28/06/2006

En Basse-Meuse, l'emploi on y croit...sauf à Herstal

Les 27 et 28 juin prochain se tiendra le deuxième salon de l’emploi de la Basse-Meuse. 

 

Le MR d’Herstal salue cette excellente initiative des communes de Visé, Oupeye et Bassenge, qui démontrent ainsi une réelle volonté de leurs mandataires locaux d’agir en synergie pour l’emploi, pour le développement économique et social de la Basse-Meuse, et pour l’avenir de leurs concitoyens.

 

En revanche, je m’interroge sur les motifs de l’absence, pour la deuxième année consécutive, de la commune de Herstal, qui compte tout de même 3784 demandeurs d’emploi inoccupés (source : Forem Conseil – photo locale de la demande d’emploi).

 

Cette absence est d’autant plus surprenante que Herstal, au même titre que Visé et Oupeye, fait partie de l’ASBL Basse-Meuse Développement – outil ayant pour objectif de fédérer les forces vives locales et de donner de la Basse-Meuse une image attractive aux investisseurs potentiels – présidée par notre Bourgmestre f.f. Frédéric DAERDEN. 

 

Visé et Oupeye le démontrent : la participation de l’ASBL au salon n’empêche nullement Herstal d’être directement partie prenante à celui-ci.  C’eut d’ailleurs été l’occasion de mettre en avant les entreprises herstaliennes, notamment celles des Hauts-Sarts. 

Malgré tout Herstal a refusé (ce qui est un comble) une première fois d’y participer, et est encore la grande absente de cette année. Interpellés par le MR l’année dernière, les mandataires PS avaient avancé des justifications plus qu’obscures et guère convaincantes. 

 

A mes yeux, toute initiative dans le domaine de l’emploi est à saisir, surtout pour une commune comme celle de Herstal et alors que le parti qui a chez nous la majorité prône un Plan Marshall pour la Wallonie 

 

F. DAERDEN a récemment promis la création d’une maison de l’emploi à Herstal, ce que réclamaient unanimement, depuis de nombreuses années, les conseillers de l’opposition.  Il est plus que temps.  Mais au vu de ce qui précède, on peut se demander s’il ne s’agit pas, une fois de plus, d’une vaine promesse à des fins électorales !

 

(Voir aussi article du journal La Meuse du 27/06/06)

22:41 Écrit par Jennifer Maus dans Réflexions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : emploi, basse-meuse |  Facebook |