12/02/2007

Le conseil du 1er février 2007 en bref

Maison cale

- Il a beaucoup été question de la libéralisation de l’énergie lors du Conseil.  Quelles seront les répercussions pour la commune et pour le citoyen ? Tout le monde est un peu dans l’expectative sur le sujet…Aucune augmentation de la taxation n’est pour l’heure envisagée pour compenser les effets de la libéralisation.  Comme on dit chez nous « e co bin ! »

 

- On a également beaucoup parlé du projet de rond-point, Place du 12e de Ligne.  D’après l’état des lieux dressé par ma collègue Cristina, les commerçants aimeraient des garanties quant à leurs craintes, mais ils ont surtout des promesses.  Ils ont réalisé une maquette à destination du MET afin de montrer qu’il était possible de construire le rond-point autrement, mais leur demande n’a pas été examinée…Le Bourgmestre nous fait remarquer que, puisque c’est une voirie du MET qui est concernée, et non une voirie communale (sauf pour le déclassement partiel du chemin vicinal de la rue Chera), le conseil communal n’est pas compétent, et donc n’a rien a dire sur les réclamations.  C’est le collège qui statuera sur les réclamations et donnera un avis au MET. Comme je l’ai dit au Conseil : « puisque le bourgmestre et le tout nouvel Echevin d’ouverture se sont targués pendant toute la campagne qu’ils pourraient faire profiter les Herstaliens de leurs relais auprès de la Région wallone, c’est le moment de les  faire jouer ces fameux relais ! ».

 

- La question relative à la possibilité de mettre en circulation un mini-bus/taxi-navette pour les séniors n’a pas non plus été vaine.  En effet, la commune a pris contact avec la SRWT et le TEC dans le but de voir comment améliorer le service de transport dans tout le grand Herstal.  Ils ont ainsi pu constater que les entités de Vottem, Milmort et Liers sont moins bien desservies et cela devra être amélioré.  Il existe également des formules pour les populations moins favorisées (personnes âgées, petits revenus etc).  Chaque commune a ainsi son système, en partenariat tantôt avec le CPAS ou avec une ASBL indépendante. La solution qui sera examinée à Herstal ne se limitera pas aux personnes âgées et aux trois entités du haut.  Elle sera plus générale et s’inscrira dans le cadre du plan de mobilité.  Il faudra toutefois tenir compte de sa répercussion financière puisque une partie des frais engendrés sera à charge de la commune.  Dossier à suivre, donc…

 

- Concernant le nombre de terrains à bâtir à vendre sur le territoire communal, il faut constater que toutes les parcelles libres ne sont pas à vendre. De plus, il arrive que certaines parcelles libres soient enclavées et ne puissent être bâties.  D’autre part, beaucoup d’études sont en cours au niveau de l’aménagement du territoire et on ne sait pas encore les décisions qui seront prises. Un relevé doit être fait avec l’Echevin de l’urbanisme.  C’est en cours.  Un réseau informatique permettant de recouper les infos en la matière devrait également être élaboré prochainement. 

 

Les commentaires sont fermés.