07/03/2006

Troisième dossier du Comité de participation : la sécurité aux abords des écoles

Certaines communes débordent d’imagination pour sécuriser les abords de leurs écoles : traditionnels panneaux, mais aussi crayons fluos, présence « d’anges gardiens » ayant pour mission d’aider les enfants à traverser en toute sécurité,…

 

Si les abords de l’école libre de la rue F. Nicolaï sont particulièrement sécurisés (parce qu’un enfant s’était fait renverser à la sortie en 1994), ce n’est pas le cas de toutes les écoles de Vottem.  Pour ne citer qu’un exemple, le trottoir de la rue E. Vandervelde, où se situe l’école du centre, est bien trop étroit, et les enfants encourent le risque de se faire faucher par les bus ou les camions, dont le passage est fréquent à cet endroit.

 

Le Comité de Participation a donc procédé à une analyse de la situation, constatant la présence ou l’absence, aux abords des établissements scolaires du quartier, de dispositifs de sécurité tels que les panneaux de signalisation, les barrières de sécurité, les indications de limitation de vitesse et ralentisseurs, les passages pour piétons et les places de parking (pour éviter un stationnement anarchique des parents venant rechercher leurs enfants). (voir dossier)


D’autre part, nous avons également souhaité savoir si la commune avait pris ses dispositions en vue de respecter l’échéance légale du 1er septembre 2005 pour la mise en zone 30 km/h des abords d’écoles (voir lettre)

 

En dépit de l’importance primordiale de ce dossier, nous n’avons, une fois de plus, pas obtenu de réel suivi, en dehors du traditionnel accusé de réception

 

Concernant les panneaux « zone 30 », nous avons toutefois pu constater par nous-mêmes avec quel retard notre commune s’est mis en règle avec la législation, puisque c’est seulement maintenant qu’ils commencent à être placés à proximité des écoles herstaliennes !

Les commentaires sont fermés.