19/06/2008

Question orale de J. Maus relative à l’avenir de la gare de Herstal

gare de Herstal Question

Monsieur le Bourgmestre, vous annoncez sur votre site Internet : « le dossier de la gare de Herstal est sur les rails » et vous vous réjouissez de l'avancement du dossier.   Tout le monde s'accorde à dire, le MR en premier, que la gare doit être mieux utilisée en matière de mobilité, que ce soit entre les villages de notre commune ou de manière plus large.  Votre schéma directeur de rénovation urbaine trace les modalités d'un partenariat entre le groupe SNCB, la SPI+ et la commune.  Vous annoncez mener un groupe de travail très fructueux seulement voilà : la gare est à vendre et ce n'était pas vraiment ce qui était prévu !

Initialement, la gare était considérée comme un bâtiment à rénover et à réinvestir.  Il était prévu que la SPI+ achète le bâtiment gare, qui serait occupé en partenariat avec BMD en vue de l'aménagement de bureaux, ateliers, salle de formations/réunions.  Un nouveau bâtiment signal devait être construit par ailleurs.

Il faut croire que la SPI+ n'a pas vraiment l'air intéressée par votre projet... Aviez-vous consulté la SPI avant de dévoiler urbi et orbi votre schéma de rénovation urbaine ?  Sinon, comment expliquez-vous ce revirement de situation ? On peut s'inquiéter de ce qui y sera fait si un privé se montre intéressé par l'acquisition.

La SNCB envisage-t-elle toujours bien de maintenir un point d'arrêt à Herstal avec construction d'un nouveau « bâtiment signal » en partenariat avec la commune ? Si oui, se trouvera la nouvelle gare ? Sera-t-elle mieux située et plus visible que l'ancienne ? La commune aura-t-elle son mot à dire dans le projet ? Où cela en est-il ?

Que vend la SNCB au juste ?  Le bâtiment gare uniquement, ou le terrain également ?

Quels sont les conséquences de tous ces changements sur le schéma de rénovation urbaine dont la gare faisait partie intégrante. ?  Ne va-t-on pas un peu passer à côté des objectifs de « développement d'un site d'activité économique le long du rail », de « création d'emplois, réinsertion sociale, dynamique économique » décrits par le schéma ?

Réponse

L'espace de la gare est dans le périmètre de rénovation urbaine.  A cet égard, les deux pôles que sont Marexhe et la gare ont été regroupés dans le cadre du projet FEDER.  Le Bourgmestre rappelle qu'il croit à l'importance de ce pôle et confirme qu'avant la remise du dossier FEDER, il avait effectivement pris des contacts avec la SNCB et la SPI+ qui s'étaient montrés intéressées par le projet communal.  Le Bourgmestre attend l'avis de la Région wallonne quant à l'attribution du subside FEDER. Une réponse positive favoriserait grandement les choses pour la commune.

Le 20 février 2008, le Bourgmestre a pris contact avec le directeur du patrimoine de la SNCB.  La SPI+ a quant à elle été reçue en Mars.  Le Bourgmestre a chaque fois insisté sur l'importance d'un partenariat en tripartite.

Le Bourgmestre estime qu'il s'agit d'un endroit idéal pour accueillir une pépinière d'entreprises.  Il confirme croire toujours en son projet avec la SPI+.

La SNCB voulant abandonner le bâtiment actuel, il était convenu qu'un autre point d'arrêt serait créé dans le prolongement.  En dépit de contacts répétés, la SNCB a rentré une demande de permis auprès des autorités communales pour un projet ne correspondant pas avec le schéma de rénovation urbaine.  La commune a donc émis un avis défavorable quant à la demande de permis. 

Le Bourgmestre estime que la gare a été mise en vente de manière un peu surprenante.  Il dit clairement qu'il déconseille à quiconque de l'acheter sauf si un partenaire privé voulait y investir en conformité avec le projet de rénovation urbaine.  Il précise donc que l'acheteur potentiellement intéressé à tout intérêt à s'adresser à la commune plutôt qu'à la SNCB avant d'acheter.

Lire l'article du journal Le soir

Lire l'article du journal La Meuse

Les commentaires sont fermés.