosquitos » et apparentés, ainsi qu’une ordonnance de police administrative générale relative à une interdiction temporaire de vente aux mineurs de moins de 16 ans de recharges de gaz pour briquet (moyennant un amendement : l’interdiction est temporaire et prend fin six mois – au lieu de trois comme initialement proposé – après la publication de l’ordonnance)

 

- il a de nouveau (voir ici et ici) été question de la navette qui devrait être mise en place pour permettre aux habitants de Vottem, Milmort et Liers de rejoindre plus facilement le centre de Herstal.  A ce niveau, la commune est dépendante des TEC et de la SRWT.  Il n’est pas simple, par exemple, de déplacer des arrêts de bus car ces sociétés calculent en fonction du coût pour le voyageur.  Le PCM s’inscrit dans le Plan urbain de mobilité qui est en cours de réflexion (il s’agit d’une étude supra communale en matière de mobilité, et qui concerne notamment la réintroduction du tram etc.).  Le Bourgmestre rappelle que le taxi social du CPAS sera opérationnel le 1er juin.  Celui-ci vise déjà, selon lui, une partie importante de la population (les personnes de 55 ans et plus, les minimexés, les surendettés, etc.)

 

- Concernant la rénovation urbaine, le conseil a marqué son accord de principe sur une liste d’expropriations de biens dans le cadre du schéma directeur de rénovation urbaine (pôle Marexhe), et ce, en vue de l’obtention d’un financement feder (non négligeable).

 

- un problème de pollution se pose à Pontisse depuis plusieurs mois déjà.  Les citoyens ont interpellé le service de l’environnement de la commune de Herstal pour lui signaler la présence de paillettes métalliques qui les inquiète beaucoup.  D’après l’Echevin, il n’y a pas de quoi s’alarmer, ces paillettes viendraient de Chertal

14/09/2008

Question orale de J. Maus relative à l’adoption du plan communal de mobilité et aux options retenues concernant l’entité de Vottem

Question

 

Lorsque je vous avais interrogés lors du conseil communal du 1er mars 2007 au sujet du plan communal de mobilité, vous aviez dit vouloir faire adopter celui-ci par le conseil communal au cours du 2ème semestre 2007.  A ce jour, le plan de mobilité n’a toujours pas été adopté.  Pouvez-vous nous indiquer de manière ferme et définitive quand il pourra l’être ?

 

Ce plan de mobilité conditionne en effet de nombreux dossiers, notamment sur Vottem.

 

Je vous avais interrogés lors du conseil de juin 2007 au sujet de la dangerosité du carrefour entre la rue du Bouxthay et la rue des Meuniers.  Vous m’aviez répondu à l’époque que si un problème était effectivement identifié à cet endroit, celui-ci serait pris en compte dans le cadre du plan de mobilité et que des démarches seraient entreprises pour sensibiliser les automobilistes à la nécessité de ralentir.  Bien que vous sembliez minimiser l’importance du problème lors de ce précédent conseil, des piquets ont été installés et ont déjà permis de limiter les dégâts lors d’un accident qui s’y est produit le mois dernier.  Mais cela n’est manifestement pas suffisant pour les riverains qui en ont assez de retrouver des voitures encastrées dans leur salon.  Pouvez-vous dès lors nous faire part de l’option retenue à cet égard dans le cadre du plan de mobilité ?

 

Je vous avais également interrogés en mars 2007 quant à la possibilité de mettre la rue Lombard à Vottem en sens unique, à la demande des riverains.  Vous vous étiez engagés à attirer l’attention de l’auteur de projet du plan communal de mobilité sur la question afin de voir si une solution pertinente pourrait être dégagée.  Pouvez-vous nous dire ce qu’il en est ?

 

Le Comité de Participation de Vottem a également signalé, lors de son assemblée générale annuelle, avoir fait diverses propositions dans le cadre du projet de plan de mobilité, mais ne pas savoir ce qu’il en est advenu.  Pouvez-vous nous dire si certaines de ces propositions ont pu être retenues ?

 

Réponse

 

Le Bourgmestre comptait sortir le plan communal de mobilité pour fin 2007, mais ça n’a effectivement pas été le cas. 

 

Le PCM est réalisé par un consultant externe et celui-ci a pris du retard.  La commune a déjà relancé plusieurs fois le consultant. 

 

Une réunion s’est tenue il y a un mois entre des représentants du MET et de la commune.  Des remarques sur le projet de phase 3 (propositions concrètes) ont été émises et sont actuellement examinées par el consultant.  Le Bourgmestre espère disposer du projet de manière à le présenter au Collège à la rentrée de septembre et ensuite au Conseil.  A ce moment, il pourra donner des réponses plus précises.

07/09/2008

Questions orale de J. Maus relative aux invitations adressées par M. le Bourgmestre aux entreprises situées sur le territoire communal à l’occasion de son bal du 10 mai 2008 et aux questions éthiques soulevées par celles-ci

A l’occasion de son bal annuel, le Bourgmestre a fait parvenir à des entreprises situées sur le territoire communal des invitations « VIP »Celles-ci étaient invitées à « marquer plus particulièrement leur soutien à Frédéric Daerden » en souscrivant à des formules à 1815 EUR pour 10 personnes ou 1089 EUR pour 6 personnes leur donnant droit à une présence publicitaire sur les lieux.

 

Suite à cette invitation, plusieurs entrepreneurs herstaliens m’ont fait part de leurs interrogations : est-ce adéquat, lorsque l’on est bourgmestre (et partant, garant de l’intérêt général) de se faire sponsoriser  par des entreprises situées sur le territoire de la commune que l’on est appelé à gérer et qui représentent des intérêts privés ? Les entreprises qui choisiront de marquer leur soutien de la sorte au bourgmestre ne vont-elles pas attendre en retour, elles aussi, un soutien quelconque dans les éventuelles démarches qu’elles pourraient être amenées à entreprendre auprès des autorités communales dans le cadre de leurs activités? Enfin, quel est le risque de ne pas répondre favorablement à cette invitation ?

 

Le Bourgmestre a refusé de répondre à ma question, qui a donc été évoquée à huis clos (ce qui explique que la question et le débat qui a eu lieu ne seront pas reproduits ici).

 

A noter qu’avant le conseil, la question a été soulevée à plusieurs reprises dans la presse :

lire l'article de la DH

lire l'article du Soir

01/09/2008

Conseil communal du 29 mai 2008 : les points déposés par le MR

groupe MR1. Questions orale relative aux invitations adressées par M. le Bourgmestre aux entreprises situées sur le territoire communal à l’occasion de son bal du 10 mai 2008 et aux questions éthiques soulevées par celles-ci

2. Question orale relative à l’adoption du plan communal de mobilité et aux options retenues concernant l’entité de Vottem

3.  Question orale relative aux déchets ménagers : date de mise en circulation des 10 sacs poubelles gratuits

4.  Question orale relative à la redéfinition de la procédure permettant à un citoyen de déposer une plainte pour problème de pollution dans son quartier